Apple et Foxconn accusés de violation du code du travail chinois dans la production d'iPhone

09 septembre 2019 à 16h32
0
iPhone Apple

Le géant technologique taïwanais Foxconn, l'un des principaux sous-traitants d'Apple, a été accusé de violation du code du travail en Chine.

Une ONG chinoise, China Labor Watch (CLW), affirme dans un rapport publié ce lundi 9 septembre qu'Apple et Foxconn manquent gravement à la législation du droit des travailleurs dans une usine de Zhengzhou où sont fabriqués la moitié des iPhone vendus dans le monde.

Le droit des intérimaires lésé

Dans son rapport, la China Labor Watch, basée aux États-Unis, explique que l'usine de Zhengzhou emploie bien plus de 10 % d'intérimaires, le maximum légal en Chine. Le chiffre atteindrait plutôt la moitié de la main-d'œuvre de l'usine et ceux-ci ne toucheraient aucune compensation financière une fois leur contrat de travail terminé.


L'ONG de défense des droits de l'homme affirme disposer d'éléments probants pour étayer ses propos, estimant que les employés sont « escroqués » par les deux entreprises. « Apple et Foxconn savent qu'elles enfreignent la législation, mais comme embaucher des intérimaires est rentable, elles ne s'en préoccupent pas », a indiqué le responsable de China Labor Watch, Li Qiang.

Foxconn dans de multiples tourmentes

C'est dans cette usine précise que plus de la moitié des iPhone qui sont vendus dans le monde est assemblée.

Dans un communiqué publié rapidement après la diffusion de ce rapport, Apple s'est d'abord excusé en confirmant que ces chiffres « dépassent (nos) standards » et que les deux entreprises travaillent ensemble pour « résoudre le problème ».

Plus tard dans la journée de ce lundi, l'entreprise a fait parvenir un communiqué plus complet auprès de CNBC. Elle y réfute la plupart des allégations, excepté le nombre trop important de travailleurs intérimaires (sans donner de chiffres. Elle affirme que tous les employés sont rémunérés selon leur travail, y compris concernant les primes et les heures supplémentaires, et qu'il n'y a « aucune évidence de travail forcé » au sein de l'usine. Foxconn a reconnu de son côté avoir « certains problèmes de conformité des effectifs », reconnaissant s'appuyer sur trop de travailleurs intérimaires.


Foxconn emploie plus d'un million de personnes en Chine. C'est le plus grand employeur privé du pays, familier des problèmes de violation du droit du travail chinois. L'entreprise a récemment été prise dans une affaire impliquant le travail d'enfants entre 16 et 18 ans au statut de « stagiaire », qui fabriquaient les enceintes Amazon Alexa durant la nuit.

Source : Bloomberg
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top