Tiktok : la date butoir pour la vente des activités de la branche US est décalée au 4 décembre

26 novembre 2020 à 15h20
0

Ce mercredi 25 novembre, l'administration Trump a accordé à ByteDance, entreprise chinoise propriétaire de l'application TikTok , un nouveau délai de vente de ses actifs aux Etats-Unis. C'est la seconde fois qu'une prolongation est accordée à l'entreprise.

Mi-novembre, ByteDance, sans nouvelle du gouvernement américain, s'était plainte d'être laissée dans la flou. Après plusieurs mois de pressions et de menaces de bannissement du sol américain, « l'affaire TikTok » semble sans fin.

Un nouveau délai d'une semaine

Le Comité sur l'investissement étranger aux Etats-Unis, organisation
interministérielle de l'administration américaine, a finalement accordé à ByteDance une nouvelle prolongation du délai pour les ventes des actifs de TikTok à des investisseurs américains.

L'échéance passe ainsi du 27 novembre au 4 décembre 2020, venant repousser le premier délai de 14 jours accordé le 13 novembre dernier pour « laisser le temps au Comité d'examiner une proposition révisée récemment », avait alors indiqué le Trésor américain, sans donner plus de
détails. L'objectif de ce recours ? Que TikTok ne soit pas complètement interdit d'opérer sur le sol américain…

Une affaire qui n'en finit pas

Pour rappel, TikTok est dans le viseur des autorités américaines depuis plusieurs mois. L'administration Trump accuse sa maison-mère, ByteDance, d'entretenir des liens trop étroits avec le gouvernement chinois, craignant que des informations personnelles des utilisateurs américains (100 millions environ) ne soient livrés aux autorités.

Un feuilleton en plusieurs actes, sur fond de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, se déroule ainsi depuis un an. Le 14 août, Donald
Trump signait un décret forçant ByteDance à céder ses activités américaines sous 90 jours. Un délai largement dépassé, donc.

Dernier épisode en date, avant cette prolongation : mi-novembre, TikTok avait déposé une requête auprès de la cour d'appel américaine pour un réexamen de sa situation par le Comité pour l'investissement étranger aux
Etats-Unis. « […] Il y a près de deux mois, nous avons proposé des solutions détaillées pour finaliser cet accord - mais nous n'avons reçu aucun retour d'information substantiel sur notre vaste cadre de protection de la sécurité et de la confidentialité des données », soulignait un porte-parole de TikTok.

Le réseau social avait alors proposé de créer une nouvelle société pour héberger ses activités américaines. Celles-ci seraient co-détenues par les
groupes Oracle et Walmart ainsi que par les investisseurs américains de
TikTok.

Source : Engadget

Modifié le 26/11/2020 à 18h51
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Les Huawei P50 et P50 Pro officialisés en Chine, ils embarquent HarmonyOS et le Snapdragon 888
OnePlus profite d'une croissance insolente sur le marché des téléphones aux USA
Samsung : les Galaxy Tab S8+ et Ultra pour accompagner la sortie du Galaxy S22 ?
OPPO a dévoilé sa montre connectée OPPO Watch 2, qui promet une impressionnante autonomie
Le OnePlus Nord 2 est désormais disponible en France, à partir de 399 euros
Motorola officialise ses Edge 20, des smartphones qui mettent le paquet sur la photo
iOS 15 : certaines commandes de Siri ne fonctionneront plus avec les applications tierces
Même en Chine, Huawei ne fait plus partie du top 5 des vendeurs de smartphones
Le Realme Flash pourrait bénéficier d'une recharge magnétique, façon MagSafe d'Apple
Étanches, les Samsung Galaxy Flip et Galaxy Fold fuitent pourtant en photo
Haut de page