Apple lâche du lest pour le streaming vidéo sur l'App Store : Prime Vidéo débarque

02 avril 2020 à 14h06
0

Apple assouplit sa politique tarifaire et permet à certains services de streaming vidéo triés sur le volet de vendre leurs contenus en direct, sans passer par le système de paiement du constructeur.

Les développeurs qui désirent vendre des contenus in-app sur iOS ou tvOS sont aujourd'hui obligés d'utiliser le service de facturation d'Apple, qui ponctionne au passage une confortable commission s'élevant à 30 % du montant.

Un programme pilote réservé aux plateformes « premium »

Depuis ce mercredi 1er avril, les choses semblent s'assouplir du côté de Cupertino. En effet, certains services de streaming vidéo ont maintenant le droit de proposer des films ou des épisodes à l'achat ou à la location directement depuis leur application.

C'est le cas d'Amazon Prime Video, qui peut désormais s'affranchir de la fameuse commission de 30 % et proposer un paiement directement prélevé sur le compte Amazon de l'utilisateur. Altice et Canal+ font également partie de ce programme et pourront proposer des paiements à l'acte facturés sur le compte de l'abonné.

« Apple a établi un programme pour les fournisseurs de divertissement vidéo par abonnement premium afin d'offrir une variété d'avantages aux clients - y compris l'intégration à l'application Apple TV, le support AirPlay 2, les applications TVOS, la recherche universelle, le support Siri et, le cas échéant, l'authentification unique ou nulle », a déclaré la société dans un communiqué.

Apple et les développeurs tiers s'écharpent régulièrement sur le taux de commission imposé

Cette nouvelle politique peut être vue comme une réponse aux développeurs ayant vivement protesté contre la lourde commission prélevée par Apple.

Plusiers services très importants comme Netflix ou Spotify n'ont pas hésité à parler de « taxe Apple » et de situation de monopole. Le service de streaming musical a d'ailleurs porté plainte contre le constructeur devant la Commission européenne.

Apple a pourtant déjà répondu à ces attaques en revoyant les taux de commission sur les abonnements, qui passent de 30 à 15 % après un an. Pas suffisant toutefois pour calmer la colère de certains développeurs, qui incitent leurs clients à s'abonner via leur site web, et échappent ainsi aux frais exigés par Apple.

Source : The Verge

Modifié le 02/04/2020 à 14h06
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Actualités récentes

Spotify va vous permettre de trier vos chansons par genre ou par humeur
Brave annonce de nouvelles fonctionnalités pour accélérer l’adoption des crypto-monnaies
Soldes Cdiscount : cette TV Continental 50
Neurodeck, le jeu de deckbuilding toulousain sur la santé mentale, prend date sur PC et Nintendo Switch
Le retentissant Hot Wheels Unleashed arrivera sur PC et console le 30 septembre prochain
Soldes Amazon : cette double clé USB 3.0 (micro-USB) 256 Go est à prix cassé
Telegram étend les messages éphémères et offre un meilleur contrôle des liens d'invitation
Apple affiche l'indice de réparabilité de ses appareils sur l'Apple Store
L'Oculus Quest 2 et le Facebook Portal vont désormais répondre à « Hey Facebook »
La Commission européenne veut prolonger la gratuité du roaming mobile en Europe de 10 ans
Haut de page