Sous le feu des critiques, Google rétropédale sur l’affichage des publicités du desktop

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
27 janvier 2020 à 14h30
9
Google logo neon
© Mitchell Luo via Unsplash.com

Belle illustration qu'une grogne généralisée peut avoir raison d'une décision unilatérale : Google reconnaît aujourd'hui que la modification de l'affichage des publicités dans les résultats de recherche n'était pas une très bonne idée.

Prochaine étape ? Rétropédaler. C'est en tout cas ce qu'il faudrait comprendre des plus récentes déclarations de Google sur ce sujet qui déchaîne les passions sur Internet depuis quelques jours.

Google revient sur sa décision

Face au tollé provoqué par le remaniement de l'affichage publicitaire dans les résultats de recherche, Google devait réagir, et vite. C'est désormais chose faite, avec la publication sur Twitter d'un message ne laissant guère de place au doute quant à la pérennité de cette nouvelle mesure.



Dans son message, Google prend acte du mécontentement des internautes, tout en enfonçant une nouvelle fois que cet affichage a d'ores et déjà été imposé sur mobile depuis des mois sans que cela pose problème. Mais quid de la suite ?


Sur ce point, Google est encore lacunaire. Tout juste l'entreprise promet-elle de « continuer d'expérimenter avec de nouveaux emplacements pour les favicons » dans les résultats de recherche. Cela voudrait-il dire que la forme initiale des publicités sera rétablie ? Rien n'est moins sûr.

Ce qui est vrai pour le mobile ne l'est pas pour le desktop

Plus disert dans un autre message, Google explique que le redesign des publicités qui suscite tant de polémique n'est que l'adaptation de « ce que nous avons sur mobile depuis des mois ». Une nouvelle esthétique qui, sur les appareils nomades, aurait été « bien reçue en cela qu'elle aide les gens à trouver plus rapidement d'où vient l'information ».

Il est vrai que l'affichage des favicons (pour Clubic, la lette C encadrée de rouge qui représente notre logo) dans les résultats de recherche aide à identifier le site sur lequel on s'apprête à se rendre. L'inconvénient est que cela vient brouiller les pistes avec les annonces publicitaires qui, sur le Web anglo-saxon, ne sont plus labellisées que par un « Ad » en lettres grasses. Autrement dit : « Ad » pourrait être pris par certaines personnes comme étant le favicon d'un site Internet.


Affichage publicités Google évolution
Évolution de l'affichage des publicités sur Google depuis 2007. © SearchEngineLand

La finalité de Google n'est un secret pour personne. Alphabet, la maison mère de l'entreprise, doit 85 % de son chiffre d'affaires à la vente d'espaces publicitaires. Et le nouvel d'affichage des liens sponsorisés dans les résultats de recherche sur mobile a permis d'augmenter le taux de clic sur ceux-ci de 17 à 18 % en 2019.

Via : TechCrunch
Modifié le 27/01/2020 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
9
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Illiad s'engage pour une neutralité carbone d'ici à 2035
Soldes Cdiscount : le smartphone Realme X3 Super Zoom presque à moitié prix !
Linux : Ubuntu fonctionne désormais sur les Mac ARM
Android 12 : le partage d'accès Wi-Fi encore plus simple, via Airdrop ?
Le jeu vidéo aurait un bénéfice non négligeable sur l'état des enfants combattant le cancer
Fin mars, Google Messages cessera de fonctionner sur les smartphones Android non certifiés
Vous pouvez faire des conversions depuis Google
Cyberpunk 2077 : Gabe Newell, cofondateur et directeur de Valve, prend la défense du jeu
Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des promos high-tech ce jeudi
Droit voisin : Google signe un accord pour rémunérer les éditeurs de presse français
Haut de page