Test Huawei MateBook 16 : puissance et efficacité à prix contenu

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
29 avril 2022 à 17h20
2
Huawei MateBook 16-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Annoncé fin 2021, quelques mois avant le MateBook X Pro 2022, le MateBook 16 prend la relève du MateBook D16, qui avait séduit début 2021 avec son écran, sa qualité de fabrication et son prix. Le nouveau laptop de Huawei se veut toutefois plus haut de gamme, plus adapté à une utilisation créative… et donc plus puissant grâce aux processeurs AMD Ryzen « H » de cinquième génération. Nous avons testé le nouveau fleuron de Huawei, qui peaufine la formule de son prédécesseur, sans trop faire flamber l’addition. Voici nos impressions.

Conçu pour devenir l’un des nouveaux best-sellers de Huawei sur le marché laptop, le MateBook 16 est une machine qui ne cache ni ses ambitions, ni son modèle. Toujours très inspiré par le MacBook Pro 16 d’Apple, l’appareil a néanmoins l’objectif de s’imposer avec un excellent rapport équipement / prix. Pour ce faire Huawei mise sur un grand écran IPS, une autonomie que l’on nous promet généreuse, et une configuration AMD performante. Calendrier Huawei oblige, l’engin se contente toutefois de puces AMD d’ancienne génération, sous architecture Zen3. Une approche qui concerne d’ailleurs d’autres PC lancés par la marque plus tôt en 2022, comme le MateStation X.

Huawei MateBook 16
  • Bonne qualité d’affichage (malgré une luminosité perfectible)
  • Performances de bon niveau
  • Conception sérieuse, finitions soignées
  • Clavier agréable
  • Autonomie satisfaisante (9 à 10 heures)
  • Un processeur de 2021 dans un PC de 2022
  • Pas de lecteur SD, connectivité Wi-Fi 5
  • Webcam fort mal placée
  • Trackpad à peaufiner
  • Mémoire vive soudée

Voici quoi qu’il en soit les spécifications techniques complètes du modèle que Huawei nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Huawei MateBook 16

Résumé

Processeur
AMD Ryzen 7 5800H
Taille de la mémoire
16GB
Carte graphique
iGPU Radeon
Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
AMD Ryzen 7 5800H
Type de processeur
8 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4,4GHz
Finesse de gravure
7nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR4

Graphismes

Carte graphique
iGPU Radeon

Écran

Taille de l'écran
16in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
2.5K
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, HDMI, USB Type C, USB 3.2

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
5
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Non

Caractéristiques physiques

Épaisseur
351mm
Longueur
254,9mm
Largeur
17,8mm
Poids
1,99kg

Le MateBook 16 est disponible en France depuis la fin du mois de mars 2022, en deux configurations seulement. Celle que nous avons reçu (équipée d’un processeur AMD Ryzen 7) est la plus haut de gamme, elle se négocie à 1349,99 euros en France. L’autre reprend la même fiche technique, mais cette fois avec un processeur AMD Ryzen 5 5600H, et voit son prix tomber à 1199 euros. Notons enfin qu’un seul coloris est disponible : « Gris sidéral »… ça ne vous rappelle rien ?

Huawei MateBook 16-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : Huawei se repose sur de beaux lauriers

Il y a à boire et à manger côté design sur le MateBook 16. Dans l’ensemble, Huawei nous délivre une nouvelle fois un appareil assemblé avec soin, profitant de finitions très propres. La silhouette adoptée par le constructeur chinois permet de nouveau une belle cohérence stylistique vis-à-vis des autres appareils de sa gamme. On retrouve ainsi des lignes communes avec les MateBook 14S et MateBook X Pro, mais ce look n’est pas sans rappeler celui des MacBook d’Apple. On regrette donc une nouvelle fois que la sobriété et l’élégance des produits Huawei soit imputable, au moins en partie, aux bon goût des designers d’une autre marque.

Dommage par ailleurs que le design du MateBook 16 soit si proche de celui du MateBook D16, lancé l’an passé. Globalement, le châssis utilisé ici est peu ou prou le même… mais en plus compact. Cette année, Huawei parvient en effet à passer sur des mensurations relativement contenues : 351 x 254,9 x 17,8 mm contre 367 x 233 x 18.4 mm. On perd par contre en épaisseur et en largeur ce que l’on gagne en embonpoint, avec presque 300 grammes de plus sur la balance : 1,99 kg pour notre MateBook 16, contre 1,70 kg pour le D16. Dans l’ensemble, le MateBook 16 reste agréable à manier en dépit de son grand gabarit, mais prévoyez quand même un grand sac pour l’emmener en déplacements.

Huawei MateBook 16-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-2 © © Huawei
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On apprécie néanmoins les bonnes habitudes prises par Huawei sur plusieurs points : le capot peut s’ouvrir d’une main (ce qui est tout de même agréable au quotidien), les haut-parleurs sont placés de part et d’autres du clavier (plutôt que sous le châssis où on les entendrait mal) et le trackpad est très grand. Une nouvelle fois, le constructeur asiatique installe par ailleurs un capteur d’empreintes digitales dans le bouton de mise sous tension. Il permet une identification instantanée au démarrage.

Pas de reconnaissance faciale via Windows Hello par contre, et ce pour une simple et bonne raison : la webcam est logée dans une petite trape intégrée dans le clavier. Un très mauvais emplacement, et une bien triste idée que l’on subissait déjà sur d’autres produits de la marque en 2020… et qui fait donc de la résistance sur le MateBook 16. Cette webcam 720p fait par contre un travail honnête en terme de qualité d’image, malgré une définition trop limitée.

Huawei MateBook 16-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour ce qui est du clavier, Huawei nous a habitués à une bonne expérience sur ses différents laptops et le MateBook 16 ne fait pas exception à la règle. On retrouve une frappe douce et précise, avec une course des touches relativement longue, du moins pour un produit de ce type, et un retour souple. D’après nous Huawei aurait toutefois pu faire un petit effort supplémentaire pour rendre l’ensemble plus silencieux, mais on chipote : ce clavier est globalement de très bonne facture. On ne peut pas nécessairement en dire autant du trackpad, dont les clics appuyés manquent (comme souvent) de précision, et qui s’avère pour sa part trop bruyant. Ce dernier est grand, certes, mais c’est probablement son seul véritable atout. On reste bien loin de l’expérience proposée par Apple avec le trackpad de ses MacBook Pro 16. Une excellence dont Huawei (et la plupart des fabricants de laptops) ferait bien de s’inspirer.

Huawei MateBook 16-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La connectique du MateBook 16 est pour sa part satisfaisante avec un panel de ports bien complet. Configuration AMD oblige, on fait l’impasse sur le standard Thunderbolt 4, mais on retrouve quand même deux ports USB-C (prenant en charge l’alimentation et l’affichage), deux ports USB-A 3.2 Gen1, une sortie HDMI et une prise casque (Jack 3,5 mm). L’essentiel est donc là. Cela dit, Huawei aurait dû profiter de la grande taille de son PC portable pour ajouter un lecteur de cartes SD. Ce dernier aurait été pratique pour les utilisateurs avancés et créatifs que le MateBook 16 cherche aussi à cibler.

Huawei MateBook 16-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Parlons rapidement de l’accès aux composants. La chose se fait après avoir retiré 10 vis torx à l’aide d’un tournevis de précision. Rien de bien sorcier. Il suffit ensuite de dégrafer la plaque inférieure du châssis pour voir apparaître la carte mère surmontée de deux ventilateurs et des caloducs chargés de garder le processeur au frais. On aperçoit aussi la batterie, relativement facile à remplacer, et le SSD M.2. Malheureusement, et en dépit de ce que l’on pouvait attendre sur un format 16 pouces, la mémoire vive est soudée à la carte mère. Il sera donc impossible d’étendre la capacité de la RAM après l’achat.

Écran : une grande dalle 3:2 de qualité

Huawei met très clairement en avant la qualité d’affichage de son MateBook 16, et il faut dire que l’appareil est plutôt bien pourvu. Sans passer sur une dalle OLED, le constructeur nous propose un grand panneau LCD IPS (fabriqué par le chinois BOE) de 16 pouces, au format 3:2 et à la définition généreuse (2520 x 1680 pixels pour 189 pixels par pouce). À l’oeil nu, cet écran fait bonne impression, avec une belle grande surface d’affichage et des couleurs qui semblent justes. De son côté Huawei promet avoir veillé à la calibration de cette dalle et annonce notamment un DeltaE inférieur à 1. Nous avons dégainé notre fidèle sonde pour vérifier les dires de la marque.

Huawei MateBook 16-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Aidé du logiciel de mesures Calman Ultimate, nous relevons pour commencer un DeltaE supérieur à celui annoncé. Sur notre unité de test, il monte en effet à 3,1, ce qui reste très satisfaisant : nous sommes à deux doigts du DeltaE parfait, censé être inférieur ou égal à 3. Les couleurs sont donc très justes sur l’écran du MateBook 16, d’autant que leur température est irréprochable, avec 6492 kelvins au compteur. Une valeur extrêmement proche des 6500 kelvins idéalement recommandés. Le contraste est pour sa part pile au niveau avancé par Huawei, avec un ratio de 1572:1. Un seuil convenable pour la technologie d’affichage IPS, mais qui reste très en retrait par rapport au contraste infini proposé par l’OLED. La luminance maximale est par ailleurs un peu décevante, avec tout juste 332,1 cd/m2 mesurés par nos outils. L’écran (non tactile) étant très brillant, cette luminosité juste correcte peut s’avérer insuffisante dans une pièce très éclairée ou en extérieur.

Huawei MateBook 16-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La couverture colorimétrique est aussi un peu moins bonne que prévue, avec un spectre sRGB couvert à seulement 92,2%, tandis que la prise en charge du gamut DCI-P3 s’établit à 68%. Pas de quoi sauter au plafond donc, surtout si vous comptiez sur le MateBook 16 pour une utilisation créative un peu pointue. L’écran sur lequel mise Huawei reste de bonne qualité, et convaincant dans l’ensemble, mais il pourrait décevoir les utilisateurs les plus exigeants.

Performances : de la puissance… mais selon les critères de 2021

Nous l’avons indiqué plus haut, le MateBook 16 se limite à des processeurs AMD Ryzen de 5ème génération, lancés en 2021. Inutile donc d’espérer une puce Intel Alder Lake flambant neuve ou l’une des nouvelles puces AMD Ryzen de 6ème génération. Ici, Huawei capitalise sur des APUs AMD (sous architecture Zen 3) qui étaient les seuls disponibles lors du lancement de l’appareil.

Sans être à la pointe de ce que l’on trouve sur le marché en ce début d’année 2022, le MateBook 16 parvient à développer des performances très honorables pour sa gamme de prix. La puissance de feu offerte par le Ryzen 7 5800H (8 coeurs / 16 threads cadencés entre 3,2 et 4,4 GHz, 16 Mo de cache L3) de notre unité de test permet une belle polyvalence, même si l’on reste légèrement en deçà de ce que cette puce pouvait offrir sur certaines machines gaming commercialisées l’an passé.

Huawei MateBook 16-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

C’est du moins ce que l’on peut constater sur Cinebench R23. Ici, avec le mode performances activé, le Ryzen 7 5800H de notre MateBook 16 cumule 1394 points en calcul single-core et quelque 11818 points en multi-core. À titre de comparaison, le même processeur obtenait 1430 points en single core et 12724 points en multi core sur le TUF Gaming A15 2021 d’ASUS. On ne peut donc pas dire que le MateBook 16 est aussi puissant qu’il le pourrait, les performances de sa puce AMD, censée pouvoir monter à 54 W de TDP en mode performances, ne sont pas exploitées à leur plein potentiel. Cela dit, le rapport encombrement / performances reste tout à fait avantageux sur le laptop de Huawei, qui parvient également à rester silencieux dans la plupart des cas.

Huawei MateBook 16-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En utilisation intensive, le souffle des ventilateurs se fait entendre, mais sans jamais devenir strident ou assourdissant. Il est possible de travailler sur certains outils créatifs (retouche photo ou montage vidéo, par exemple) sans avoir les oreilles cassées, ce qui est évidemment une bonne chose. Précisons quand même que si le MateBook sait garder le silence, cela ne se fait pas par magie : Huawei fait clairement le choix de laisser les températures monter un peu haut (jusqu’à 90 degrés en stress test) tout en limitant les fréquences. En calcul multi-core, ces dernières ne montent jamais vraiment au-dessus de 3,55 GHz.

Huawei MateBook 16-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela explique (au moins en partie) l’écart de performances observé avec des produits gaming utilisant le même processeur, mais avec un plus gros système de dissipation. Pour autant, les fréquences restent stables sur le CPU du MateBook 16. Nous n’avons pas constaté de thermal throttling lors de notre test de stabilité système sous AIDA 64. Précisons aussi qu’au toucher, le châssis de l’appareil reste frais. La chauffe observée lors de fortes charges CPU ne gêne donc pas l’utilisateur.

En l’absence de carte graphique dédiée, le MateBook 16 doit se contenter de la partie graphique intégrée à son Ryzen 7 5800H. On retrouve donc un iGPU Radeon Vega regroupant 8 cœur GPU cadencés à 2 GHz. Cette puce dans la puce permet une petite marge de manœuvre en jeu. S’il faut se contenter d’une définition Full HD+, et rester raisonnable avec les réglages graphiques, il est possible de lancer quelques jeux sur l’appareil. On pense en priorité aux titres anciens ou compétitifs, mais GTA V est lui aussi à l’aise sur la machine de Huawei. En 1200p, avec les réglages en élevé, nous parvenons à maintenir le cap des 30 - 40 FPS sans trop de problème. Le titre était alors parfaitement jouable et la qualité d’affichage tout à fait décente.

Huawei MateBook 16-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un point rapide sur les performances du SSD M.2 installé par Huawei sur la carte mère du MateBook 16. Fabriqué par Western Digital, ce dernier parvient à atteindre des vitesses de transferts satisfaisante sans être tonitruantes : 3435,73 Mo/s en lecture pour 2718,84 Mo/s en écriture. Nous sommes sur la bonne moyenne des PC portables de 2021. De quoi assurer une bonne réactivité à Windows 11 et des transferts de fichiers diligents.

Autonomie : la journée sur batterie sans souci

Le MateBook 16 se contente d’une batterie de 84 Wh. On reste donc bien en-dessous du seuil des 100 Wh, souvent considérés comme la capacité maximale des batteries sur laptops. En dépit de sa capacité somme toute moyenne pour une machine de 16 pouces, et de son gros processeur « H », le PC portable de Huawei parvient pourtant à nous offrir une autonomie satisfaisante.

Dans le cadre d’une utilisation bureautique et multimédia classique, mêlant traitement de texte, navigation web et lecture vidéo ponctuelle, nous avons réussi à tutoyer les 10 heures sur batterie. Une bonne première impression qui se confirme lorsqu’on passe sur notre test d’autonomie habituel.

Huawei MateBook 16-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook 16-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo sur Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran poussée à 100%, le rétroéclairage du clavier coupé, un casque branché et les paramètres de Windows permettant d’optimiser l’autonomie, nous avons réussi à enchaîner les épisodes de The Office sur un coin de bureau pendant 9 heures 15 avant l’extinction des feux. Une prestation honorable pour une machine de ce type, qui nous permet de tenir sans aucun problème toute une journée de travail sur batterie… sans avoir à se soucier du chargeur.

Pour la recharge, parce qu’il faut bien passer par là au bout d’un moment, Huawei mise sur un bloc secteur USB-C de 135W. Relativement compact, ce dernier permet de retrouver une charge complète en à peu près 2 heures 20 d’après nos observations. Nous sommes dans la moyenne pour une batterie de 84 Wh, mais cela reste lent. On aurait aimé que Huawei nous propose sur ce produit un des systèmes de recharge rapide dont il a le secret. Ce sera peut-être pour une prochaine fois.

Audio : placement idéal pour des haut-parleurs convaincants

Plutôt que d’installer ses haut-parleurs sur le dessous du châssis comme la majorité de ses concurrents, Huawei a l’intelligence de les placer de part et d’autre du clavier pour mieux les braquer vers l’utilisateur. Sans nécessairement nous proposer une qualité audio inoubliable, les deux haut-parleurs du MateBook 16 parviennent ainsi à nous offrir une expérience d’écoute valable, malgré une perte de précision dans les hauts volumes et un volume maximal un peu trop limité. Centré sur les médiums, le son diffusé fait ressortir les voix en priorité, mais les aigus sont assez précis et les graves ne sont pas totalement oubliés.

Huawei MateBook 16-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans l’ensemble, ces haut-parleurs s’avèrent donc convaincants. Cela dit, les haut-parleurs d’un Microsoft Surface Laptop font aussi bien, et que ceux des MacBook Pro 14 et 16 d’Apple restent très largement au-dessus de la mêlée. On apprécie quoi qu’il en soit que Huawei fasse un effort de ce côté : rares sont les constructeurs de PC portables à s’en donner la peine.

La prise casque du MateBook 16 est également de qualité. À l’oreille, le signal restitué et puissant, clair et précis. Une bonne chose même s’il est vrai que la démocratisation des casques et écouteurs Bluetooth tend petit à petit à rendre cette connectique moins indispensable que par le passé.

Huawei MateBook 16-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
8

Le MateBook 16 est actuellement l’un des meilleurs PC portables de 16 pouces. L’engin parvient à nous proposer une expérience très convaincante à pratiquement tout point de vue — et sans s’aventurer au-delà de 1350 euros pour sa configuration haut de gamme. On apprécie en premier lieu la bonne qualité de l’écran choisi par Huawei. En dépit d’une luminosité maximale un peu juste, cette grande dalle IPS s’avère bien contrastée et parfaitement calibrée.

Le MateBook 16 s’illustre aussi par sa bonne autonomie (tablez sur 9 à 10 heures) et par son chouette niveau de performances. On arguera néanmoins que l’on y trouve un processeur AMD d’ancienne génération, lancé en 2021. Dans ces conditions l’appareil arbore une configuration légèrement anachronique en 2022 et accuse donc dès à présent un léger retard par rapport à d’autres PC du marché (sous AMD Ryzen 6000 ou Intel Core de 12ème génération). Est-ce un problème ? Pas pour la vaste majorité des utilisateurs.

Le MateBook 16 profite également du soin que Huawei apporte traditionnellement à ses PC portables en termes de conception et de finitions. L’engin accueille enfin un très bon clavier et une connectique plutôt complète pour le quotidien. Attention par contre à trois points : le trackpad mériterait selon nous d’être peaufiné, la webcam est une nouvelle fois logée entre les touches F6 et F7 (très mauvaise idée), et l’absence de lecteur SD est assez regrettable sur une machine de ce format. Dommage aussi que la mémoire vive soit soudée à la carte mère… et ne puisse donc pas être remplacée au besoin.

Les plus

  • Bonne qualité d’affichage (malgré une luminosité perfectible)
  • Performances de bon niveau
  • Conception sérieuse, finitions soignées
  • Clavier agréable
  • Autonomie satisfaisante (9 à 10 heures)

Les moins

  • Un processeur de 2021 dans un PC de 2022
  • Pas de lecteur SD, connectivité Wi-Fi 5
  • Webcam fort mal placée
  • Trackpad à peaufiner
  • Mémoire vive soudée

Design 8

Écran 8

Performances 8

Autonomie 8

Prix 9

Huawei MateBook 16 au meilleur prix
Huawei 1199,99€ Voir l'offre

Concurrence : quelles alternatives au Huawei MateBook 16 ?

Deux alternatives au Huawei MateBook 16 méritent d’être évoquées parmi les PC portables que nous avons testés ces derniers mois. Le LG Gram 16 peut par exemple constituer une solution plus légère (1,19 kg seulement) et plus adaptée à la mobilité. Ce modèle de 16 pouces brille lui aussi par une grande dalle IPS, mais se contente d’un processeur Intel Tiger Lake à basse consommation. On perd donc en performances ce que l’on gagne en autonomie par rapport à l’appareil de Huawei. Comptez jusqu’à 14 heures en lecture vidéo sur le Gram 16, qui se négocie à partir de 1499 euros.

LG Gram 16 - 16Z90P
  • Finesse et légèreté idyllique sur un format 16 pouces
  • Autonomie vraiment généreuse
  • Clavier confortable doublé d’un grand trackpad
  • Connectique (relativement) complète
  • Sensation de fragilité du châssis et du cadre d’écran
  • Écran aux couleurs peu fidèles
  • Performances limitées
  • Système de dissipation insuffisant

L’ASUS Vivobook Pro 16X mérite également d’être envisagé, notamment pour les utilisateurs créatifs. Proposé à partir de 1599 euros, l’engin peut compter sur une carte graphique dédiée (Nvidia RTX 3050 Ti) afin d’être plus efficace sur les outils créatifs tirant partie de l’accélération GPU. Il dispose aussi et surtout d’un superbe écran OLED qui lui permet de s’imposer très nettement face au MateBook 16 sur la qualité d’affichage.

ASUS Vivobook Pro 16X OLED
  • Superbe écran OLED, soigneusement calibré
  • Autonomie correcte (8 à 9 heures)
  • PC de 16 pouces relativement léger et compact
  • Dissipation discrète, températures bien maîtrisées
  • Processeur Intel « H35 » seulement
  • Performances moyennes
  • Connectique pas au niveau (lecteur micro SD, USB 2.0, HDMI 1.4)
  • Webcam atroce, trackpad perfectible
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Adrift
1199e pour du Huawei franchement je suis pas pro Apple mais un macbook air 13 avec sa puce M1 est une bien meilleure affaire a 1 129e…
gothax
Superbe huawei avec son écran 3:2 et un couple AMD bien équilibré<br /> Est ce que le rédacteur a essayé de mettre une distribution linux dessus???
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez la liste des nouveaux jeux compatibles avec le DLSS et le ray-tracing de NVIDIA
Dernière chance pour profiter des offres PC Fnac (jusqu'à -320€)
Des moniteurs Mini-LED, 4K, 240 Hz débarquent chez Samsung
AMD veut réinventer le PC portable du quotidien : moins cher, plus autonome
Procurez-vous un super écran PC Gaming à prix cassé chez Fnac/Darty
MSI prépare le come-back de son Titan GT77, un portable gaming très (très) méchant
Ce PC gamer Acer Predator avec sa RTX 3070 profite d'une belle remise !
Le prix du PC hybride Lenovo Flex 5 dégringole chez Boulanger
ASRock, ASUS et MSI présentent déjà leurs cartes mères Ryzen 7000
Apacer et Zadak annoncent les premiers SSD PCIe 5.0, débits monstrueux à la clé
Haut de page