Amazon lance un service de reconnaissance vocale automatique à destination des médecins

Médecin cyber

Avec son nouveau service Amazon Transcribe Medical, l'entreprise de Jeff Bezos entend faciliter le travail des médecins. L'outil promet de simplifier la rédaction de comptes rendus de consultations et d'ordonnances, grâce à un système de reconnaissance vocale automatique s'appuyant sur une Intelligence Artificielle.

Serait-ce la fin des ordonnances illisibles, déchiffrables uniquement par les pharmaciens ? Si on ne peut pas encore parler de remède, Amazon a peut-être trouvé un moyen de contourner le problème.

L'IA au service des médecins (et des patients)

L'annonce est intervenue pendant l'événement re:Invent, qui se déroule cette semaine à Las Vegas (États-Unis). La conférence est notamment l'occasion pour la firme de présenter ses derniers résultats en matière d'intelligence artificielle, en particulier autour du machine learning. Après la musique, c'est la médecine qui est dans le viseur de l'innovation technologique d'Amazon.

L'entreprise a en effet présenté Amazon Transcribe Medical, un service dédié aux médecins. Il s'agit en réalité d'une déclinaison d'un produit existant depuis deux ans, Amazon Transcribe, qui permet de transcrire un texte dicté à l'oral, grâce à un système de reconnaissance vocale automatique. La nouveauté de cette version vient donc de la capacité du logiciel à comprendre l'ensemble des termes médicaux pouvant être employés par les professionnels de santé. Pour l'heure, il n'est toutefois disponible que dans deux régions des États-Unis.

Quid de la confidentialité des données de santé ?

Évidemment, l'idée en soi n'est pas nouvelle : il existe déjà de nombreux logiciels de transcription automatique à destination des médecins. Mais d'après Amazon, Transcribe Medical fait gagner un temps précieux aux praticiens (et donc aux patients), grâce à une réactivité améliorée et un fonctionnement plus naturel. L'utilisateur n'aurait, par exemple, plus besoin de dicter les éléments de ponctuation, comme cela serait le cas avec certains outils du marché.

Il s'agit d'une nouvelle incursion d'Amazon dans le secteur médical, après avoir notamment acquis les start-up PillPack et Health Navigator, ou avoir lancé Amazon Care, une clinique virtuelle dédiée à ses employés. Par ailleurs, l'entreprise n'est pas seule sur le marché de la reconnaissance vocale automatique pour les médecins : il intéresse également d'autres acteurs, à commencer par Google et Microsoft.

Doit-on s'inquiéter de voir Amazon proposer un outil manipulant des données de santé ? D'après la société, son produit serait conforme avec la loi américaine HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act), qui vise notamment à préserver la sécurité et la confidentialité de ces informations. Suffisant pour rassurer les médecins et les patients ?

Source : TechCrunch
Modifié le 03/12/2019 à 16h28
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Black Friday : un chiffre d'affaires en hausse de 31 % entre 2018 et 2019
Une trottinette électrique GO Ride 80pro Night Edition à seulement 189,99€ chez Cdiscount
BMW iNEXT : la marque investit 400 millions d'euros dans la production de son SUV électrique
Netflix teste un bouton de lecture aléatoire et la possibilité de retirer des titres de
Pack Xbox One X 1 To + 1 jeu à seulement 229,99€
Idées cadeaux de Noël : casque Bluetooth JVC à moins de 20€ grâce à une ODR chez Cdiscount
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
NordVPN lance son gestionnaire de mots de passe NordPass
Clavier papillon des MacBook : Apple échoue à mettre fin au recours collectif
L’atterrisseur Vikram a été retrouvé détruit sur la surface lunaire
Haut de page