Google renonce à sa commission de 30% sur les abonnements via le PlayStore, voici pourquoi

23 octobre 2021 à 07h33
4
Google Play Store Android © Shutterstock

Apple et son App Store ne sont pas les seuls à être dans le viseur des entités anti-concurrentielles. Également scruté, Google annonce baisser la commission prise sur le Play Store

La commission du magasin d’applications de Google passera à 15% dès le premier mois au lieu de 30%. Une annonce qui fait l’effet d’une bombe, mais il y a un hic.

Le Google PlayStore allège sa commission

Dans un billet de blog publié jeudi 21 octobre, Google a annoncé revoir à la baisse les commissions du Play Store. A compter du 1er janvier 2022, le taux prélevé aux développeurs sur les premières souscriptions à un abonnement passe à 15%. Jusqu’à présent, la commission s’élevait à 30% et passait à 15% si un utilisateur ou une utilisatrice restait abonné plus de 12 mois d’affilée. Un système dégressif dont peu de développeurs pouvaient profiter à cause de la volatilité des internautes et qui ne manquait pas de les fâcher.

Google se montrera plus généreux avec les services offrant de la musique ou des e-books sur abonnement. Pour eux, la commission sera abaissée à 10% et non 15%. Une démarche sans aucun doute destinée à pacifier les relations avec Spotify , particulièrement agacé par le modèle économique Google au point d’empêcher ses utilisateurs de s’abonner via le magasin d’applications. Une manœuvre qui pourrait éventuellement signer le retour du service de streaming musical sur sa boutique, et éviter un procès à la firme de Mountain View par la même occasion.

Fotolia musique streaming deezer spotify © Fotolia
© Fotolia

Cette décision n’est en effet pas anodine. Alors que le procès d’Epic Games contre Apple se poursuivra avec un nouveau round, Google et la firme à la pomme doivent faire face à une pression de plus en plus forte des législateurs. La Corée du Sud a par exemple interdit aux deux grands magasins d'application de forcer les développeurs à se servir de leurs systèmes de paiement . Plusieurs grosses entreprises se sont également rassemblées sous la bannière de la Coalition for App Fairness , une structure de lobbying visant à faire réduire le taux pratiqué par les deux géants.

Les jeux mobiles non concernés

Dans son communiqué, Google indique que cette évolution intervient après « avoir écouté les développeurs à travers plusieurs industries et régions ». Visiblement, ils ont fait la sourde oreille quant à celle du jeu vidéo, industrie la plus frappée par la taxe de 30%. La nouvelle commission ne concerne en effet que les abonnements et rien d’autre. Tous les achats in-app, pour par exemple acheter des cosmétiques dans un jeu ou pour enlever la publicité d’une application, resteront taxés à 30%.

Les revenus du Google Play ne devraient donc pas être chamboulés puisque tout comme Apple, la grande majorité des revenus venait des jeux mobiles. A titre d’exemple, une étude de Sensor Tower démontre que l’App Store a empoché près de 14 milliards de dollars rien qu’avec les commissions issues de jeux vidéo. A titre comparatif, toutes les autres applications combinées n’ont rapporté que 2,7 milliards de dollars combinés.

Source : Google

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Muggsy68
Je croyais que Google était le bien et Apple le mal. Je suis outré d’apprendre cela.
HAL1
On peut constater à quel point Google et Apple font des tentatives qui paraissent assez désespérées pour rallier à leur cause une partie des développeurs (les petits, d’une manière générale), mais en prenant soin d’éviter de toucher à ce qui leur rapporte un maximum, grâce à leur position dominante et à leur monopole (respectivement).<br /> J’espère que cette situation sera bientôt de l’histoire ancienne. Je compte particulièrement sur la Commission Européenne pour cela.
cyrano66
Est-ce que le côté obscur est le plus fort ?<br /> non ! Non ! Plus facile, plus rapide, plus séduisant est le coté obscur ; mais pas plus fort, il est<br />
Anne-Onyman
Moi j’espère que les éditeurs de jeux vont progressivement avoir leur propre solution de paiement et zouu, adieux les commissions à 30%. Maintenant, ça nous choque pour des applis mais la grande distribution fait le même type de marge avec de la nourriture. Ah, ça ne s’appelle plus une commission, mais une marge et plus personne n’est choqué.
HAL1
Anne-Onyman:<br /> Ah, ça ne s’appelle plus une commission, mais une marge et plus personne n’est choqué.<br /> Exact, puisque l’une n’a strictement rien à voir avec l’autre.
cyrano66
Anne-Onyman:<br /> mais la grande distribution fait le même type de marge avec de la nourriture<br /> La grande distribution applique un principe de marge variable en fonction du produit, des volumes de ventes prévues et de la pression concurrentielle.<br /> C’est de ça que devraient s’inspirer les stores.<br /> Mais ils ne sont pas idiots, ils le savent déjà.<br /> Si il ne le font pas c’est que jusqu’à présent personne ne venait mettre le bousin dans leur juteux business.<br /> Tant que je gagne je joue.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Razer annonce un système de refroidissement... pour iPhone (et il est RGB)
La date de présentation du OnePlus 10 Pro aurait fuité
Samsung : la pénurie jusqu'à mi-2022 au moins
Un prototype de téléphone pliant pouvant se
Les smartphones Pixel reçoivent une fonctionnalité littéralement vitale
On sait à quoi devrait ressembler le Pixel 6a de Google
Le prochain smartphone de Motorola intègrera sa caméra sous l'écran
Après iFixit, c'est au tour de JerryRigEverything de s'occuper du Fairphone 4
La Withings ScanWatch : une montre connectée polyvalente au design élégant, le cadeau idéal !
Les caractéristiques du Xiaomi 12 Lite en fuite
Haut de page