App Store : Apple permettra aux développeurs de communiquer sur un système de paiement alternatif

30 août 2021 à 15h56
4
App Store © Pexels
© Pexels

Apple va légèrement assouplir les conditions d'utilisation de sa boutique d'applications. Les développeurs pourront communiquer par e-mail avec leurs clients pour les pousser à payer leurs achats sur leur site web ou sur une autre plateforme.

Pressée de toutes parts par de nombreuses enquêtes visant des pratiques anticoncurrentielles, Apple fait un léger effort et assouplit à minima les conditions d'utilisation de l'App Store.

Les développeurs pourront communiquer sur d'autres systèmes de paiement… selon les règles imposées par Apple

Le point le plus attendu par les développeurs est donc la possibilité qui leur est laissée de communiquer sur d'autres moyens de paiement que celui proposé par Apple et sur lequel cette dernière ponctionne 30 % du montant de l'achat ou de l'abonnement.

Apple explique que les développeurs pourront désormais envoyer un e-mail à leurs utilisateurs pour les informer d'un système de paiement alternatif, par exemple sur leur site internet, qui échappe à la ponction opérée par la Pomme.

C'est la solution qu'adoptent par exemple Spotify ou Netflix , qui ne permettent pas de s'abonner depuis leurs applications. D'ici quelques jours, ces derniers pourront prévenir leurs futurs clients après leur inscription; mais seulement si les utilisateurs acceptent de recevoir des communications commerciales.

Un lien direct depuis l'application vers le site web ne semble lui pas à l'ordre du jour, mais Apple reste encore floue sur les moyens de communication autorisés.

Dans le viseur des régulateurs, Apple contrainte de mettre un peu d'eau dans son vin

Autre nouveauté annoncée par Apple, la grille tarifaire va évoluer. Les développeurs doivent actuellement choisir leur tarif parmi un peu moins d'une centaine indiqués dans une grille mise en place par le constructeur. Cette liste passera désormais à 500.

Apple va mettre en place un fonds d'environ 100 millions de dollars pour aider les développeurs américains ayant réalisé un chiffre d'affaires de moins d'un million de dollars par an entre 2015 et 2021. Ils recevront chacune une somme comprise entre 250 et 30 000 dollars, selon leur engagement sur la plateforme, comme le taux de réponse aux commentaires par exemple.

Enfin, Apple s'engage à ne pas modifier l'algorithme de recherche de l'App Store durant les trois prochaines années ainsi qu'à publier une nouvelle section sur le portail développeurs afin de mieux expliquer le procédé de validation des apps et les différents points pouvant bloquer la publication d'un logiciel ou d'une mise à jour.

Reste à voir désormais si ces timides concessions seront appréciées des différents organes de régulations et des juges en charge des différentes plaintes déposées contre Apple à la fois aux États-Unis et dans l'Union européenne.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
ABC
Ce qui est pénible avec les applis actuelles comportant des achats intégrés, c’est qu’elles multiplient les mises à jour pour facturer toujours plus le droit de les utiliser une fois qu’elles vous considèrent captifs. C’est juste du racket. Et pour certaines applis il n’y a plus que ce système.<br /> Avant quand une appli te plaisait, tu l’achetais et tu l’utilisais à ta guise avec l’accès à quelques mises à jour gratuites. Maintenant on nous présente nombre d’applications comme «&nbsp;gratuites&nbsp;», mais bourrées d’achats intégrés jusqu’au trognon. Au final on finit par payer 10 fois ce qu’aurait coûté l’application en l’achetant normalement.<br /> C’est juste du racket avec Apple et Google comme complices qui en sont les premiers bénéficiaires. Il est urgent de sanctionner cette façon de faire. C’est allé trop loin. Le pire est du côté d’iOS, utilisant iOS et Android, j’ai noté que les applications présentes sur les deux plateformes sont souvent moins généreuses sur iOS où elles cherchent à nous faire cracher des euros toutes les 20 secondes.<br /> Il faut permettre l’installation à partir des stores alternatifs sans qu’Apple ne touche le moindre centime, ils n’ont pas besoin de ça. Pour Android ça existe déjà. Le prétexte de la sécurité n’est là que pour racketter encore plus.<br /> Le plus urgent serait surtout de limiter les excès avec les achats intégrés. Ce modèle de rémunération a gangréné les apps en les rendant désagréables à utiliser, sauf à payer jusqu’à 10 ou 500 fois le prix qu’elles coûteraient normalement.
norwy
Un grand pas pour Apple, un tout petit pas pour l’humanité…
HAL1
Il me semble que le fait qu’Apple change les règles comme elle le souhaite, que ça soit en faveur des développeurs ou non, démontre avant tout à quel point elle dispose d’un monopole sur la distribution d’applications iOS. Pas sûr que ça convainque les autorités qui ont ouvert des enquêtes à ce sujet de laisser la Pomme tranquille…
LeToi
Si le développeur décide de passer à système par abonnement , je ne suis pas sûr qu’Apple ou Google puissent y faire grand chose…<br /> Mais je suis moi aussi dégoûté d’avoir acheté des applications qui ne son plus mises à jour au profit d’une nouvelle version par abonnement… en partie comme office 365
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

C'était de la SF ou du jeu vidéo, la tourelle commandée par IA est désormais une triste réalité en Palestine
Insolite : il imagine et fabrique une boîte à rythmes... en LEGO
Imaginé pour les pros du vélo, ce nouveau moteur électrique Bosch a de quoi vous envoyer dans le décor
Bitdefender Total Security est un excellent antivirus portant particulièrement bien son nom !
Ce weekend semble particulièrement bien choisi pour souscrire à cette licence NordVPN !
Top 5 des applications à tester sur son smartphone cette semaine !
Forfait mobile : payez ce que vous consommez avec cette offre Prixtel
La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
Haut de page