Une campagne de crowdfunding en faveur de la Grèce fait vaciller IndieGogo

01 juillet 2015 à 13h02
0
Une campagne de financement participatif destinée à éponger la dette grecque attise l'intérêt du Web depuis le début de la semaine. Si la somme à atteindre est colossale, les internautes, curieux, affluent.

La crise grecque est au cœur de l'actualité, notamment en raison de l'importante dette du pays envers le FMI : 1,5 milliard d'euros impossible, pour l'heure, à rembourser. Face à une situation qui tourne en rond, Thom Feeney, un Londonien de 29 ans, a pris l'initiative de lancer une campagne de financement sur IndieGogo.

Nommée « Fonds de sauvetage de la Grèce », la campagne a pour objectif de récolter 1,6 milliard d'euros en une semaine. Un but vraisemblablement impossible à atteindre, malgré une mobilisation importante des internautes : à l'heure où ces lignes sont écrites, 770 000 euros ont été récoltés, ce qui ne représente même pas 1 % de l'objectif.

« 1,6 milliard d'euros, c'est ce qu'il faut aux Grecs. Cela semble beaucoup, mais c'est seulement 3 euros par Européen, soit le montant d'une demi-pinte de bière à Londres ou celui d'une salade feta-olives » explique la page de la campagne. Cette dernière, dissociée de toute initiative gouvernementale, propose des compensations décalées comme une carte postale envoyée par le Premier ministre grec ou une salade feta-olives.

0320000008094768-photo-indiegogo-gr-ce.jpg

Un succès qui fait vaciller IndieGogo

Face à la médiatisation de la campagne de financement et à l'afflux des internautes sur sa plateforme, IndieGogo a bien du mal à tenir la charge. Alors que le site était difficilement accessible mardi, le service a confirmé sur Twitter que les ralentissements étaient dus à « l'intérêt écrasant du monde pour la campagne @GreekBailout ».



La campagne de financement doit durer encore 6 jours et IndieGogo pourrait encore avoir du mal à encaisser cette mobilisation. L'engouement des internautes est plus que jamais au rendez-vous : « Participez au financement du fonds de sauvetage de la Grèce. Si ça échoue, votre argent vous sera rendu. Si ça fonctionne, vous prenez part à l'Histoire » peut-on notamment lire sur Twitter.




Néanmoins, si cet afflux d'internautes démontre la curiosité du Web pour la campagne et la situation de la Grèce, seuls quelques dizaines de milliers de visiteurs ont, pour l'heure, donné de l'argent pour la cause. Cela reste toujours plus rapide de financer un jeu vidéo en crowdfunding que d'éponger une dette.

Contenu relatif :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Tati revoit à nouveau son modèle et se lance dans le comparateur d’assurances
La qualité de connexion : facteur clé pour les entreprises
Le porno a le vent en poupe sur smartphones
Alcatel OneTouch annule son smartphone Hero 2+ sous Cyanogen et pointe Google du doigt
Infos US de la nuit : PayPal s’offre Xoom pour 890 millions de dollars
GigSky et Apple SIM : se connecter en voyage avec une carte SIM universelle
Lentilles connectées, applis pour malvoyants : Novartis poursuit sa transformation
YouTube : les applications iOS et Android prennent en charge le 60 fps
Gmail s'enrichit de centaines de thèmes et d'emoji
Star Wars Battlefront : un jeu pensé pour le multi, pas de campagne solo
Haut de page