Deezer, Spotify, Epic et cie partent à l'assaut d'Apple et Google

25 septembre 2020 à 09h20
15

Plusieurs sociétés se sont regroupées afin de pointer les pratiques jugées abusives et anti-concurrentielles d'Apple et de Google. Deezer, Spotify, Epic Games, ProtonMail, Tile, Match, Basecamp, Blix ou encore News Media Europe ont lancé Coalition for App Fairness.

La position d'Apple sur le marché des applications mobiles a toujours fait l'objet de controverses, et sur le sujet, Google n'est pas en reste. La Commission Européenne a d'ailleurs ouvert une enquête sur la position dominante de la société avec Android et la mise en valeur de ses propres services.

Pour les éditeurs d'applications, il temps de faire évoluer les modèles économiques des deux géants.

Les revendications de la coalition

La coalition explique qu'Apple tire parti de son contrôle sur iOS afin de barrer la route à la concurrence. Les critiques sont claires : « Apple demande aux fabricants de limiter les options, oblige les développeurs à vendre au travers de l'App Store et vole même des idées à la concurrence ». En exemple, le fait qu'Apple a délibérément pré-installé son application Find My afin de mieux concurrencer la société Tiles.

Bien entendu le modèle économique de l'App Store est également critiqué. On le sait, pour chaque transaction effectuée au sein de la plateforme, Apple s'octroie 30% du montant. Les éditeurs voient en ce dispositif une pratique injuste, non seulement parce qu'elle affecte grandement les revenus des développeurs mais aussi parce qu'il devient difficile de proposer des applications concurrentes à celles d'Apple. Depuis son introduction en 2011, cette « taxe » aurait permis à Apple de générer 15 milliards de dollars.

Pour faire face aux conditions strictes mises en place par la marque à la pomme, les développeurs publient sur leur site des versions moins chères de leurs services, lorsque cela est possible. L'abonnement de musique en streaming Tidal est proposé à 12,99 dollars par mois dans l'App Store contre 9,99 dollars sur son site. De son côté le jeu Fortnite, à 9,99 euros mois chez Apple, est 2 euros plus cher que sur le site d'Epic Games. Au final, c'est donc le consommateur qui trinque.

Un passif avec les membres de la coalition

Récemment, en dévoilant sa nouvelle formule de souscription Apple One, la firme de Cupertino a d'emblée froissé Spotify. Le spécialiste de la musique en streaming avait publiquement annoncé : « Une fois de plus, Apple utilise sa position dominante et ses pratiques déloyales pour désavantager ses concurrents et priver les consommateurs en favorisant ses propres services ».

Spotify avait précédemment déposé une plainte auprès de la Commission Européenne. C'est également le cas de la société Tile qui craint l'arrivée des supposées pastilles de géo-localisation AirTag qu'Apple devrait prochainement dévoiler.

Reste à savoir si cette coalition saura de nouveau se faire entendre auprès des autorités compétentes pour examiner les éventuels abus de position dominante.

Modifié le 25/09/2020 à 09h23
15
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Sony lance un écran 3D sans lunettes : le Spatial Reality Display
Le film Battlestar Galactica a trouvé son scénariste, en la personne de Simon Kinberg (X-Men)
ClipDrop, l'application qui copie-colle les objets réels dans Photoshop est disponible !
Corsair annonce un casque spécialement créé pour les Xbox Series X et S
Vie privée : le mythe d’Internet
AMD travaillerait sur un GPU Navi orienté crypto-monnaie
Ergo Series : LG lance ses moniteurs Nano-IPS haut de gamme et ergonomiques
Tesla : Les usines de Shanghai et Berlin livreront des Model Y dès 2021
On a testé pour vous : le recrutement de profils tech sur talent.io
Facebook lance sa fonction
scroll top