Des cadres de Qualcomm ont reçu d'importants bonus pour avoir signé avec Apple

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 mai 2019 à 14h17
0
Qualcomm

Fumer le calumet de la paix avec Apple est une affaire rentable pour Qualcomm... mais aussi pour ses principaux cadres, révèle un document émanant de la SEC (Securities and Exchange Commission, l'organisme américain chargé de superviser les marchés financiers). On y apprend que plusieurs haut-responsables de la firme, et notamment son CEO, ont reçu d'importants bonus en Bourse pour avoir signé l'accord de réconciliation avec la marque à la pomme.

Versés sous la forme d'actions chez Qualcomm, ces bonus (repérés par CNBC, via 9to5Mac), s'élèvent à un équivalent de plusieurs millions de dollars dans plusieurs cas. Steve Mollenkopf, CEO de Qualcomm, s'est ainsi vu gratifier de quelque 40 794 actions, pour une valeur estimée à près de 3,5 millions de dollars. Une prime notable pour l'intéressé, qui - à titre de comparaison - percevait un total de 20 millions de dollars pour ses services en 2018.

Qualcomm reste discret sur la raison de ces primes

Steve Mollenkopf n'est toutefois pas l'unique bénéficiaire de ces bonus. Plusieurs autres cadres de Qualcomm ont également reçu des actions. Parmi eux, Christiano Amon, président de Qualcomm (24 930 actions pour 2,1 millions de dollars) ; James Thompson, directeur financier (19 264 actions pour une valeur estimée à 1,65 million) ; Donald Rosenberg, Directeur juridique (14 165 actions pour près de 1,2 million) ou encore David Wise, CFO par interim (2 958 actions, soit très exactement 253 915 dollars au cours actuel).

Dans sa déclaration auprès de la SEC, Qualcomm ne donne que peu de détails sur la raison de ces primes et se contente d'évoquer la signature de nouveaux accords avec un client majeur. Inutile de préciser qu'Apple est plus que pointé du doigt, sans pour autant être explicitement mentionné.

« En octroyant ces primes, le comité de rémunération a tenu compte de la valeur à long terme anticipée pour les actionnaires, suite aux accords signés avec l'un des principaux clients de la compagnie », lit-on.

Apple aurait d'ores et déjà versé 6 milliards de dollars à Qualcomm

Si les modalités du nouvel accord liant Apple à Qualcomm sont largement restées secrètes, le fondeur californien indiquait récemment, lors de la publication de ses derniers résultats financiers, que ce contrat devrait lui permettre d'encaisser entre 4,5 et 4,7 milliards de dollars au cours de son prochain trimestre d'activité. Des revenus records.

Durant leur conflit avec Qualcomm, Apple et certains de ses sous-traitants avaient retenu près de 7 milliards de dollars. Une somme partiellement remboursée par Apple, estiment plusieurs analystes. On apprend que la firme à la pomme aurait d'ores et déjà versé quelque 6 milliards de dollars pour entériner l'accord qui lui permettra, notamment, de mettre la main sur les précieux modems 5G du constructeur.

Détail d'importance : ces revenus de haute volée ne devraient pas bénéficier aux seuls cadres de Qualcomm. David Wise, directeur financier par intérim pour le groupe, indiquait plus tôt en mai que Qualcomm augmenterait ainsi les primes pour l'ensemble des employés.

Source : 9to5Mac.
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Gaix-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top