Huawei Matebook D16 2022 : un PC portable efficace pour la rentrée

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
17 juillet 2022 à 14h00
5
Huawei MateBook D16 2022-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dévoilé en catimini à quelques médias (dont Clubic) au salon VivaTech, le MateBook D16 2022, présenté fin juin, est arrivé sur le marché français ce 12 juillet. Nous avons pu tester cette nouvelle version du PC portable bureautique de Huawei. Une machine basique mais très efficace, qui reste fidèle à son crédo : proposer un bon rapport équipement-prix pour travailler et se divertir sans trop se ruiner.

Huawei Matebook D16 2022
  • Qualité d’affichage satisfaisante
  • Design efficace (mais lassant) et finitions au niveau
  • Très bon clavier et connectique complète
  • Le placement tarifaire reste honnête
  • Un Core i7-12700H efficace, mais qui aurait pu faire mieux
  • Autonomie perfectible (moins de 8 heures)
  • Trackpad trop petit et peu agréable
  • Webcam 1080p décevante

Après un modèle 2021 que nous avions beaucoup apprécié pour la qualité de son écran, pour ses finitions, mais aussi pour ses performances de bon niveau, le MateBook D16 revient cette année dans une nouvelle version qui cherche bien sûr à gommer les quelques défauts de son prédécesseur. Au programme : changement de châssis, de ratio d’écran, mais aussi et surtout de configuration. Adieu, les puces AMD Ryzen 5 de quatrième génération, place à des processeurs Intel Alder Lake flambants neufs. Autant d’arguments qui poussent Huawei à revoir à la hausse le prix de son PC portable… Mais avant de parler de la douloureuse, voici la fiche technique complète de ce nouveau MateBook D16.

Fiche technique Huawei Matebook D16 2022

Résumé

Processeur
Intel Core i7-12700H
Taille de la mémoire
16GB
Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i7-12700H
Type de processeur
14 coeurs / 20 threads
Fréquence du processeur
4,7Hz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR4
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, HDMI, USB Type C, USB 3.2

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.1

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
18,4mm
Longueur
356,7mm
Largeur
248,7mm
Poids
1,7kg

Comme indiqué plus haut, le MateBook D16 2022 est disponible en France depuis le 12 juillet à partir de 999,99 euros en version de base. Cette configuration regroupe un Core i5-12450H, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD. Le modèle que Huawei nous a prêté (Core i7-12700H, 16 Go de RAM et 512 Go de stockage) est pour sa part affiché à un tarif de 1 299,99 euros sur le site officiel du constructeur.

Huawei MateBook D16 2022-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : de la nouveauté pour le D16… pas pour Huawei

Avec son MateBook D16, Huawei nous ressert un design que l’on commence à connaître un peu par cœur, car la firme le décline pratiquement à l’identique d’un modèle à l’autre depuis des mois. Difficile donc de faire, au premier coup d’œil, la différence entre le MateBook D16 2022, le nouveau MateBook 16S ou même le MateBook 16 « classique » que nous testions il y a peu. Les trois appareils partagent peu ou prou les mêmes lignes, le même gabarit, la même connectique (deux ports USB-C, un port USB-A 3.2 Gen 1, un port USB-A 2.0, une sortie HDMI et un prise casque jack de 3,5 mm) et le même coloris gris sidéral (notre D16 peut néanmoins se décliner en version « mystic silver »).

Sur le plan esthétique, la lassitude commence donc à poindre de notre côté, soyons francs, et du côté de l’utilisateur, la confusion pourrait vite régner entre ces différents modèles… justement pas si différents de prime abord.

Huawei MateBook D16 2022-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela étant, il nous paraît bien difficile de reprocher quoi que ce soit à Huawei sur le plan des finitions pour ce nouveau MateBook D16, qui évolue tout de même par rapport au modèle 2021. L’appareil mise sur un châssis en aluminium élégant, bien pensé et solide. Très sobre, le nouveau D16 conserve plus ou moins le gabarit du modèle 2021, avec 356,7 x 248,7 x 18,4 mm pour 1,7 kg. Il s’agit donc d’une machine relativement compacte et « légère » pour un format 16 pouces. La transporter dans un sac ou une sacoche est possible sans trop de problèmes, d’autant que le chargeur USB-C fourni est lui aussi très compact.

Nous regrettons cependant que l’ouverture du capot ne puisse pas se faire facilement à une main et que Huawei ait installé autour de l’écran une bordure en plastique assez disgracieuse. Dommage également que le constructeur chinois n’ait pas profité du grand format de son PC portable pour y loger un plus grand trackpad. Celui du MateBook D16 est trop petit, il semble même perdu au milieu d’un immense repose-poignets. De plus, nous déplorons le manque de soin dont il fait l’objet, avec des clics appuyés imprécis et des coins qui s’enfoncent trop à l’usage. Un souci que l’on retrouve toutefois (et c’est bien malheureux) sur de très nombreux laptops Windows. Sur ce point, le trackpad Force Touch des MacBook Pro/Air règne tout simplement en maître.

Huawei MateBook D16 2022-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté clavier en revanche, c’est carton plein. Huawei accouche une nouvelle fois d’un clavier confortable, précis et efficace. Relativement silencieuses, ses touches profitent d’une longueur de course appréciable et d’un retour assez doux. Taper de longs textes sur le MateBook D16 est un plaisir.

On note aussi la présence d’un pavé numérique installé sur la droite du clavier. Ce dernier est complété de quelques raccourcis pratiques pour permettre de rapidement lancer la calculatrice ou l’outil de captures d’écran, par exemple.

Contrairement à certains concurrents, comme le Samsung Galaxy Book2, le Matebook D16 ne fait pas l’impasse sur l’identification biométrique. S’il faut faire sans reconnaissance faciale, un capteur d’empreintes est une nouvelle fois intégré à la touche de mise sous tension. Un emplacement idéal pour une identification au quart de tour en ouverture de session ou sortie de veille.

Huawei MateBook D16 2022-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour ce qui est de la webcam, Huawei a fait un petit effort en passant sur une définition Full HD… mais il ne faut pas aller chercher de la qualité pour autant. Les couleurs sont ternes, et la netteté, trop faible. Les conditions de lumière influent par ailleurs énormément sur la qualité finale, qui suffira tout juste pour des échanges en visio. Heureusement, Huawei a installé cette webcam au bon endroit, au-dessus de l’écran. Par le passé, sur le MateBook D16 2021, ce capteur était en effet logé au niveau du clavier.

Huawei MateBook D16 2022-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un mot sur l’accès aux composants. Il se fait après avoir retiré les 10 petites vis torx qui ornent le dessous du châssis. On peut alors retirer la plaque inférieure du MateBook D16 pour découvrir une large batterie, un unique ventilateur et une carte mère sur laquelle est installée un SSD M2. Ce dernier pourra facilement être remplacé. La mémoire vive est néanmoins soudée à la carte mère et ne pourra pas être upgradée au besoin. C’est assez dommage sur un PC portable de ce gabarit, mais par les temps qui courent, c’était prévisible.

Huawei MateBook D16 2022-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Écran : une dalle IPS honnête, qui brille plus par sa taille que sa justesse

Avec ce nouveau MateBook D16, Huawei a eu la très bonne idée de rester sur un grand écran de 16 pouces, mais d’en changer le ratio. Adieu, le format 16:9 du modèle 2021, et place au ratio 16:10, nettement plus confortable en bureautique et plaisant au quotidien. Ce changement permet aussi à l’appareil d’afficher un bien meilleur taux d’occupation écran/cadre et de réduire un peu la taille des bordures qui nous étaient infligées par le passé.

Comme à notre habitude, nous avons passé cet écran au crible à l’aide de nos outils de mesure et du logiciel Calman Ultimate. La dalle IPS BOE choisie par Huawei s’avère de qualité, malgré de grosses lacunes en ce qui concerne la fidélité des couleurs. Nous relevons en effet un Delta E de 4,8 et une température qui s’envole sur ce panneau LCD à 7 424 kelvins. Idéalement, nous devrions approcher le seuil des 6 500 kelvins et obtenir un Delta E égal ou inférieur à 3. La colorimétrie serait alors optimale. En l’état, elle a clairement été négligée par Huawei, tout du moins, par défaut.

Huawei MateBook D16 2022-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La couverture des principaux espaces colorimétriques est, pour sa part, dans la lignée de ce que l’on pouvait attendre pour ce type de produit. Le spectre sRGB est couvert à 95,9 %, tandis que l’espace DCI-P3 est supporté à 71,7 % seulement. Sur cet écran Full HD+ (1 820 par 1 200 pixels), la densité de pixels s’élève quant à elle à 142 pixels par pouce. La finesse d’affichage reste donc convenable sur cette diagonale de 16 pouces.

Pour ce qui est de la luminance maximale et du contraste, Huawei s’en tient enfin scrupuleusement à ce qu’il annonce sur son catalogue. Nous mesurons ainsi une luminosité maximale de 318 cd/m2 et un ratio de contraste limité à 1200:1. Des valeurs correctes, mais sans plus : doté d’un revêtement mat, l’écran reste lisible dans la plupart des cas, et le contraste s’avère honnête sans se montrer renversant. Nous sommes naturellement bien loin de ce que permettent les dalles OLED employées de plus en plus souvent par la concurrence, notamment chez ASUS.

Huawei MateBook D16 2022-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela dit, la qualité d’affichage proposée par Huawei sur ce nouveau D16 est satisfaisante dans l’ensemble. Sans être inoubliable, elle suffira à la majorité des utilisateurs. Si vous êtes féru de belles images, ou simplement exigeant, vous risquez toutefois de rester sur votre faim. Notons par ailleurs que nous sommes sur une fréquence classique de 60 Hz.

Performances : de la puissance pour travailler et se divertir

Le MateBook D16 2022 mise sur les derniers processeurs Intel Alder Lake « H » pour développer un maximum de puissance en format 16 pouces. C’est du moins la promesse faite par Huawei, qui motorise son laptop avec des processeurs que l’on trouve habituellement sur des PC portables gaming ou sur certains appareils haut de gamme (comme les Dell XPS 15 et 17 par exemple). Notre mouture de test était ainsi équipée d’un Core i7-12700H (14 cœurs et 20 threads cadencés jusqu’à 4,70 GHz, 24 Mo de cache), une puce 45 W que l’on ne présente plus… et qui s’avère tout bonnement redoutable lorsqu’elle est bien exploitée. Mais le nouveau D16 parvient-il vraiment à extraire tout le potentiel du processeur d’Intel ?

Pour le savoir, nous avons lancé notre habituel stress test sous AIDA 64. Ce dernier a pour effet de solliciter à 100 % l’ensemble des cœurs sur une période prolongée. Il nous permet d’observer le comportement du processeur dans un contexte de charge intensive, mais aussi d’avoir un bon aperçu de ce que permet le système de dissipation. Dans le cas du D16 2022, le bilan est un peu mitigé… car le Core i7-12700H est partiellement bridé.

Huawei MateBook D16 2022-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous constatons en effet une utilisation de seulement 60 à 70 % des ressources du processeur au bout de quelques minutes du test… qui est pourtant censé les utiliser en entier. Les fréquences se limitaient alors à 1,50 GHz environ sur l’ensemble des cœurs, contre 2,00 GHz au départ. Dans un cas comme dans l’autre, nous sommes loin des cadences qui pourraient être appliquées au Core i7-12700H dans ce contexte d’utilisation. En revanche, en utilisation single-core, ces fréquences parvenaient à atteindre les 3,60 à 3,70 GHz. Un seuil nettement plus respectable.

Ce bilan scabreux a bien des répercussions en benchmark… en tout cas, sur le volet multi-core. Sous CineBench R23, nous obtenons en effet un score faiblard au regard de ce que permet d’ordinaire le Core i7-12700H : 7 880 points en usage multi-core, contre 1 736 points en single-core. À titre de comparaison, le même processeur récoltait 14 167 points en calcul multi-core et 1 691 points en single-core sur l’Alienware x14… un ultraportable gaming de 14 pouces seulement. Huawei parvient néanmoins à sauver les meubles, mais seulement en single-core. On progresse par ailleurs sensiblement par rapport aux performances qu'offrait l’an passé le Ryzen 5 4600H du MateBook D16 2021. Ce dernier se contentait en effet de 1 153 points en test mono-cœur et 7 914 points en multi-core.

Huawei MateBook D16 2022-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Huawei MateBook D16 2022-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Ces performances en partie amputées ont néanmoins un impact positif sur les températures. Sur le D16 2022, lors de notre test, la puce d’Intel n'a jamais dépassé les 70 degrés en charge. Une valeur suffisamment faible pour empêcher toute chauffe trop importante au toucher, que ce soit au niveau du clavier, de la charnière ou sous le châssis. Dans le même temps, le ventilateur de l’appareil est resté très discret, à peine audible même, malgré l’activation préalable du mode performance. D’ailleurs, ce mode ne change pas grand-chose aux performances développées, son intérêt est une nouvelle fois discutable. Huawei n’en fait d’ailleurs pas tellement publicité sur ce produit.

Quoi qu’il en soit, le MateBook D16 2022 est assez puissant pour une utilisation bureautique et multimédia, même avancée. L’appareil dispose en effet d’une solide réserve de performances pour travailler dans de bonnes conditions, mais il faudra faire preuve de parcimonie pour les activités les plus lourdes. Le montage vidéo ou la retouche photo avancée, qui tirent parti à la fois des performances en multi-core et de l’accélération GPU, pourraient ainsi s’avérer poussifs. D’autant que, côté GPU, il faut se contenter de la partie graphique Iris Xe, traditionnellement ajoutée aux puces d’Intel. Cette dernière commence à souffrir de la comparaison face à la concurrence d’AMD (avec ses nouveaux iGPU RDNA2) et d’Apple (avec la partie graphique de ses puces M1/M2) sur le plan graphique.

Huawei MateBook D16 2022-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté SSD, on relève enfin des valeurs justes correctes, avec 3 495,68 Mo/s en lecture, contre 2 331,51 en écriture. C’est suffisant pour le tout-venant, mais nous sommes loin de ce que peuvent offrir les meilleurs SSD du moment.

Autonomie : un Core i7 gourmand… et une batterie trop petite

En se limitant à une petite batterie de 60 Wh, malgré son gros processeur Intel « H » de 45 W, Huawei fait le grand écart sur son MateBook D16 2022. L’année dernière déjà, le constructeur se contentait d’une batterie de tout juste 56 Wh (équivalente à la capacité que l’on trouve sur les PC ultraportables). On obtenait alors jusqu’à 8 heures d’autonomie en faisant attention aux réglages. En troquant le Ryzen 5 4600H du modèle 2021 pour un Core i7-12700H, et en passant sur une batterie à peine plus conséquente, nous ne nous attendions pas à une quelconque progression sur l’autonomie. En l’occurrence, il faut même plutôt tabler sur une légère régression.

Huawei MateBook D16 2022-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo sur Netflix (via Edge), avec le mode économie d’énergie activé, la luminosité de l’écran à 100 % et le rétroéclairage du clavier coupé, nous avons réussi à enchaîner les épisodes de Breaking Bad pendant un tout petit peu plus de 6 heures avant de voir l’ordinateur rendre les armes, faute de batterie. En utilisation plus polyvalente, mêlant bureautique, navigation web et multimédia léger, avec une luminosité abaissée à 60 % en moyenne, nous avons pu tenir environ 7 heures. C’est un peu faible : le cap des 8 heures d’autonomie est difficilement atteint, vous aurez donc tout intérêt à transporter le chargeur (USB-C) avec vous si vous partez pour une journée de travail complète.

Heureusement, ce dernier est peu encombrant. Il reprend les dimensions d’un chargeur de smartphone. Avec sa capacité de 65 W, il parvient par ailleurs à recharger intégralement la batterie en un peu plus de 1 heure 30. De plus, la recharge de Huawei permet de recouvrer 50 % d’autonomie en à peu près 45 minutes sur secteur. Rien de particulièrement rapide, donc.

Audio : Huawei ne s’est pas investi sur les haut-parleurs

Comme l’année dernière, Huawei ne se prend pas la tête en matière de système audio. Les deux haut-parleurs ajoutés au D16 délivrent une nouvelle fois une expérience sonore assez médiocre, très axée sur les médiums. Les aigus, quant à eux, manquent de précision et se font même criards dans les hauts volumes, tandis que les graves sont totalement oubliés.

Huawei MateBook D16 2022-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2022-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Ces haut-parleurs ont également l’inconvénient d’avoir déménagé sous le châssis. Par le passé, ils jouxtaient le clavier de part et d’autre, au détriment du pavé numérique dont nous pouvons toutefois profiter cette année. On ne peut pas tout avoir, mais ce positionnement les rend moins audibles, ce qui renforce l’impression de manquer toujours un peu de volume.

La qualité audio de la prise casque est pour sa part de bon niveau. La sortie est puissante et précise. À l’oreille, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher.

Huawei MateBook D16 2022-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Huawei MateBook D16 2022, l’avis de Clubic :

Huawei Matebook D16 2022

8

Huawei parvient à peaufiner son MateBook D16 pour le faire monter en gamme par rapport au modèle 2021, c’est ce qu’il faut retenir de ce test et de cette mouture 2022. Face à son prédécesseur, l’appareil progresse sur la question de l’affichage, en profitant cette année d’une dalle 16:10 (format nettement plus plaisant à l’usage). Il s’améliore aussi sur le plan des performances en adoptant les derniers processeurs mobiles Alder Lake « H » d’Intel. Huawei adopte également un châssis plus récent pour son nouveau D16, même si cela implique de recycler en partie le design de son MateBook 16, lancé plus tôt cette année. Mais qu’importe, les fondamentaux sont bien là.

Dommage toutefois que Huawei n’ait pas profité du passage aux nouveaux processeurs d’Intel pour améliorer la capacité de sa batterie. Cette dernière ne parviendra jamais vraiment à nous offrir l’autonomie suffisante pour tenir toute une journée de travail… sans avoir à utiliser le chargeur. C’est triste, car nous passions pratiquement ce cap avec le modèle de l’an dernier. Dommage également que ce nouveau D16 n’exploite finalement qu’une partie du potentiel de son Core i7 de 12e génération. Cela nous amène à conseiller plutôt le modèle de base, moins coûteux et vraisemblablement plus autonome grâce à un Core i5 légèrement plus économe en énergie.

Accessoirement, Huawei se loupe aussi sur le trackpad et la webcam. Deux défauts que l’on déplore cependant sur une majorité des PC portables Windows proposés dans la même gamme de prix.

Les plus

  • Qualité d’affichage satisfaisante
  • Design efficace (mais lassant) et finitions au niveau
  • Très bon clavier et connectique complète
  • Le placement tarifaire reste honnête

Les moins

  • Un Core i7-12700H efficace, mais qui aurait pu faire mieux
  • Autonomie perfectible (moins de 8 heures)
  • Trackpad trop petit et peu agréable
  • Webcam 1080p décevante

Design 8

Écran 7

Performances 8

Autonomie 6

Prix 8

Concurrence : quelles alternatives au Huawei MateBook D16 ?

Si vous voulez monter en gamme et profiter d’un produit plus premium, encore mieux fini et doté d’un meilleur écran, le XPS 15 2022 (nous avions de notre côté testé le modèle 2021) peut s’avérer intéressant, à condition d’avoir un budget plus conséquent. Néanmoins, il ne vous offrira pas beaucoup de performances en plus, et son autonomie reste équivalente à celle de notre D16 2022.

Dell XPS 15 - 9510
  • Clavier confortable et grand trackpad
  • Design inchangé mais toujours convaincant
  • Appareil silencieux dans l’ensemble
  • Partie audio soignée
  • Calibration de l’écran à revoir
  • Performances un peu décevantes
  • Chauffe intense par moments
  • Connectique limitée

Pour profiter d’une meilleure autonomie, d’une légèreté sensiblement accrue et d’un bien meilleur trackpad, nous vous proposons aussi de jeter un œil au LG Gram 16. Loin d’être parfait, l’appareil parvient néanmoins à conjuguer format 16 pouces et grande mobilité. Il faut cependant se contenter d’un processeur à basse consommation moins polyvalent et faire avec un tarif de départ relativement salé.

LG Gram 16 - 16Z90P
  • Finesse et légèreté idyllique sur un format 16 pouces
  • Autonomie vraiment généreuse
  • Clavier confortable doublé d’un grand trackpad
  • Connectique (relativement) complète
  • Sensation de fragilité du châssis et du cadre d’écran
  • Écran aux couleurs peu fidèles
  • Performances limitées
  • Système de dissipation insuffisant
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
soaf78
Je trouve qu’en 2022, avec la démocratisation de l’USB c pour la charge, a part pour certains métiers 100% nomades, on a tous accès à une prise électrique dans la journée (pause déj par exemple), tenir 8h, c’est bien mais pas forcément indispensable pour tout le monde
trollkien
1300 boules pour un pc bureautique ?!<br /> Non, vraiment, non
Nevroska
Bien trop cher pour un 4,7 HZ!!!
Zakalwe
« Adieu, le format 16:9 du modèle 2021, et place au ratio 16:10 »<br /> Je ne suis jamais passé au 16:9 depuis le 4:3
octokitty
Huawei c’est cher à la base, il faut guetter les promos.<br /> Un écran QHD+ aurait pu faire changer d’avis sur le modèle de test par rapport à sa tarification.<br /> Le lien affilié vers le modèle i5 est à un tarif un peu plus approprié.<br /> L’Acer Swift 3 SF316-51 semble être son concurrent direct le plus proche.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI MEG CoreLiquid S360 : l'efficacité, le design et l'écran LCD 2,4'' en prime
Test Cooler Master MasterLiquid ML240L V2 RGB : nouvelle version cherche copie parfaite ?
Test be quiet! Pure Loop 280 : radiateur imposant pour un AiO plutôt bon marché
Test Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL36 : l'Américain baisse le tarif de sa DDR5, pas les performances
Test Oppo Find X5 Lite : un smartphone aussi performant que séduisant ?
Test be quiet! Shadow Rock 3 : une valeur sûre pour refroidir sans se ruiner
Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Test Noctua NH-D15 : la référence absolue du ventirad est toujours au top
Test Cooler Master MA612 Stealth : un ventirad d'une rare élégance, mais pas si discret que ça
Haut de page