Corée du Nord : Huawei aurait aidé à construire le réseau mobile du pays

23 juillet 2019 à 07h47
0
Kim-Jong-Un-Corée-du-Nord.png
Kim Jong-un aurait-il reçu l'aide de Huawei pour bâtir son réseau mobile ? (© Pixabay)

Le géant chinois, Huawei, aurait contribué à l'établissement du réseau mobile du pays de Kim Jong-un, la Corée du Nord. Et ce dans le plus grand secret.

Alors qu'elle est toujours placée sur liste noire aux États-Unis, la société Huawei était peu à peu parvenue - malgré des progrès infimes - à discuter à nouveau avec les Américains. Sauf que les dernières révélations du Washington Post devraient rajouter un peu d'huile sur le feu. Selon le quotidien de la capitale, Huawei aurait secrètement aidé la Corée du Nord à bâtir et à entretenir son réseau mobile.

Pour les USA, Huawei collaborait avec la Corée du Nord depuis huit ans

Le journal américain fonde ses révélations sur des témoignages et des documents internes provenant directement de la firme de Shenzhen. Pour mener à bien sa collaboration avec la Corée du Nord, le géant Huawei s'est associé avec Panda International Information Technology. Ensemble, les deux sociétés ont ainsi collaboré sur différents projets sur le sol nord-coréen ces huit dernières années.


Le département du Commerce des États-Unis enquêtait depuis 2016 sur le sujet et cherchait activement à déterminer si l'entreprise chinoise avait outrepassé les règles encadrant strictement les exportations vers la Corée du Nord. La question qui se pose est désormais de savoir si Huawei a utilisé des technologiques américaines dans les équipements fournis en Corée du Nord.

Huawei nie toute implication commerciale en Corée du Nord

Du côté des USA, les sénateurs Tom Cotton et Chris Van Hollen ont affirmé dans une déclaration conjointe que « les révélations soulignent les liens de Huawei avec la Corée du Nord et ses violations répétées de la loi américaine ». D'après eux, un projet de loi contenant des dispositions visant à renforcer l'application des sanctions à l'encontre du pays de Kim Jong-un est actuellement discuté au Congrès. Selon ce texte, toute entreprise qui ferait commerce avec la Corée du Nord serait passible de sanctions aux États-Unis.

En réponse aux révélations du Washington Post, Huawei a indiqué, dans un droit de réponse, n'avoir « aucune présence commerciale » du côté de Pyongyang. L'entreprise Panda, pour l'instant, reste silencieuse.

Source : The Washington Post
Modifié le 23/07/2019 à 09h57
15
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top