Le gouvernement américain s'apprête à poursuivre Google en raison de son monopole publicitaire

18 mai 2020 à 10h25
0
tribunal ©Pixabay
© Pixabay

Selon les journalistes du Wall Street Journal, le ministère américain de la Justice et les procureurs généraux de différents États sont en passe de finaliser leur enquête antitrust contre Google. Le géant est accusé d'abus de position dominante dans le secteur de la publicité en ligne.

L'action devrait être lancée dans les prochains mois. Elle confirmerait ainsi les déclarations du procureur général William Barr, qui s'attendait à ce qu'une décision soit prise au cours de l'été.

Une conclusion pour cet été ?

Selon le Wall Street Journal, qui évoque « des personnes familières avec l'affaire », ce calendrier a été confirmé par le procureur général du Texas Ken Paxton, l'une des figures de proue du dossier. Celui-ci a déclaré « espérer que l'enquête se termine à l'automne », sans toutefois s'engager fermement.

L'enquête en question constitue l'un des plus grands efforts du gouvernement américain visant à réglementer la firme de Mountain View. Réalisée avec une coordination rare entre les autorités de régulation des États et fédérales, sa préparation a débuté l'année dernière et a déjà entraîné la remise aux enquêteurs de plus de 100 000 documents de Google. Des demandes ont également été adressées à un certain nombre de tiers liés au groupe.

Réguler la publicité de Google

L'objectif annoncé est de réglementer le monopole de la société dans le secteur de la publicité en ligne. Un secteur qui constitue son cœur économique et s'est fait de plus en plus présent ces dernières années (entraînant parfois des critiques). Ken Paxton a déclaré que Google « contrôle le côté achat (de la publicité en ligne), le côté vente et le marché, ce qui nous préoccupe et lui donne beaucoup trop de pouvoir ».

En raison de son impact sur la publicité, l'enquête concerne le moteur de recherche de Google. En revanche, elle n'implique pas les diverses décisions de modération de la plateforme prises par Google sur YouTube ou sur le Play Store, un point soulevé par le camp républicain américain.

Contacté par The Verge, Google a refusé de commenter l'exactitude des propos avancés par l'article du Wall Street Journal. Un porte-parole a déclaré : « Nous continuons de nous engager dans les enquêtes en cours menées par le ministère de la Justice et le procureur général Paxton », ajoutant que « nous n'avons aucune mise à jour ou commentaire à faire sur cette spéculation ».

Modifié le 18/05/2020 à 14h07
11
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top