3 solutions pour accepter les paiements par carte bancaire sans se ruiner

29 octobre 2014 à 11h05
0
Particuliers, artisans, vendeurs sur les marchés, maisons d'hôtes... Jusqu'ici, il leur était difficile, voire impossible, de recevoir des paiements par carte bancaire. De nouvelles solutions à brancher sur un smartphone concurrencent, à moindre coût, les terminaux de paiements proposés par les banques. Nous les avons passées au crible.

« Désolé, nous n'acceptons pas la carte bancaire ». Cette réponse fait désormais perdre des ventes aux commerçants. Selon un sondage Ifop, 58% des français ont déjà renoncé à un achat quand ils ne pouvaient pas payer en carte bancaire. Ceux qui ne prennent pas la carte sont désormais jugés archaïques et peu soucieux du service client. Pourtant la réticence de certains professionnels se comprend.

Proposer le paiement par carte finit par coûter cher. Il y a tout d'abord la location du terminal de paiement électronique (TPE). Puis l'abonnement à une ligne téléphonique, dédiée ou reliée à une box ADSL, pour la transmission des données à la banque. Sans oublier la commission fixe sur chaque transaction, ainsi qu'une part variable dépendant du montant de l'achat. Au final, plusieurs dizaines d'euros par mois, même sans aucune transaction.

01C2000007715037-photo-paiement-avec-un-tpe-de-carte-bancaire.jpg

Depuis plusieurs mois, des solutions de paiement alternatives arrivent en France avec la ferme intention de réduire la facture. Leur principe ? Connecter un lecteur de carte bancaire à un smartphone ou une tablette, pour les transformer en terminal de paiement mobile. Une application permet alors de réaliser des transactions exactement comme dans une boutique traditionnelle : le client insère sa carte et valide avec son code PIN. Seul impératif, avoir une connexion internet wifi ou 3G/4G.

01C2000007715097-photo-paiement-avec-tpe-mobile-sumup.jpg

De nombreuses solutions de paiement mobile existent. Mais la plupart obligent à créer d'abord un compte spécifique : Paypal, Payname en France ; Apple Pay, Google Wallet, aux Etats-Unis. Celles qui fonctionnent avec des cartes bancaires sont souvent des solutions américaines qui ne lisent que la bande magnétique, inacceptable pour beaucoup de consommateurs habitués à la sécurité du code PIN.

Jusqu'à 40% moins cher qu'une offre monétique de banque

Dans ce dossier, les trois premières offres disponibles en France seront détaillées. D'un point de vue financier, elles sont à la fois plus simples et moins chères que les solutions monétiques des banques. Plus simples, tout d'abord, avec une lecture tarifaire claire : achat du terminal à prix fixe et pourcentage unique prélevé sur toutes les transactions. Tout l'inverse des offres bancaires classiques qui se déclinent en multiples options (montant d'encaissement annuel, type de terminal de paiement électronique, niveau des commissions, etc.), chacune étant en général définie au cas par cas, en négociant avec un conseiller bancaire.

00BE000007715131-photo-plombier.jpg
Ces solutions de paiement alternatives reviennent également moins chères pour les petits commerçants. Jusqu'à 40% selon le type d'opération. En l'absence de frais fixes récurrents, le professionnel ne paie qu'un pourcentage de ce qu'il encaisse. Avoir un compte bancaire professionnel n'est pas non plus nécessaire. Cela permet à des chambres d'hôtes ou des artisans (plombier, taxi, électricien, etc.), d'accepter la carte bancaire, même en situation de mobilité.

Banc d'essai des solutions disponibles dans l'Hexagone. Toutes sont certifiées PCI DSS, le standard de sécurité des données pour les industries de carte de paiement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top