Microsoft va arrêter d'investir dans la reconnaissance faciale suite au scandale AnyVision

30 mars 2020 à 14h45
0
Microsoft

Malgré un audit réfutant les accusations selon lesquelles AnyVision aurait utilisé ses technologies de reconnaissance faciale pour surveiller les Palestiniens de Cisjordanie, Microsoft préfère retirer son investissement de l'entreprise susmentionnée. Et prendre du recul, dans le même temps, avec les sociétés vendant de tels dispositifs.

En octobre 2019, la société AnyVision s'est retrouvée sous le feu des projecteurs médiatiques après la publication d'un article à charge signé NBC News : Pourquoi Microsoft a-t-il financé une entreprise israélienne qui surveille les Palestiniens de Cisjordanie, titrait le média américain. Que ces allégations soient vraies ou fausses, cela n'a pas empêché la firme de Redmond de prendre une décision radicale à ce sujet.


Des accusations réfutées

Comme le relaie The Verge, le groupe fondé par Bill Gates et Paul Allen a décidé de retirer son investissement d'AnyVision, et d'abandonner plus globalement tout financement minoritaire lié à des sociétés spécialisées dans la reconnaissance faciale. Le potentiel projet militaire secret visant à surveiller en masse les Palestiniens de Cisjordanie a pourtant été réfuté par une expertise professionnelle.

AnyVision

Comme l'a précisé M12 (filiale de capital-risque de Microsoft) sur son site internet, l'ancien procureur Eric Holder et son équipe de Covington & Burling ont effectué un audit, duquel résulte la conclusion suivante : les technologies d'AnyVision n'ont pas alimenté un programme de surveillance en Cisjordanie. Un résultat qui a tout de même poussé les dirigeants de la multinationale à prendre leurs distances.


Coup d'arrêt

« Pour Microsoft, le processus d'audit a prouvé à nouveau qu'être un investisseur minoritaire dans des entreprises qui commercialisent des technologies sensibles est un défi, puisque ces investissements ne permettent généralement pas de conserver le niveau de contrôle et de surveillance que Microsoft exerce sur l'utilisation de ses propres technologies », peut-on lire dans le communiqué de presse officiel.

Et ce dernier de poursuivre : « En effectuant un changement global de sa politique d'investissement et en mettant fin à ses investissements minoritaires dans les sociétés vendant des technologies de reconnaissance faciale, Microsoft se focalise désormais sur des relations commerciales qui lui permettent d'avoir un meilleur contrôle et une meilleure surveillance de l'utilisation des technologies sensibles ».

Source : The Verge
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top