Employés heureux, productivité en hausse, Microsoft Japon conquis par les semaines de 4 jours

Nathan Le Gohlisse Contributeur
05 novembre 2019 à 13h00
0
Microsoft Logo
© JPstock / Shutterstock

Microsoft s'est livrée à une expérience intrigante au Japon : permettre à ses employés de ne travailler que quatre jours par semaine au lieu des cinq journées habituelles. Une initiative au résultat on ne plus positif, avec un moral des effectifs regonflé et une productivité générale en nette hausse.

Alors que la question des semaines de travail de quatre jours est posée au Royaume-Uni par le Parti Travailliste (principal parti d'opposition outre-Manche) et que cette même perspective est évoquée par le démocrate Bernie Sanders aux États-Unis, Microsoft a franchi le pas. La branche nippone du géant californien a permis à ses employés de troquer leur traditionnelle semaine de cinq jours, contre seulement quatre journées de labeur. Le bilan, lui, est très positif tant pour Microsoft que pour son personnel.

92 % de satisfaction et jusqu'à 40 % de productivité en plus

Parmi les chiffres relayés par le quotidien britannique The Guardian, Microsoft a réussi à prouver que présence entendue au bureau ne rimait pas nécessairement avec productivité. En adoptant les semaines de quatre jours, la productivité au sein de Microsoft Japon a augmenté jusqu'à 40 %, tandis que 92 % des effectifs se sont déclarés satisfaits par ce nouvel emploi du temps.


Microsoft a par ailleurs souligné que ses employés prenaient en moyenne des pause nettement plus courtes, que le nombre de pages imprimées (par erreur) était moindre et que le gaspillage en électricité avait lui aussi diminué. Comme le note The Guardian, d'autres entreprises s'étaient déjà livrées à des tests similaires (soit en optant pour des semaines écourtées, soit en réduisant le nombre d'heures travaillées par jour), pour des retombées similaires, profitables à l'employé... comme à l'employeur.

Travailler moins, mais travailler mieux

Cette révision des journées de travail chez Microsoft Japon, ne s'est pourtant pas traduite par une baisse de la charge de travail par salarié, mais la perspective de passer moins de temps au bureau semble porter ses fruits.


Du côté de la direction, la portée quasi éducative de l'initiative est saluée : « Je souhaite que nos employés réfléchissent et voient par eux-mêmes qu'ils peuvent atteindre les mêmes résultats avec 20 % de temps de travail en moins », a notamment déclaré Takuya Hirano, Président et PDG de Microsoft Japan. Et si Microsoft avait trouvé une solution viable au problème endémique de surmenage rencontré au sein de nombreuses structures au Japon ?

Sources : PC Gamer/The Guardian
57 réponses
18 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top