Brevets : Nvidia plie en justice contre Samsung

Thomas Pontiroli
Publié le 14 octobre 2015 à 11h56
Nvidia a perdu la première manche de sa bataille judiciaire contre Samsung et Qualcomm.

Samsung et Qualcomm n'ont pas violé des brevets détenus par Nvidia. Voilà ce qu'a estimé le juge Thomas Pender, de l'International Trade Commission des États-Unis, à la suite d'une plainte déposée par le fabricant de GPU en septembre 2014. Nvidia considère que Samsung viole ses technologies dans ses mobiles Galaxy S5, Note 3, Note 4 et Note Edge et tablettes Tab S, Note Pro et Tab 2. Et voulait les retirer des États-Unis.

À l'origine, la plainte de Nvidia portait sur sept brevets, dont quatre ont été retirés en juin dernier par le plaignant lui-même. Les trois restants concernaient des « opérations de vertex », de « multithreading » et « shadow mapping ». Pour ce dernier brevet, Samsung a été reconnu coupable de violation. Seulement, la cour a trouvé un brevet antérieur et a décidé d'invalider celui de Nvidia... qui a demandé un réexamen.


À lire également :

Thomas Pontiroli
Par Thomas Pontiroli

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.