Emails, données audios… le Congrès US interpelle Google et Apple

Alexandre Boero Contributeur
11 juillet 2018 à 07h27
0
Gmail
In Green / Shutterstock.com

Le Congrès américain demande des explications à Google après la publication d'un rapport du Wall Street Journal révélant que des développeurs d'applications tierces ont accès à des millions de comptes Gmail. Les parlementaires en profitent aussi pour fustiger Apple.

Alors que l'on pensait consulter et envoyer des mails en toute sécurité, un rapport publié par le Wall Street Journal fait scandale depuis la semaine dernière. Sur Clubic, nous vous avions expliqué que de multiples applications disposent aujourd'hui des autorisations - que l'on a bien voulu accorder depuis des années - pour lire nos emails, mais aussi leurs métadonnées.

Inquiet de cet accès des tiers aux donnés de ses concitoyens, le Congrès américain n'a pas tardé à pointer le bout de son nez. Il s'adresse directement aux géants Google et Apple, dans deux lettres distinctes publiées ce lundi 9 juillet par la présidence du comité de l'Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants des USA, l'équivalent d'une commission parlementaire de l'Assemblée nationale française.

Shutterstock Google
Uladzik Kryhin / Shutterstock.com


Le Congrès fait pression et attend des réponses

En juin 2017, Google avait annoncé renoncer à l'analyse du contenu des emails de l'utilisateur, de façon à « préserver la confidentialité et la sécurité ». Mais le rapport précité prouve l'inverse, et c'est précisément ce qui dérange les élus américains : « ces pratiques soulèvent des questions sur la façon dont les représentations faites par une plate-forme sont réalisées dans la pratique », écrivent-ils dans la lettre adressée à Larry Page, le PDG d'Alphabet (maison mère de Google).

Le Congrès a également fait parvenir une lettre à Tim Cook, le président d'Apple, dans laquelle il se questionne quant à la façon dont les données des utilisateurs d'appareils Apple sont protégées.

Plus largement, les élus s'inquiètent aussi des données audios qui peuvent être collectées par les deux firmes, puis divulguées à partir de conversations entre utilisateurs qui se trouvent à proximité d'un smartphone, sans même que ceux-ci ne prononcent par exemple, la fameuse expression « Ok, Google ».

Google et Apple ont donc été sommés de répondre à une série de questions bien précises avant le 23 juillet dernier délai. L'été sera chaud pour les deux géants.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top