Amazon en dit plus sur son robot-livreur Scout, la solution du "dernier kilomètre"

10 juin 2019 à 17h14
0
amazon-scout.png
© Amazon

Les petits robots bleus sont actuellement testés sur un petit périmètre aux États-Unis...

Amazon a dévoilé Scout au mois de janvier. Le robot livreur autonome, de la taille d'une glacière, et équipé de six roues, est capable de se déplacer sur les trottoirs tout en évitant les obstacles qui se dressent sur son chemin. Destiné à devenir l'un des futurs moyens d'acheminement des colis de la firme de Jeff Bezos, peu d'informations avaient filtré à son sujet. Nos confrères de TechCrunch ont pu en apprendre davantage en interrogeant le patron du projet.

Des améliorations encore nécessaires

Si les petits robots sont actuellement testés dans l'État de Washington, outre-Atlantique, Amazon n'est pour l'instant pas en mesure d'indiquer quand, ni où son armée de livreurs sur roues sera étendue. Pour l'heure, Scout reste accompagné d'assistants... humains, chargés de sortir les paquets une fois arrivés à destination, pour les déposer devant la porte des clients. À terme, le but de la société est de limiter l'accompagnement humain et de laisser le robot totalement autonome errer dans les rues pour effectuer la livraison du dernier kilomètre.



Des détails - plus ou moins importants - doivent encore être améliorés, comme l'indique le vice-président en charge de Scout, Sean Scott. C'est le cas des roues du robot, dont le matériau est encore trop mou pour résister à une sollicitation quotidienne de l'appareil sur le trottoir. Dans ses propres laboratoires, l'équipe en charge du projet a recréé un territoire grandeur nature pour mener, à ce titre, des essais qui se couplent à la simulation.

« C'est important, car utiliser un moteur de jeu avec des textures répétitives ne suffirait pas à entraîner les algorithmes qui permettent au robot de rester sur la bonne voie. Pour ce faire, vous avez besoin de textures du monde réel », soutient Sean Scott.

Scout conçu pour détecter et éviter les obstacles

Amazon tente de copier le monde réel pour accélérer la capacité d'adaptation de son petit Scout. TechCrunch confie avoir vu une vidéo de simulation dans laquelle le robot se sert d'une carte en 3D semblable à celles de Google Maps, avec des détails comme les gouttières et les petites bosses présentes sur les trottoirs, afin de ne pas se faire piéger par des obstacles potentiels. Les données GPS, l'apprentissage automatique, les cartes détaillées de ses trajets et les nombreux capteurs embarqués sur Scout, font qu'il n'aurait pas de mal à rouler et à éviter les obstacles, même les chats qui traversent la route.

Si la législation pourrait en décider autrement, l'engin intelligent devrait être capable de quitter le trottoir pour éviter un objet encombrant, se diriger sur la route et retourner ensuite sur le trottoir. « Nous voulons être considérés comme des piétons et traités comme des piétons », revendique Sean Scott. Dans l'État de Washington, Scout est même prioritaire.

Pour éviter tout risque de collision, le robot possède plusieurs lumières clignotantes, qui resteront suffisamment discrètes pour ne pas occasionner de pollution visuelle. À terme, Scout pourrait être capable d'effectuer plusieurs livraisons en une fois, étant doté de plusieurs compartiments.

Source : TechCrunch
1
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top