Une loi européenne met fin au « géoblocage » par les sites d'e-commerce dans l'UE

Bastien Contreras Contributeur
04 décembre 2018 à 10h50
0
H Getty Images ecommerce

Les sites e-commerce européens ne sont plus autorisés à afficher des prix différents en fonction de la localisation géographique de l'acheteur. C'est ce qu'impose une nouvelle réglementation, en vigueur depuis ce lundi, mais qui ne concerne pas tous les produits.

Le blocage géographique, ou « géoblocage », est visé par une nouvelle législation européenne, dont l'application a débuté ce lundi. Jusqu'à présent, cette technique permettait d'identifier la provenance de l'utilisateur d'un site web et de le rediriger automatiquement vers la version relative à son pays, dans le meilleur des cas. Parfois, l'internaute voyait son accès tout simplement bloqué.

Des prix différents en fonction des pays

Le problème de cette méthode est qu'elle induisait des grandes variations de tarifs, selon la provenance de l'acheteur. Ainsi, une étude de 2015 avait révélé qu'en moyenne, une famille italienne payait plus de 50 % plus cher qu'une famille française pour acheter le même séjour à Disneyland Paris.

Avec la nouvelle réglementation, l'Union européenne entend permettre aux consommateurs du continent de bénéficier de prix plus équitables et plus avantageux. De plus, les entreprises doivent ouvrir leur plateforme à tous les ressortissants européens, sans restriction. Mais ils gardent bien sûr la possibilité de choisir les pays pour lesquels ils proposent la livraison. En d'autres termes, vous pourrez par exemple acheter votre lave-linge au Danemark, mais il faudra que vous alliez le récupérer vous-même.

Les œuvres artistiques exclues de la nouvelle loi

Cependant, cette mesure ne s'applique pas à tous les domaines. Sont notamment concernés les hôtels, les billets de concert, les locations de voitures, ou encore l'électroménager, mais pas les services de transport, ainsi que les livres, films ou musiques.

Pourtant, d'après le Bureau européen des unions de consommateurs, ce sont les œuvres protégées par le droit d'auteur qui font l'objet du plus grand nombre de demandes. Mais cette exclusion n'est peut-être pas définitive : la Commission européenne se laisse deux ans pour étudier la question de façon plus détaillée, notamment à la lumière des dernières réglementations sur le droit d'auteur.

Source : FrenchWeb

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top