Apple vs. Samsung : excédée, la juge demande aux avocats de se rencontrer en privé

01 juin 2018 à 15h36
0
Fatiguée et déçue de l'attitude des avocats d'Apple et de Samsung, qui cumulent les coups bas et les demandes de dépôts de preuves à la dernière minute, la juge Lucy Koh a ordonné aux deux parties de se rencontrer en privé dimanche pour se mettre d'accord sur leur litige avant la reprise du procès, ce lundi.

« La cour est déçue par les rapports respectifs des parties concernant leur affrontement et leur incapacité à remettre des instructions au jury final » a expliqué la juge dans un document publié dimanche, et relayé par Foss Patent. « Les principaux avocats doivent se rencontrer et discuter en personne aujourd'hui (dimanche, NLDR) et remettre leurs indications communes et leurs désaccords au jury final d'ici lundi à 8h00 » heure californienne. Pour résumer, Apple et Samsung avaient comme obligation de se mettre d'accord d'ici à lundi matin sur un document commun finalisant la liste de leurs accords et désaccords, pour que le jury puisse prendre une décision finale : car, aussi étonnant que cela puisse paraître à ce stade de l'affaire, ce document n'existait pas jusque-là. Et si le jury n'y aura normalement accès que la semaine prochaine, la juge a besoin de l'étudier avant.

01F4000005351848-photo-samsung-apple-ordre-du-tribunal.jpg

Cet ordre est une réaction à une multitude de rebondissements, d'attaques et de demandes tardives de dépôts de preuves visant à désarçonner la concurrence, quitte à le faire à la dernière minute. Si certains dépôts, principalement chez Apple, ont été acceptés à la dernière minute, la firme de Cupertino a visiblement trop tenté de tirer sur la corde, tandis que Samsung, de son côté, a maintes fois crié au favoritisme, provoquant la colère de la juge Lucy Koh.

Vendredi, l'avocat d'Apple Bill Lee a tenté d'expliquer qu'il cherchait à « faire avancer le processus » pour arriver à un consensus concernant les directives destinées au jury, mais affirmait que « Samsung entravait ses efforts.  » Une déclaration à laquelle Samsung a immédiatement réagi par la voix de son avocat John Quinn, qui a quant à lui expliqué que l'entreprise sud-coréenne « a accepté plus de vingt révisions proposées par Apple, et continue d'examiner le reste des instructions d'Apple portant sur un terrain d'entente. » A l'inverse, Apple n'aurait, de son côté, accepté que deux révisions faites par Samsung.

La juge Lucy Koh a également rejeté dimanche une demande de réexamen de preuve de la part d'Apple, portant sur des publicités pour l'iPhone et l'iPad. Une petite victoire pour Samsung, qui s'était fermement opposé à l'intégration de cet élément au dossier.

Cette semaine, c'est au tour de Samsung de présenter ses témoins et d'assurer sa défense : quatre premiers témoignages sont ainsi prévus ce lundi. Le verdict est attendu pour la semaine prochaine et d'ici là, de nouveaux rebondissements pourraient bien avoir lieu.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel : Ivy Bridge sans GPU et renouvellement des mobiles
Vector Capital devient le premier actionnaire de Technicolor
Motorola Mobility (Google) va supprimer 4000 emplois (MàJ)
Samsung perd un témoin-clé dans son procès contre Apple
µTorrent accueillera de la publicité sous forme de torrents sponsorisés
Le réseau social App.net lève 644 000 dollars grâce à des dons
Yahoo se prépare à des acquisitions grâce à la cession de parts dans Alibaba
Synology DS213+ : nouveau SoC pour la nouvelle génération de NAS
Xbox 720 : un kit de développement Durango vendu sur eBay ?
RIM pourrait revendre son fournisseur de services hébergés NewBay
Haut de page