Employés heureux, productivité en hausse, Microsoft Japon conquis par les semaines de 4 jours

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
05 novembre 2019 à 13h00
0
Microsoft Logo
© JPstock / Shutterstock

Microsoft s'est livrée à une expérience intrigante au Japon : permettre à ses employés de ne travailler que quatre jours par semaine au lieu des cinq journées habituelles. Une initiative au résultat on ne plus positif, avec un moral des effectifs regonflé et une productivité générale en nette hausse.

Alors que la question des semaines de travail de quatre jours est posée au Royaume-Uni par le Parti Travailliste (principal parti d'opposition outre-Manche) et que cette même perspective est évoquée par le démocrate Bernie Sanders aux États-Unis, Microsoft a franchi le pas. La branche nippone du géant californien a permis à ses employés de troquer leur traditionnelle semaine de cinq jours, contre seulement quatre journées de labeur. Le bilan, lui, est très positif tant pour Microsoft que pour son personnel.

92 % de satisfaction et jusqu'à 40 % de productivité en plus

Parmi les chiffres relayés par le quotidien britannique The Guardian, Microsoft a réussi à prouver que présence entendue au bureau ne rimait pas nécessairement avec productivité. En adoptant les semaines de quatre jours, la productivité au sein de Microsoft Japon a augmenté jusqu'à 40 %, tandis que 92 % des effectifs se sont déclarés satisfaits par ce nouvel emploi du temps.


Microsoft a par ailleurs souligné que ses employés prenaient en moyenne des pause nettement plus courtes, que le nombre de pages imprimées (par erreur) était moindre et que le gaspillage en électricité avait lui aussi diminué. Comme le note The Guardian, d'autres entreprises s'étaient déjà livrées à des tests similaires (soit en optant pour des semaines écourtées, soit en réduisant le nombre d'heures travaillées par jour), pour des retombées similaires, profitables à l'employé... comme à l'employeur.

Travailler moins, mais travailler mieux

Cette révision des journées de travail chez Microsoft Japon, ne s'est pourtant pas traduite par une baisse de la charge de travail par salarié, mais la perspective de passer moins de temps au bureau semble porter ses fruits.


Du côté de la direction, la portée quasi éducative de l'initiative est saluée : « Je souhaite que nos employés réfléchissent et voient par eux-mêmes qu'ils peuvent atteindre les mêmes résultats avec 20 % de temps de travail en moins », a notamment déclaré Takuya Hirano, Président et PDG de Microsoft Japan. Et si Microsoft avait trouvé une solution viable au problème endémique de surmenage rencontré au sein de nombreuses structures au Japon ?

Sources : PC Gamer/The Guardian
Modifié le 05/11/2019 à 13h05
61
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top