Brevets : Nvidia plie en justice contre Samsung

14 octobre 2015 à 11h56
0
Nvidia a perdu la première manche de sa bataille judiciaire contre Samsung et Qualcomm.

Samsung et Qualcomm n'ont pas violé des brevets détenus par Nvidia. Voilà ce qu'a estimé le juge Thomas Pender, de l'International Trade Commission des États-Unis, à la suite d'une plainte déposée par le fabricant de GPU en septembre 2014. Nvidia considère que Samsung viole ses technologies dans ses mobiles Galaxy S5, Note 3, Note 4 et Note Edge et tablettes Tab S, Note Pro et Tab 2. Et voulait les retirer des États-Unis.

À l'origine, la plainte de Nvidia portait sur sept brevets, dont quatre ont été retirés en juin dernier par le plaignant lui-même. Les trois restants concernaient des « opérations de vertex », de « multithreading » et « shadow mapping ». Pour ce dernier brevet, Samsung a été reconnu coupable de violation. Seulement, la cour a trouvé un brevet antérieur et a décidé d'invalider celui de Nvidia... qui a demandé un réexamen.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Test Samsung Galaxy S21 : peu de nouveautés, mais un smartphone très abouti
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Forfait mobile : quels sont les offres les plus compétitives du moment ?
Bookeen Notéa VS Likebook P10 : duel au sommet pour la lecture grand format
Ant Group réfléchit à comment se séparer de Jack Ma, pour calmer Pékin
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Haut de page