Test Huawei MateBook D16 : un ordinateur polyvalent et attractif

20 avril 2021 à 15h06
16
© Huawei

Huawei étoffe son catalogue d’ordinateurs portables avec le MateBook D16 ; un modèle qui a la particularité d’embarquer un écran 16,1 pouces dans un châssis de 15,6 pouces. Avec son processeur AMD Ryzen 5 4600H à 6 cœurs et ses 16 Go de RAM, ce PC mêle donc confort et performance avec un rapport qualité / prix clairement en sa faveur.

Huawei MateBook D16
  • Bel écran IPS
  • Châssis en aluminium
  • Wi-Fi 6
  • Charge rapide
  • Une restitution audio décevante
  • L'angle de vue de la webcam
  • Absence de lecteur de cartes mémoire

En introduction, notez que le MateBook D16 sera officiellement disponible à partir du 27 avril, à un tarif de 899 euros en France. Les précommandes sont ouvertes depuis le 14 avril et se termineront un jour avant le lancement, c’est-à-dire le 26 avril. En guise de cadeau de précommande, Huawei accorde des FreeBuds 4i , une montre Huawei Watch Fit ou un routeur Huawei WiFi AX3 ; trois produits qui coûtent 99,99 euros chacun hors offre promotionnelle.

Fiche technique Huawei MateBook D16

Résumé

Taille de l'écran
16.1in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Processeur
AMD Ryzen 5 4600H
Carte graphique
Radeon Vega 6
Taille de la mémoire
16GB

OS

Système d'exploitation
Windows 10

Processeur

Processeur
AMD Ryzen 5 4600H
Fréquence du processeur
4GHz
Finesse de gravure
7nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR4

Graphismes

Carte graphique
Radeon Vega 6

Écran

Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
1920 x 1080
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD NVMe 512 Go

Connectique

Connectiques disponibles
HDMI 2.0

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
18.4mm
Largeur
369mm
Profondeur
234mm
Poids
1.7kg

Un ordinateur sans chichi mais de belle facture

En matière de design, ce MateBook D16 est fidèle aux codes de la gamme à laquelle il appartient. Il répond aux mêmes mots d’ordre : sobriété et qualité. Ainsi, hormis le logo Huawei, il ne s’accorde aucune extravagance. Il arbore un revêtement en aluminium brossé avec une consensuelle teinte gris foncé ; au soleil, apparaissent quand même quelques reflets violets. Globalement, la machine présente bien et parait robuste.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Une fois l’ordinateur ouvert, nous découvrons la place occupée par l’écran de 16,1 pouces. Huawei revendique un taux d’occupation de 90 % grâce à des bordures supérieures et latérales de seulement 4,9 mm. Comme mentionné en préambule, cette intégration est d’ailleurs l’une des particularités de ce MateBook D16 : il embarque un écran de 16,1 pouces dans un châssis de 15,6 pouces ; une tendance qui tend à se généraliser et qui permet logiquement de grappiller quelques millimètres d’affichage supplémentaires. L’idée est de maximiser le confort de l’utilisateur sans pour autant sacrifier la mobilité de la machine.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Concrètement, dans le cas d’une dalle 16,1 pouces comme ici, cette conception fait gagner 1,1 cm en largeur (34,5 cm à 35,6 cm) et 6 mm en hauteur (19,4 cm à 20 cm), au prix d’une résolution passant de 141 ppp à 137 ppp. Les charnières offrent un angle d’ouverture conséquent, d’environ 160 degrés.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Son grand écran permet au MateBook D16 de jouer la carte de l’ordinateur sédentaire, confortable à utiliser à la maison en tant que machine principale. Néanmoins, grâce à ses dimensions de 15,6 pouces (319 mm de largeur, 234 mm de profondeur et 18,4 mm d’épaisseur) et son poids de 1,7 kg, il se prête également à une vie nomade. Un bon moyen de cibler différents publics, du télétravailleur occasionnel à l’étudiant, en passant par le professionnel en vadrouille.

Une caméra rétractable, mais un angle de vue en contre-plongée

Le choix de minimiser les bords pour accorder un plus grand espace à l’écran a contraint Huawei à déporter la webcam entre les touches F6 et F7 du clavier. Hélas, ce positionnement au ras du clavier engendre une vue en contre-plongée peu flatteuse qui ne plaira pas à tout le monde.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Cette caméra, qui capture en 720p, a toutefois un avantage : elle est rétractable. Pour les utilisateurs craignant d’être espionnés, nul besoin de l’aveugler avec un disgracieux sticker donc ; une simple pression suffit à faire rentrer l’indiscrète dans son antre.

La caméra se rétracte d'une simple pression

Un clavier agréable à utiliser

Nous avons regardé le clavier par le bout de la lorgnette, alors prenons désormais un peu de hauteur. Malgré son gabarit, ce MateBook D16 ne propose pas de pavé numérique. La raison est simple : dans un souci d’uniformité, Huawei souhaite que tous ses MateBook, quelle que soit leur taille, aient une disposition de clavier identique.

Le constructeur a choisi d’occuper l’espace vide en plaçant les haut-parleurs de chaque côté. Un choix discutable à l’usage. En fonction des habitudes de frappe, dans un premier temps, la partie inférieure des grilles de haut-parleur a tendance à induire en erreur des doigts considérant ces zones noires comme des touches.

En ce qui concerne la saisie, rien à redire, même après plusieurs heures à marteler les touches. Celles-ci mesurent 17 x 17 mm. Elles ont une course d’activation bien calibrée (environ 1 mm), un revêtement agréable et émettent des clics sonores suffisamment discrets. Constat similaire pour le pavé tactile de 12 cm de large pour 7,5 cm de haut : il accorde une glisse aisée et répond bien aux sollicitations.

Notez que le clavier profite d'un rétroéclairage avec deux niveaux de luminosité. Par ailleurs, l’ordinateur embarque un capteur d’empreinte digitale directement intégré au bouton d'allumage. Sans surprise, il se montre aussi fiable et pratique que sur les autres MateBook.

Enfin, pour en finir avec cette partie, certains d’entre vous ont dû se demander où était passé l’autocollant contenant la puce NFC, habituellement apposé à droite du touchpad, sur les anciens MateBook. Pas d’inquiétude, elle n’a pas disparu, Huawei a simplement décidé de l’intégrer directement dans le touchpad. En effet, par le passé, certains utilisateurs pensaient que ce sticker n’était que décoratif et le décollaient.

Rappelons que le NFC permet notamment d’appairer un smartphone de la marque ou Honor pour profiter de Huawei Share (la communication se fait ensuite en Wi-Fi). Au passage, précisons que la mouture 2021 du Huawei Share autorise le fonctionnement de trois applications en même temps, contre une auparavant.

Une seule configuration : Ryzen 5 4600H et 16 Go de RAM

Pour son MateBook D16, Huawei ne propose qu’une seule configuration en France. L’ordinateur embarque obligatoirement une puce AMD Ryzen 5 4600H . Lancé début 2020, ce processeur sous architecture Zen 2, gravé en 7 nm FinFET par TSMC, possède 6 cœurs / 12 threads. Il a une fréquence de base de 3 GHz et une fréquence Boost de 4 GHz. La puce collabore avec 16 Go de mémoire DDR4 au sein de la machine.

Ici, aucune carte graphique dédiée n’est présente, tout repose donc sur la solution intégrée Vega du Ryzen. Pour le SSD , c’est un modèle 512 Go signé Samsung utilisant l’interface NVMe 1.3. Enfin, le système d’exploitation embarqué est Windows 10 Famille 64 bits.

En matière de connectique, contrairement à d’autres marques, Huawei n’opte pas pour le tout USB-C. Nous retrouvons bien une paire de ports USB-C, utilisée pour la charge, mais également deux ports USB-A 3.2 Gen 1 de l’autre côté du châssis. Un jack audio 3,5 mm et un port HDMI complètent le tout. Pas de prise RJ45 donc, ni de lecteur de cartes mémoire.

Pour la connectivité sans-fil, le MateBook D16 a droit au Wi-Fi 6 (avec un débit théorique de 2,4 Gbit/s) et au Bluetooth 5.1.

L'accès aux composants nécessite le retrait de neuf vis Torx. Les entrailles de la machine révèlent un second port M.2 vacant, susceptible de recevoir un SSD supplémentaire. La RAM est quant à elle soudée ; rien de dramatique, puisqu’avec ses 16 Go de mémoire, ce MateBook est déjà bien doté.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Image et son

Pour l’écran, Huawei a opté pour une dalle IPS avec une définition Full HD. La fiche technique donne une couverture de l’espace colorimétrique sRGB de 100 % et une luminosité maximale de 300 cd/m². Faute de pouvoir effectuer des mesures précises, le jugement concernant cette dalle reste éminemment subjectif.

Dans l’ensemble, elle offre une qualité d’image tout à fait correcte pour un PC vendu 899 euros ; certains regretteront quand même le choix du Full HD pour ce format. La luminosité ne vous éblouira pas mais se révèle suffisante, y compris en extérieur sous un ciel ensoleillé. Le revêtement anti-reflet se montre en revanche particulièrement efficace et les couleurs sont très bien retranscrites. L’écran du MateBook D16 convient donc parfaitement au visionnage de film ou de photos.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Si l’écran de ce MateBook D16 est indéniablement un de ces atouts, ce n’est pas le cas de son système audio. En effet, bien que visuellement, ses deux barres latérales soient prometteuses, en pratique, le son émis par les haut-parleurs est assez décevant.

Déjà, il manque un peu de puissance, avec environ 70-75 dBA mesurés à environ 50 cm de distance lors de la diffusion d’une musique via YouTube avec le volume au maximum. Surtout, comme souvent sur ce genre de produits, les basses sont peu présentes, pour ne pas dire inexistantes.

Performances : difficilement pris en défaut

Logiquement, avec son Ryzen 5 4600H, ce MateBook D16 n’a aucune difficulté dans les tâches bureautiques ou la navigation Web, pour lesquelles il ne souffre d'aucun ralentissement. Il se montre aussi à l’aise en retouche photo et montage vidéo.

Sur Cinebench R23, la configuration obtient 1 153 points en test mono-cœur, 7 914 points en multicœurs.

Privé de carte graphique dédiée, l'ordinateur n’est pas pensé pour un usage gaming. Malgré tout, la solution graphique intégrée Vega permet quand même de s’adonner à quelques jeux peu gourmands de manière occasionnelle. Nous en avons lancé trois : Counter Strike Global Offensive, Rocket League et Grim Dawn.

Sur le premier, le framerate en jeu oscille entre 40 et 60 images par seconde avec les paramètres graphiques Élevés (ceux attribués automatiquement par le jeu). Réduire les réglages en niveau Moyen permet de dépasser les 60 images par seconde.

Sur Rocket League avec les réglages en Ultra, la fréquence est d’environ 40 images par seconde ; enfin, les six cœurs Vega du Ryzen 5 4600H délivrent environ 35 images par seconde sur Grim Dawn avec les réglages en Moyen. Satisfaisant pour quelques sessions, mais naturellement, si vous souhaitez une machine pour le jeu, passez votre chemin pour vous orienter vers un PC portable armé d'une carte graphique dédiée.

© Rémi Bouvet pour Clubic

Pour avoir un indice des performances du SSD de 512 Go, nous avons lancé un traditionnel test Crystal Disk Mark. Le SSD de Samsung sur lequel Huawei a jeté son dévolu atteint une vitesse de lecture de 2 914 Mo/s et une vitesse d’écriture de 2 929 Mo/s.

Pas de nuisances sonores excessives

Nous ne vous apprenons rien, les performances et le bon fonctionnement d'un ordinateur sont étroitement liés à sa capacité à évacuer la chaleur. Pour refroidir les composants, Huawei table sur un système de refroidissement avec deux ventilateurs. La promesse : maintenir les composants au frais à un niveau sonore n’excédant pas 35 dBA.

En pratique, l’ordinateur est très silencieux lorsqu’il n’est pas trop sollicité. Dans des tâches plus exigeantes, son système de refroidissement est logiquement plus audible, sans pour autant devenir insupportable ; surtout, il préserve nos tympans de tout sifflement désagréable. Lors du test multicœur Cinebench R23, avec un CPU sollicité à 100 % pendant plusieurs minutes, les nuisances sonores n’ont pas excédé 40 dBA dans la zone située juste derrière le PC.

Il n’y a pas non plus de chauffe excessive à signaler au niveau du clavier lors de la charge ou après plusieurs minutes passées à plein régime.

Une autonomie correcte couplée à une charge rapide bien pratique

Terminons avec l’autonomie. L’ordinateur embarque une batterie d’une capacité de 56 Wh. Forcément, celle-ci offre une autonomie variable selon le mode d’alimentation choisie et l’usage. En mode performances optimales avec une luminosité à 80 %, trente minutes de jeu ont suffi à lui faire perdre un précieux 20 % de batterie. Dans des activités moins exigeantes et en abaissant le curseur du mode d’alimentation sur meilleure batterie, l’autonomie est d’environ 8 heures. Rien d’exceptionnel ni de catastrophique donc, surtout pour un processeur avec un TDP de 45 W.

En revanche, le PC hérite d’une charge rapide grâce à son chargeur de 65 W. Quinze minutes suffisent à lui faire regagner 25 % de batterie. Il nous a fallu moins d’une heure trente pour passer de 6 à 100 % avec la machine sous tension dans un usage bureautique. Par conséquent, s’il n’est pas assuré que la batterie de ce MateBook D16 puisse endurer une journée entière de sollicitations, la brancher quelques minutes suffit à la revigorer.

Pour la charge, Huawei fournit le bloc 65 W avec un câble USB-C amovible d'une longueur de 1,8 m.

© Rémi Bouvet pour Clubic

MateBook D16 : l'avis de Clubic

Vous l’aurez compris, dans cette gamme de prix, ce MateBook D16 est un excellent ordinateur portable. Il embarque une configuration capable de répondre aux besoins de beaucoup de travailleurs et d’étudiants, et peut endosser à la fois le rôle d'un PC sédentaire et nomade. Son écran 16,1 pouces, son silence de fonctionnement et sa qualité de finition en font une machine plaisante à utiliser au quotidien pour diverses tâches.

Seules ombres au tableau (petite pour la première), une autonomie pas étourdissante, mais contrebalancée par une charge rapide efficiente, et une partie audio décevante.

En l’état, ce PC jouit d’un rapport qualité / prix tout à fait décent, qui justifie son achat. Maintenant, avant de débourser les 899 euros exigés, mieux vaut être certain de ne pas pâtir de l’absence de carte graphique dédiée à l'avenir et accepter le fait de ne pas acquérir un ordinateur muni d’un processeur AMD de toute dernière génération (Ryzen 5000).

Huawei MateBook D16

9

Un ordinateur portable qui va à l'essentiel : performant, silencieux et agréable à utiliser, il ne lui manque finalement qu'une carte graphique dédiée pour parfaire sa polyvalence.

Les plus

  • Bel écran IPS
  • Châssis en aluminium
  • Wi-Fi 6
  • Charge rapide

Les moins

  • Une restitution audio décevante
  • L'angle de vue de la webcam
  • Absence de lecteur de cartes mémoire

Design 9

Performances 8

Autonomie 8

Ecran 9

Prix 9

Modifié le 10/05/2021 à 03h55
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
13
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test TP-Link Tapo C310 : la caméra Wi-Fi d'extérieur pour les petits budgets
Offrez vous un clavier gamer HyperX Alloy FPS vraiment pas cher chez Darty
Lupin : la deuxième partie de la série débarque le 11 juin prochain sur Netflix
Gaming week Amazon : le TOP des périphériques gaming à prix cassé
Venom: Let There Be Carnage : une bande-annonce pour le film Marvel avant sa sortie automnale
La superbe TV Philips The One 65
Le navigateur Brave pour iOS permet désormais d'ajouter vidéos et musiques dans une liste de lecture
Comparatif des meilleurs logiciels de retouche photo (2021)
Bon plan PC portable : ce Lenovo Ideapad 5 profite de 150€ de réduction chez Darty
Miner du Chia fait tomber les SSD classiques de 256 Go en seulement 40 jours
Haut de page