Les réseaux sociaux peuvent-ils jouer sur l'élection présidentielle ?

16 avril 2012 à 18h54
0
Outre les médias traditionnels, nombre de citoyens français seront amenés à suivre les réseaux sociaux pour s'enquérir des dernières informations lors de la journée de vote pour l'élection présidentielle. Toutefois, la publication (ou republication) de tout sondage ou estimation sur les résultats du scrutin est interdite avant 20h, même sur Internet.

00FA000003030818-photo-elections-regionales.jpg
En 2007, certains sites étrangers francophones avaient profité du fait de ne pas être soumis aux règles électorales françaises pour publier avant la fermeture des bureaux de vote des estimations sur les premiers résultats du scrutin. Une situation qui avait mis en lumière le fait que la diffusion d'informations sur le Web est plus difficile à encadrer.

En 2012, Facebook compte 25 millions d'utilisateurs en France selon le réseau social et Twitter environ 2,5 millions (selon des estimations). La donne a donc été modifiée et les outils de communication instantanée aidant, les informations peuvent désormais circuler plus rapidement.

Un changement qui a été pris en compte par la Commission Nationale de contrôle de la Campagne électorale en vue de l'Election présidentielle. Cette dernière a rappelé à chacun ses obligations en précisant que la loi « interdit toute forme de publication, de diffusion, de commentaire de ces sondages et estimations, quel que soit le mode de communication utilisé ». Dans une note publiée sur le sujet, l'autorité vise directement Internet (sites et blogs) ainsi que les réseaux sociaux et rappelle qu'en vertu de l'article L. 90-1 du code électoral, tout contrevenant risque une sanction pouvant aller jusqu'à 75 000 euros d'amende.

En effet, l'article L.52-2 du même code précise qu' : « aucun résultat d'élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique ». La disposition est stricte mais nécessaire estime Thibaut Adeline-Delvolve, avocat spécialisé en droit électoral. Il précise : « on ne peut pas influencer le vote des citoyens, il est donc sain que chacun puisse s'exprimer de façon neutre, sans influence extérieure ».

Le retweet, tu éviteras

On peut donc aisément imaginer qu'un simple message ou retweet publié sur les réseaux sociaux par plusieurs centaines d'utilisateurs établis en France soit condamnable. Le spécialiste ajoute : « lorsque l'infraction est constituée, le fait que les personnes qui violent la loi soient nombreuses n'est pas une cause d'atténuation de l'infraction. Chacun est soumis à la même sanction. Toutefois, il revient aux tribunaux d'apprécier si l'effet de masse doit conduire à la clémence ou à la sévérité ».

En attendant, la solution pourrait passer par la signature d'accords internationaux dans lesquels chaque média d'un pays s'engagerait à respecter les règles d'un autre. A défaut, il pourrait encourir les mêmes peines que celles prévues dans le code électoral national. Pour l'instant, ce type d'initiative ne semble pas à l'ordre du jour et le secrétaire général de la Commission des sondages a rappelé au site Le Point qu'« à partir du moment où l'information est diffusée sur le territoire français, l'infraction est constituée. Les médias belges et suisses sont susceptibles de poursuites ». A défaut de respecter cette obligation, le parquet pourrait donc bien être saisi...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top