Test Huawei Watch Fit : une montre connectée originale pour coacher vos séances de fitness

Johan Gautreau
Expert objets connectés
25 septembre 2020 à 18h06
1
7

Il est de ces concepts qui laissent une certaine empreinte dans les esprits, de par leur look ou leurs fonctionnalités atypiques. La montre Huawei Watch Fit fait incontestablement partie de ces appareils qu’on n’oubliera pas de sitôt, à mi-chemin entre la smartwatch sport, le traqueur d’activité et le coach de fitness. Petit passage en revue de cet appareil connecté par comme les autres ! 

Présentée à quelques jours d’intervalle de la montre Honor Watch ES, la Huawei Watch Fit en reprend les mêmes fonctionnalités tout en y ajoutant un GPS. Bien entendu, le prix est légèrement plus élevé, passant de 99€ pour le modèle de chez Honor à 129€ pour celui de la maison-mère Huawei. Ajoutez à cela des coloris plus variés sur ce dernier. 

Dans tous les cas, on se trouve face à des montres connectées sport au look atypique, mélange de Gear Fit 2 et d’Apple Watch mâtiné de Fitbit Charge 4. La marque chinoise nous vend une smartwatch, mais le look nous fait immanquablement penser à un traqueur d’activité. Les fonctionnalités aussi d’ailleurs, avec une orientation assumée vers le coaching et le fitness. Tout un programme qui sort de l’ordinaire ! 

Mais il ne suffit pas de sortir une montre au design alien pour se démarquer sur le marché. Encore faut-il que la partie logicielle soit à la hauteur, apportant suffisamment de données et de précision pour satisfaire les usagers les plus exigeants. Nous avons passé plusieurs jours avec la Huawei Watch Fit au poignet, il est maintenant temps de vous livrer nos impressions. 

Huawei Watch Fit : spécifications techniques

Malgré ses airs d’ovni, la nouvelle smartwatch sport de Huawei ne diffère pas tant que ça de ses concurrentes. Elle dispose même d’une fiche technique relativement complète pour un appareil de sa gamme de prix, faisant d’elle une montre connectée très attractive. 

Découvrons ce qui se cache au sein de cette Watch Fit : 

  • Écran : 1.64” AMOLED – 456 x 280 px 

  • stockage interne : 4 Go

  • Bluetooth 5 

  • Capteur de rythme cardiaque + SpO2 

  • GPS 

  • Étanchéité : oui jusqu'à 5 ATM 

  • Autonomie : 10 jours en usage léger / 12h en mode GPS – Charge rapide 

  • Dimensions : 46 x 30 x 10.7 mm – Poids : 35 grammes 

  • Système d’exploitation : LiteOS 

Pas de doutes, on est bien face à une montre sport qui se révèle vraiment bien fournie compte tenu de son prix plancher. Huawei nous promet ainsi une gestion de pas moins de 96 modes d'entrainement, dont 11 avec un suivi de qualité professionnelle. À ça, il faut ajouter 12 exercices animés, une nouveauté possible grâce au grand écran rectangulaire de la montre. 

Dans l’absolu, la Huawei Watch Fit va plus loin dans les capacités sport que la Huawei Watch GT2e. En revanche, on perd quelques fonctionnalités comme la possibilité d’embarquer de la musique dans la mémoire interne. Si vous aimez suer au rythme d’AC/DC, il faudra embarquer le smartphone avec vous ! 

Décidément, la Watch Fit ressemble de plus en plus à un traqueur d’activité. Une impression qui ne fait que s’amplifier quand vient l’heure de la mettre au poignet... 

Design : plus traqueur que montre

Prenez une Apple Watch, un rouleur à pâtisserie et... Non, je rigole, évitez ce genre de manipulation à la maison ! Mais vous voyez un peu l’idée.  

La nouvelle montre connectée de Huawei est clairement atypique dans son approche visuelle. Ce n’est pas la première fois qu’un constructeur s’essaie au look rectangulaire, mais il faut bien dire que ça reste rare à une époque où la mode est aux smartwatches bien rondes. Nul doute que ce design particulier risque d’avoir de nombreux détracteurs. 

Montre ou traqueur d'activité ? Un entre-deux finalement très séduisant !

Et pourtant, une fois au poignet, on se surprend à y prendre goût. Le grand boitier qui laissait augurer un poids important est en fait très léger, pesant 35 grammes avec le bracelet. L’unique bouton latéral est allongé, à l’image de la montre connectée. L’ensemble est légèrement incurvé afin de bien englober le poignet. C’est finalement assez élégant à défaut d’être discret. 

Le boitier est composé d’un pourtour en aluminium, le dos étant quant à lui en plastique. La Watch Fit jouit d’une belle qualité d’assemblage : rien ne bouge, rien ne dépasse. On sent la qualité malgré le prix assez bas. C’est plutôt bon signe pour la suite ! 

Le seul point noir, c’est le bracelet. Il est malheureusement propriétaire. Vous devrez donc passer par le site officiel ou des revendeurs partenaires de la marque pour vous procurer un remplaçant adapté en cas de casse. Ajoutez à ça une fixation pas forcément simple à manipuler... 

Écran : un ovni très réussi ! 

De mémoire de testeur, je ne crois pas avoir revu d’écran AMOLED rectangulaire depuis le vénérable Gear Fit 2 de Samsung. Autant dire que ça remonte à loin. Huawei tente pourtant le coup, rendant une copie plutôt sympathique. 

La dalle allongée profite des services de la technologie AMOLED, maintenant bien répandue même en entrée de gamme. On a ainsi de belles couleurs et surtout des contrastes très marqués. Les informations importantes ressortent immédiatement. 

La luminosité reste de plus suffisamment élevée en plein soleil, ce qui permet de garder un œil sur nos métriques sans avoir besoin de masquer l’écran avec la main en pleine course. Ce n’est pas encore parfait, un peu plus de luminosité n’aurait pas été de trop. On reste néanmoins au-dessus de montres plus onéreuses comme l’Amazfit T-Rex pourtant dotée du même type de dalle. 

Le mode Always On Display est bien entendu disponible. Il met à votre disposition six cadrans différents. Comme toujours, leur usage viendra diminuer l’autonomie de la batterie. À utiliser avec parcimonie donc... 

Système d’exploitation : LiteOS en attendant HarmonyOS ?

Lors de la mise en place de la Huawei Watch Fit, je craignais de devoir refaire le même parcours du combattant qu’avec la Watch GT2e. Pour rappel, cette montre demandait l’installation de plusieurs services Huawei à télécharger en remplacement de ceux de Google. Car comme vous le savez, la situation est loin de se détendre entre la marque chinoise et le gouvernement Trump... 

Pour le coup, Il semble que la Huawei Watch Fit se suffise à elle-même. Il n’y a besoin que de l’application Huawei Santé pour la configurer, inutile de passer par App Gallery et de télécharger trois ou quatre modules à côté. Ouf ! 

Une fois la montre connectée appairée, on (re)découvre LiteOS, l'OS maison du constructeur asiatique. C’est d’ailleurs le même qui est utilisé sur les appareils Honor. Celui-ci porte bien son nom : il va à l’essentiel et se montre toujours aussi léger.  

On retrouve ainsi un fonctionnement centré sur les données de santé. Depuis le cadran principal, des glissements vers la gauche ou la droite font défiler plusieurs widgets : météo, rythme cardiaque, stress, temps de sommeil... Ils sont au nombre de six. Vous pouvez les mettre dans l’ordre que vous voulez ou tout simplement les retirer depuis les paramètres de la smartwatch. 

D’un swipe vers le bas, on accède au menu des paramètres rapides. D’ici, il est possible de paramétrer une alarme, le mode NPD ou encore faire sonner le téléphone en cas de perte. La simplicité est de mise, vous n’aurez pas besoin de plus. Il faut dire que le système LiteOS n’est pas une usine à gaz... 

Pour accéder à plus d’informations, vous n’aurez qu’à faire un appui sur l’unique bouton de la Watch Fit. Ce dernier n’est pas personnalisable. Ça implique de passer par plusieurs écrans pour lancer un exercice. Il aurait été plus agréable de pouvoir paramétrer une action rapide avec un double appui par exemple. 

Mais revenons à notre bouton. En l’activant, vous accédez au menu des applications. On trouve 18 “applis" différentes. Six d’entre elles sont identiques aux widgets vus précédemment, mais affichent plus d’informations. Pour le reste, on trouve le classique chronomètre, le minuteur ou la lampe-torche. C’est ici aussi que vous trouverez les paramètres de la montre ainsi que vos historiques d’entrainement. 

L’interface très simple de LiteOS se prend facilement en main. Le système se veut léger et répond bien aux sollicitations. Il est parfaitement adapté au grand écran rectangulaire, même si l’étroitesse de ce dernier ne permet pas d’afficher d’aussi grands graphiques que sur la Watch GT2e par exemple. 

Fonctions sportives : un coach taillé pour le fitness 

Fondamentalement, la nouvelle tocante high-tech de Huawei ne change pas des masses par rapport aux précédentes productions de la marque. On retrouve ainsi la possibilité de suivre pas loin d’une centaine d’activités sportives. Attention toutefois, il convient de prendre avec quelques pincettes l’argumentaire marketing du constructeur chinois.  

Si la montre connectée rectangulaire sait suivre 96 sports différents, seulement 11 ont un suivi vraiment poussé comme la marche, la course à pied ou la natation. Pour les 85 activités restantes, les données relevées sont toutes identiques : durée, calories dépensées et rythme cardiaque. Que vous lanciez une séance de yoga ou de spinning alors que vous comptez faire des pilates, ça reviendra au même pour la montre. Polar procède pareil avec ses montres Unite et Ignite, mais en laissant plus de latitude sur la personnalisation des données à détecter. 

Ne boudons toutefois pas notre plaisir, la Huawei Watch Fit reste très sympathique pour la plupart des sportifs. Elle apporte même une belle nouveauté avec le coaching fitness. Ce sont pas moins de 12 cours classés du niveau 1 à 4 qui vous attendent. Chacun permet de travailler une partie du corps spécifique, animations à l’appui. La forme de l’écran met d’ailleurs bien en valeur les images animées. 

Si le fitness n’est pas votre tasse de thé, la montre met aussi à votre disposition 13 courses guidées, allant là aussi des niveaux 1 à 4. Rien de nouveau de ce côté-ci, les autres montres sport de la marque embarquaient déjà les mêmes exercices. 

Aussi sympathique soit-il, ce coaching reste finalement assez basique. Contrairement à Garmin et Polar, la Watch Fit n’adapte pas les exercices automatiquement selon vos données physiques et votre niveau. Ce sera donc à vous de sélectionner les exercices que vous estimez les plus adaptés. Pour un traqueur à moins de 130€, on peut difficilement se plaindre. Espérons toutefois que Huawei persiste dans cette voie du coaching, il y a clairement du potentiel ! 

Passons maintenant à la précision des relevés. La montre embarque un bon nombre de capteurs. Leur efficacité est plutôt bonne, malgré quelques petits couacs. Ainsi, le capteur de rythme cardiaque enregistre à intervalle régulier des hausses de 15 à 30 pulsations alors que je suis simplement devant mon ordinateur. La régularité de ces pics laisse imaginer qu’il manque de petites optimisations logicielles à réaliser.  

...
...

Durant le sport, le suivi du cœur se montre pourtant efficace, suivant de près les variations de rythme et ne montrant pas de mesures anormales. Le GPS intégré n’est pas le plus précis du marché, mais fait néanmoins son travail avec suffisamment de précision pour être convaincant. Là encore, difficile de critiquer vu le prix assez bas de cette montre connectée. 

La Watch Fit vient même nous proposer des métriques très rares en entrée de gamme comme la charge d’entrainement et le temps de récupération. Certes, ce n’est pas aussi poussé que chez Garmin, mais pour du matériel à 130€ c’est suffisamment insolite pour être signalé. On a même le relevé du SpO2, très à la mode. Ce dernier se fait par contre uniquement de façon ponctuelle, ce qui limite finalement son utilité. 

Pour ce qui est du sommeil, la Watch Fit s’en tire moyennement. Elle arrive à bien reconnaître les heures d’endormissement et de réveil. C’est un peu plus aléatoire pour ce qui est des réveils nocturnes, elle rate parfois le coche en signalant une insomnie comme une simple phase de sommeil léger. Quant à la fonction de “réveil intelligent”, elle n’a d’intelligent que le nom. Durant mes essais, jamais l’alarme n’a sonné durant mon sommeil léger malgré mes réglages, se contentant de sonner à heure fixe...  

...
...

Il reste donc quelques petits ajustements à effectuer sur la montre chinoise. Malgré tout, elle reste plutôt efficace compte tenu de son prix assez bas. L’ajout du coaching fitness est un plus indéniable tant ce genre de fonctionnalité est rare en entrée de gamme. 

Fonctions connectées : LiteOS porte bien son nom... 

Passons maintenant à la partie qui fâche. Il faut savoir qu’en tant que montre connectée à vocation sportive, la Huawei Watch Fit sera loin d’être la plus efficace pour ce qui est des fonctions utilitaires. C’est même le grand désert de ce côté-là... 

Vous pourrez déjà dire adieu à l’écoute de musique depuis la smartwatch. Malgré sa mémoire interne de 4 Go, la belle est incapable de stocker le moindre petit MP3. Vous aimez courir au son de vos morceaux préférés ? Alors n’oubliez pas le smartphone. Le mieux que la montre puisse faire, c’est simplement contrôler le lecteur du téléphone à distance. C’est toujours mieux que rien. 

Passons maintenant aux notifications. Là aussi, c’est d’un minimalisme qu’on pourrait qualifier de “minimum du minimum”. La smartwatch chinoise peut ainsi afficher les notifications reçues par le smartphone, mais ça ne va pas plus loin. Les messages les plus longs seront tronqués. Impossible d’interagir avec les notifs. La montre n’est même pas capable d’afficher l’icône de l’application qui vous envoie une alerte... C’est dommage, il y avait pourtant matière à faire des choses sympas avec le grand écran rectangulaire. 

LiteOS étant un système très léger, vous ne pourrez pas non plus ajouter de nouvelles applications sur la montre. Vous devrez vous contenter de ce que vous propose le constructeur. Ce minimalisme a au moins l’avantage de permettre de se concentrer sur l’essentiel, à savoir le sport. Les amateurs de personnalisation pourront toutefois se consoler avec une large panoplie de watchfaces, dont certaines sont dotées de complications personnalisables. 

Autonomie : une smartwach dans la bonne moyenne

Grâce au développement de son propre système pour wearables, Huawei arrive à obtenir une belle optimisation de la batterie de ses montres connectées. Si elle n’est pas la plus endurante de la gamme asiatique, la Watch Fit arrive quand même à tenir la charge un bon moment avant de rendre les armes. 

Huawei annonce ainsi une autonomie allant de 12h en mode GPS à 10 jours en usage léger. On est en dessous des 14 jours des Watch GT et compagnie, mais c’est toujours mieux que les 24h d’endurance des montres WearOS ! 

Durant mes tests, j’ai ainsi tenu une charge complète durant 8 jours, à raison d’une heure d’entrainement avec le GPS dans la semaine, deux alarmes quotidiennes et une trentaine de notifications par jour. Bien entendu, plus vous utiliserez le mode GPS, moins la batterie tiendra le coup. 

Une semaine d’utilisation, c’est dans la bonne moyenne en entrée de gamme. L’idéal est à mon sens de privilégier les exercices de fitness qui ne consomment pas autant de batterie que l’utilisation intensive du GPS. Pour les sports en extérieur, il faudra vous tourner vers la Watch GT2e ou la GT2, toutes deux taillées pour ce style d’entrainement. 

Pour la recharge, Huawei utilise un câble USB à fixation magnétique. Et au passage, le constructeur nous promet une charge rapide de bonne qualité, ajoutant une journée d’autonomie avec seulement cinq minutes de charge. En test, on gagne en effet plus de 20% de batterie durant ce laps de temps. Comptez juste un peu plus d’une heure pour un plein complet, ce qui est plutôt pas mal ! 

Huawei Watch Fit : le verdict de Clubic 

Semblant sortie tout droit d’un film de SF, la Huawei Watch Fit est une montre connectée pour le moins originale. Reprenant le même système centré sur le sport que ses aînées, la smartwatch rectangulaire apporte dans ses bagages de nouveaux programmes de coaching très intéressants. S’il n’y a pas de vraie révolution, on ne peut qu’apprécier cette approche orientée fitness très rare en entrée de gamme. 

La nouvelle montre de Huawei, finalement plus proche du traqueur d’activité que de la smartwatch, vient ainsi se positionner comme une concurrente de taille pour les modèles Amazfit. Il ne reste plus qu’à la marque chinoise à améliorer la précision de ses relevés et à rendre LiteOS un peu plus polyvalent pour vraiment se démarquer. 

En attendant de grosses évolutions avec un hypothétique HarmonyOS pour wearables, la Huawei Watch Fit se place comme la montre coach indispensable pour les amateurs de fitness à petit budget. 

Huawei Watch Fit

7

La Huawei Watch Fit est plus un traqueur d'activité qu'une vraie montre connectée. Les fonctions utilitaires sont ainsi réduites au minimum, s'effaçant devant les capacités de coaching plutôt bien pensée.

Pas parfaite, cette smartwatch reste néanmoins unique en son genre, attaquant le marché avec un prix très attractif. Si vous êtes adepte de fitness mais que vous ne voulez pas dépenser 500€ dans une montre connectée, alors la Huawei Watch Fit est clairement taillée pour vous !

Les plus

  • Design original et fonctionnel
  • Le coaching fitness, animations à l'appui
  • Écran atypique mais très efficace
  • Simplicité de LiteOS
  • Autonomie décente et recharge rapide

Les moins

  • Manque de fonctions utilitaires
  • Précision du capteur de rythme cardiaque
  • Relevé SpO2 uniquement manuel
  • Bracelets propriétaires
  • Pas vraiment 96 sports suivis...

Design et finitions 8

Écran 8

Fonctions connectées 2

Fonctions sport 7

Autonomie 7

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Abus de position dominante : la justice américaine ouvre une procédure contre Google
Control Ultimate Edition nécessite une connexion internet pour son installation sur Xbox
PAC-MAN est de retour pour ses 40 ans, avec 64 joueurs en simultané et en exclu Stadia
Salto : interface, contenus, fonctionnalités... promesses tenues ? Nos premières impressions en vidéo !
Coinbase publie son premier rapport sur la transparence
Forfait mobile : tout savoir des offres sur les forfaits 4G sans engagement
Halo The Master Chief Collection : un patch Xbox Series X | S dès novembre
Porsche fait évoluer la gamme Panamera, la Turbo S E-Hybrid frôle les 700 chevaux
Un forfait 4G avec 100 Go à moins de 10€, c'est possible !
Le lancement d’Ethereum 2.0 pourrait avoir lieu dans les 6 à 8 prochaines semaines
scroll top