Antitrust : la justice et les États américains vont se réunir pour unir leurs forces face à Google

24 juin 2020 à 19h21
4
justice marteau.jpg © Pixabay
© Pixabay

La rencontre, virtuelle, aidera à déterminer si une plainte collective est déposée à l'encontre du géant américain, ou si chaque État déposera la sienne, en plus de celle du ministère.

Les dirigeants du département américain de la Justice vont discuter en visioconférence avec les procureurs généraux issus de plusieurs États fédérés du pays, ce vendredi, pour discuter des suites à donner au cas Google, que ces derniers soupçonnent de pratiques antitrust. Les parties vont devoir se mettre d'accord entre le dépôt d'une plainte collective ou plusieurs actions morcelées.

La justice américaine et les procureurs d'accord sur l'abus de position dominante

Les géants du numérique sont particulièrement malmenés ces dernières semaines. Amazon est dans le collimateur de la Commission européenne et de deux États américains (la Californie et Washington), Apple fait l'objet de deux procédures distinctes pour ses services Apple Pay et l'App Store par la Commission européenne, encore elle, et la plus haute juridiction allemande vient de juger que Facebook abuse de sa position dominante sur le marché des réseaux sociaux pour faciliter la collecte des données personnelles des utilisateurs via ses réseaux sociaux.

Pour Google, les choses semblent être aussi très sérieuses, notamment depuis l'annonce du Wall Street Journal, au mois de mai, venant confirmer la volonté commune du ministère américain de la Justice et des procureurs généraux des États de boucler leur enquête sur la firme de Moutain View .

Selon la justice étatique et celle des États fédérés, Google se livrerait à un abus de position dominante en étouffant la concurrence que ce soit avec son moteur de recherche, avec sa régie publicitaire ou avec le système d'exploitation Android, à chaque fois dans le but de maximiser ses bénéfices.

Pour le procureur général des USA, recourir aux lois antitrust semble inévitable

Le sénateur républicain du Missouri, Josh Hawley, avait écrit une lettre au ministère de la Justice des États-Unis en mars dernier pour faire accélérer les choses. Et concernant Google, il a déclaré, mardi, que « les preuves d'un comportement anticoncurrentiel dans les technologies de recherche sont frappantes ».

Même son de cloche chez la sénatrice républicaine du Tennessee, Marsha Blackburn, qui estime que « le marché libre américain et l'ouverture de notre démocratie sont actuellement en jeu », en appelant le procureur général des États-Unis, William Barr, à examiner dans les détails l'impact de Google sur l'économie d'Internet, qui passe par la publicité et la recherche en ligne. Appel pour lequel ce dernier ne semble pas être sensible, indiquant il y a quelques jours qu' « une façon de résoudre ce problème est de recourir aux lois antitrust ».

Plusieurs États américains ont annoncé, ces derniers mois, avoir ouvert une enquête sur les pratiques de Google. Et la question aujourd'hui reste de savoir à quel point Washington parviendra-t-elle à fédérer dans les multiples États du pays. Google, de son côté, garde le cap et maintient officiellement son « objectif de créer des produits gratuits qui aident les Américains au quotidien et de réduire les coûts pour les petites entreprises ».

Source : WSJ

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Blues_Blanche
T’inquiète pas google, il y a tout un tas de beniouioui ici pour te soutenir au nom de la simplicité du service apportée ou parce que c’est une réussite technologique.
mcbenny
Etrange.<br /> Que le gouvernement reproche à Google/Alphabet d’être et d’abuser de sa position dominante, ça me fait penser à la Fédération Internationale de Rugby qui se pencherait sur le cas «&nbsp;All Blacks&nbsp;» paske p’tet’ y z’écrasent un p’tit peu tout le monde trop tout l’temps…<br /> Peut-être que c’est juste le summum du capitalisme, non ? Naître, grossir, remporter des parts de marché, éliminer ses concurrents, dominer. Sieste.
newseven
Pour moi c’est tout les compagnies qui profite de collecte d’information pour les vendres aux plus offrants , qu’il devrait être acte criminel.<br /> Pas juste Google.<br /> Même les grandes compagnies comme walma__ , ron_,home dep__ ,mcdona__,et plusieurs autres vende des renseignement de leurs employés.<br /> Liaison avec l’adresse ,numéro téléphone (préférablement celui du téléphone cellulaire )et bien sur e-mal .<br /> Pour les études de consommation et suivie du consommateur pour optimiser le rendement des produits cibles.<br /> Enfin d’optimisé les profits.<br /> Premier endroit qu’un employeur regarde pour embaucher un employer c’est sur Facebook.<br /> Là peut-être, c’est juste un grosse compagnie américaine qui utilise les lois contre une autre grosse compagnie américaine .<br /> C’est rendu qu’au canada c’est pratiquement tout monde qui fait çà.<br /> Assurance.<br /> Carte de crédit.<br /> Employeur.<br /> tout les fournisseurs d’internet,téléphone (cell),télévision.<br /> site internet netfl__,Amaz__,<br /> Ville,<br /> ect,ect,ect.<br /> Aussi bien dire que c’est rendu banale et courant durant notre époque la vente de donnée.
FrosT74
Tu as le droit de dominer «&nbsp;légalement&nbsp;» (comme ton exemple des all blacks par exemple<br /> Ce qui est reproché à Google (à juste titre) c’est d’utiliser une position dominante (le search) pour imposer d’autres services, et ça c’est illégal<br /> On a jamais reproché à Microsoft d’être dominant avec Windows, ce qu’on leur reprochait c’était d’utiliser leur position dominante avec Windows pour imposer d’autre services/produits (IE, WMP etc.)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Opel Mokka-e : on connait désormais les détails du petit SUV électrique
Segway stoppe la production du PT, son véhicule emblématique
Boxafe : l'outil QNAP pour sauvegarder les G-Suite et Office 365 des pros
Mercedes-Benz signe un partenariat avec NVIDIA, peu après sa rupture avec BMW.
Dell annonce le refresh de sa gamme G pour joueurs : portables, ordinateurs de bureau et écrans
Alienware lance un nouveau clavier gamer, le AW410K
Le télescope eROSITA termine sa première carte du ciel en bande X (et c'est splendide)
Pour PSA, l’électrique pourrait représenter 15 % de ses ventes de fourgons d’ici cinq ans
Climate Pledge : Amazon investit 2 milliards de dollars dans les
Microsoft veut des déploiements de pilotes plus stables (et a un plan pour ça)
Haut de page