Réalité virtuelle : Google aurait dépensé des centaines de milliers de dollars pour Daydream

24 août 2016 à 11h16
0
Le groupe américain n'entend pas rater le virage de la réalité virtuelle. Google aurait massivement investit pour son projet Daydream en particulier dans le domaine des programmes et du divertissement.

Daydream est un programme de développement dont l'objectif est de certifier des équipements tels que des smartphones, des casques, des contrôleurs mais également des applications afin qu'ils soient compatibles avec la réalité virtuelle. Le tout demeurant distribué par le truchement de la boutique en ligne Google Play.

Selon Bloomberg, le groupe aurait vu grand en investissant plusieurs « centaines de milliers de dollars » dans l'acquisition de contenus originaux. Il s'agit en majeure partie de divertissement par le biais de jeux ou de programmes. Pour y parvenir des partenariats auraient été signés avec Netflix, Hulu mais également certains Youtubeurs.

Les programmes proposés feront logiquement la part belle au 360 degrés et aux contenus immersifs. Pour Google, l'idée est d'embrasser rapidement l'évolution de ce secteur, considéré comme arrivant à une forme de maturité. Le temps serait donc venu d'investir pour espérer un jour tirer des bénéfices de cette technologie.

0258000008446200-photo-android-daydream.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top