🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Telegram attaque Apple à la Commission européenne pour pratiques anticoncurrentielles

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
30 juillet 2020 à 12h53
4
Telegram

Les GAFAM en prennent pour leur grade en ce mois de juillet. Après des procès en cascade pour pratiques anticoncurrentielles aux États-Unis, mais aussi en Europe, Apple doit aujourd’hui ajouter une énième action en justice à son palmarès.

Telegram , l’application de messagerie instantanée aux quelque 400 millions d’utilisateurs, reproche à Apple d’empêcher les utilisateurs d’iOS d’installer des applications depuis d’autres sources que l’App Store.

Le cloisonnement de l'App Store briderait l'innovation

Dans sa plainte déposée en bonne et due forme sur le bureau de Margrethe Vestager, Vice-présidente de la Commission européenne et Commissaire européenne à la Concurrence, Telegram estime qu’Apple « devrait autoriser ses utilisateurs à télécharger des applications en dehors de l’App Store », rapporte le Financial Times.

Une posture qui handicape d’une part les utilisateurs, mais qui freinerait aussi l’innovation, estime Pavel Durov, fondateur de Telegram. Pour appuyer son propos, le chef d’entreprise prend l’exemple d’une plateforme de jeux vidéo que ses équipes s’apprêtaient à lancer sur iOS, mais qui a dû être annulée du fait de prétendues violations aux règles d’utilisation de l’App Store.

Un motif jugé bien commode par Telegram, et dont on peut comprendre qu’il a surtout été invoqué pour permettre à Apple de lancer son programme Apple Arcade sans concurrence en 2019.

Une part « colossale » des revenus drainée par Apple

S’ajoute à ce versant du problème la fameuse commission que prélève Apple sur absolument tous les achats qui sont réalisés via l’App Store. Une part de 30%, que Telegram qualifie de « colossale », et qu’Apple se permet de pratiquer compte tenu de son monopole absolu sur l’écosystème iOS.

On se souvient que ce sont ces mêmes raisons qui avaient poussé, début 2019, Netflix à ne plus permettre à ses futurs clients de s’abonner depuis l’App Store afin de ne pas perdre 15% du montant des abonnements. Un mouvement qui avait déjà été initié par Spotify quelques mois plus tôt, ou dans une autre mesure par Epic Games lorsque la firme refusait encore de sortir sa poule aux œufs d’or Fortnite sur le Google Play Store d’Android.

Gageons que ce petit pécule accumulé par Apple lui permettra de lisser les honoraires de son armée d’avocats, qui doivent décidément passer un été turbulent.

Via : iMore

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
linkin440
En même temps c’est pas nouveau qu’Apple est cloisonné et juge ce qui est bon ou pas. C’est d’ailleurs pour cela que je n’achèterai jamais rien de chez eux. Côté matériel et technologie, c’est de la qualité je n’en doute pas. Apple veut le beurre et l’argent du beurre en laissant la commission à 30%. Il devrait avoir des centaines d’applications qui devraient suivre l’exemple de télégram pour que peut-être cela change (ce qui à mon sens est une utopie).
sossisonsec
Apple n’est vraiment pas le dernier des saints mais alors Télégram, que dire… Je pense que ca se passe de commentaires. C’est une guerre qui n’a absolument aucun sens…
mcbenny
Quelle est la commission prise par Google (ou le paiement exigé pour figurer) dans le Play store ?
koalalefou
Le vrai problème est que les critères de refus ou d’acceptation des applications sont opaques et qu’ils ont plein pouvoir sur leur store. Il y a en cela, pas moyen de s’en passer (ou presque) mais aussi pas moyen de contester les décisions. Quand cela est un monopole, l’État doit instituer des règles publiques mais Apple n’a pas de monopole. Google a un monopole beaucoup plus grand qu’Apple par exemple. Il y aurait certes des règles plus claire à mettre en place, au niveau européens, sur les différents stores numériques, pour que je n’ai pas l’impression que je n’ai aucun droit ou presque.<br /> Après il y a les développeurs d’application qui ne sont pas très nets et qui ne sont pas content de ces règles car ils ne peuvent pas arnaquer les gens à leur gré (on se demande pourquoi certaines applications ont encore le droit d’être sur certains stores).<br /> Et franchement 30%, ce n’est pas très élevé, certains oublient bien souvent les marges pratiqués par les revendeurs dans bien des milieux. Ces dernières années, ils ont commencé à se plaindre des marges dès qu’ils le peuvent et à souvent frauder le fisc dès qu’ils le peuvent. Même si tout le monde ne le fait pas. Il y a cette effet d’aubaine qui est très loin de l’esprit d’innovation et d’évolution promu par Telegram.<br /> Là, le but serait de savoir si le service rendu est à la hauteur des 30%… Autant Steam et sa marge de 30% ne me gêne pas trop au vu des différents services, autant Apple et dans une moindre mesure Playstore (mais l’OS est gratuit, c’est un autre problème), le service rendu n’est pas à la hauteur de la marge.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

TikTok promet plus de transparence sur le fonctionnement de son algorithme
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
Le clavier mécanique Fnatic Gear Rush avec switch Cherry MX Brownen soldes chez Amazon
Samsung pourrait offrir une paire de Galaxy Buds Live pour toute précommande d'un Galaxy Note 20
Vous allez pouvoir sauvegarder votre iPhone sur votre stockage Google, grâce à Google One
Ghost In The Shell débarquera en Blu-Ray 4K UHD en septembre
Soldes Cdiscount : le PC Portable HP Pavilion avec Ryzen 5 et GTX1650 à très bon prix !
Le premier MacBook ARM pourrait être le modèle le moins cher jamais proposé par Apple
Soldes : le PC Ultra-Portable 14
Batman: Death in the Family, un film d'animation DC interactif, dévoile une bande-annonce
Haut de page