🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Truth Social, le réseau social de Donald Trump sera disponible dès aujourd'hui

21 février 2022 à 16h45
67
Donald Trump

Un an après son éviction définitive des principaux réseaux sociaux, Donald Trump s’apprête à lancer son ersatz « non censuré » de Twitter , Truth Social .

Un lancement qui aura lieu à une date symbolique : le Presidents Day, jour férié en l’honneur des présidents des États-Unis.

Donald Trump lance son réseau social sur l'App Store

C’est le jour J pour le réseau social de Donald Trump. Cinq mois après l’annonce du projet, Truth Social sera lancé ce lundi 21 février sur l’App Store. L’agence de presse Reuters a lâché l'information en avance après avoir pu consulter une série de questions/réponses entre des utilisateurs qui ont testé les premières versions de l’application et son chef de produit. « Nous prévoyons actuellement de lancer l'application dans l'App Store d'Apple lundi 21 février », a-t-il répondu à la question sur la disponibilité du réseau social.

Une date qui n’est pas choisie au hasard puisqu’il s’agit du Presidents Day (le jour des Présidents), jour férié aux États-Unis en l’honneur des présidents américains. De son côté, Donald Trump et son épouse Melania ont également prévu de vendre 10 000 NFT illustrant les moments-clés du mandat de l’ancien chef d’État républicain. De son côté, le New York Times croit savoir que le lancement de Truth Social pourrait plutôt être reporté à mars, mais cela ne concernerait finalement que la version Android de l'application.

Un concurrent de Twitter « non censuré »

Toujours banni des principaux réseaux sociaux, l’ex-président américain entend faire concurrence à Twitter et Facebook avec son Truth Social (« La Vérité Sociale »). En réalité, son réseau social ressemble comme deux gouttes d’eau à Twitter et en reprend tous les codes. Il sera possible d’y poster des « Truth » et faire des « re-Truth », ici l’équivalent des tweets et retweets, de certifier son compte, recevoir des notifications et des messages privés et bloquer des utilisateurs indésirables. 

La différence étant que l’application promet d'échapper aux règles de modération des géants de la Silicon Valley et devrait donc accueillir les tenants de l'idéologie trumpiste. « Une expérience engageante et sans censure », promet l’ancien chef d’État, mais il sera néanmoins interdit de le critiquer . Une promesse quelque peu utopiste puisqu’il sera nécessaire d’opérer une certaine modération pour ne pas être expulsé de l’App Store ou du Play Store. Parler , un autre ersatz de Twitter qui se targue d'être lui aussi non censuré, avait été banni des boutiques d’Apple et de Google peu après l’assaut du Capitole avant de revenir avec une modération plus rigoureuse. Reste à voir si Truth Social subira le même sort ou non.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
67
29
Martin_Penwald
illustrant les moments-clés du mandat de l’ancien chef d’État républicain.<br /> Donald qui joue au golf, Donald qui triche au golf, Donald qui tweete rageusement, Donald qui invente le remède contre le cancer, Donald qui bat Ivan Drago sur le ring, …
Bondamanmanw
Encore un réseau social ou si l’on ne publie pas ce qui correspond à certains critères la censure sera s’en appel, un autre Facebook et consorts…
HAL1
Un réseau social non-censuré… sur lequel il est interdit de critiquer Donald J. Trump.<br /> Voilà voilà.
SPH
… porte mal son nom ce réseau social !
marc6310
Truthion<br /> C’est vraiment pire qu’une verrue ce mec, on croit qu’il est parti mais nan.
Felaz
Il a bien choisi son moment…
benben99
Bravo a Trump de sortir son reseau social. Si cela permet de sortir un peu plus le discours conservateur, c’est bien.
v1rus_2_2
Dans le coin bleu, ils aiment la musique du monde, ils se disent réveillé et se bat pour l’égalité des races en faisant du racisme, j’ai nommé TWIIIIIIIIITER!!!<br /> Dans le coin rouge, il est le seul à posséder la vérité même quand il a tord, son meilleur ami aime les fusées qui explose comme sa rage et il veut être le pouvoir comme Palpatine. J’ai nommé Truuuuuth Soooocial!!!<br /> Bref, ça va être un beau combat pour la première place de la médiocrité
Martin_Penwald
De quoi tu parles ? Sérieusement, qu’est-ce que c’est que tu appelles le discours conservateur ?<br /> Hop, au hasard, les 10 pages les plus populaires sur Facebook, tu sais, ce repaire de gauchistes, ces dernières 24 heures :<br /> Franklin Graham<br /> Ben Shapiro<br /> Golden State Warriors on CBS Sports<br /> VOA Burmese News<br /> Yahoo Sports<br /> TWICE<br /> Ben Shapiro<br /> Ben Shapiro<br /> Dan Bongino<br /> Breitbart<br /> Franklin Graham est un ultraconservateur à tendances théocratiques. Pas censuré.<br /> Ben Shapiro est également un conservateur, je dirais un zemmourien. En 2, 7 et 8.<br /> Dan Bongino, conservateur, conspirationniste, en 9eme position.<br /> Et en 10ème place, Breitbart, site d’extrême droite, adepte des théories du complot et régulier promoteur de mensonges éhontés, comme par exemple le fait que Facebook ou Twitter censureraient les messages conservateurs.<br /> On a aussi 2 pages de sport, un site de nouvelles, et j’ai pas cherché pour le 6.<br /> Plus de la moitié des pages les plus populaires SUR FACEBOOK émettent donc des opinions conservatrices sans être censurées, et au mieux 1 (6. TWICE) serait ou libérale ou de gauche.<br /> Vas-y, maintenant explique-nous comment les pauvres petits conservateurs sont persécutés par les méchants Big Tech.
vinicss
Les conservateurs, c’était le parti Républicain avant l’arrivée de Trump.<br /> Depuis, c’est un parti de populistes d’extrême droite sans complexe.
merotic
Le mieux est de rester sur GETTR.<br /> Trump est un mégalomane.
Voigt-Kampf
Un réseau social qui s’appelle « Truth » où on ne peut pas sortir ses stylos pour s’exprimer
Blackalf
benben99:<br /> Bravo a Trump de sortir son reseau social.<br /> A mourir de rire…applaudir Trump alors qu’il est un grand ennemi de la Chine que tu vénères.<br />
Martin_Penwald
@Voigt-Kampf Orwell appelait ça NewSpeak dans son roman 1984. La plus récente traduction utilise ”néoparler”, mais je préfère l’ancien ”novlangue”.
KlingonBrain
« Une expérience engageante et sans censure », promet l’ancien chef d’État, mais il sera néanmoins interdit de le critiquer<br /> La liberté de penser… comme il faut.<br /> De son côté, Donald Trump et son épouse Melania ont également prévu de vendre 10 000 NFT illustrant les moments-clés du mandat de l’ancien chef d’État républicain.<br /> Aussi le moment ou il quitte la maison blanche ?
norwy
Twitter n’étant pas si censuré que ça, attendez-vous à du trash-hardcore de la part des utilisateurs de ce réseau associal.
Voigt-Kampf
Là je ne suis pas trop d’accord. La « novlangue » n’est certainement pas l’apanage d’un type comme Trump, c’est lui donner trop d’importance et/ou d’intelligence.<br /> C’est juste qu’appeler son truc « Truth » ça fait vachement penser à la « Pravda ». Et c’est déjà beaucoup.
Martin_Penwald
Sauf que c’est une tendance très claire en Amérique du Nord. Il y a de nombreux groupes qui incluent des mots comme ”liberty” ou ”freedom” dans leur nom et qui sont des organisations d’extrême droite et/ou théocratiques dont le but avoué est de supprimer des droits aux minorités ethniques, religieuses ou sexuelles.
Voigt-Kampf
Non. Au pire, cela s’appelle du mensonge, pas de la « novlangue ».<br /> Le concept de novlangue est beaucoup plus subtil que cela.
Martin_Penwald
《 La vérité, c’est le mensonge. 》<br /> Ça irait très bien avec les 3 autres slogans du parti. C’est de la pure doublepensée.
Voigt-Kampf
Non, sinon ce serait beaucoup trop facile. Le concept de « mensonge » (tout comme son opposé, la « vérité ») est beaucoup trop subjectif par rapport à la notion de « doublepensée/novlangue ».<br /> La notion de « doublepensée » est une subtilité beaucoup plus complexe que l’agitation d’un Trump. C’est un piège parfait où ni les contestataires ni les suiveurs ne se rendent compte et ne peuvent s’en sortir aisément. Ceci afin de ne jamais voir un pouvoir en place vaciller.<br /> Trump a-t-il LE pouvoir en place ? Non. Trump est-il prêt à dire qu’il embrasse la cause des latinos du Nouveau-Mexique par pur calcul ? Non plus. Et pourtant c’est là où la doublepensée arriverait à le faire.
Blade_Hunter
je n’auirais pas mieux dit… mais don’t feed the troll
mcbenny
Créer 10000 NFT pour rappeler les moments de la présidence ?<br /> 4 ans ça fait environ 1450 jours, donc 6 à 7 moments mémorables par jour ? Le nombre de fois où il a pété ?<br /> Ou alors c’est plusieurs NFTs pour le même « moment », ce qui est l’exact contraire du principe d’un NFT si je ne m’abuse.<br /> Une buse justement.
Bombing_Basta
T’as publié « Donald qui soigne le covid avec des intraveineuses de javel »…
Bombing_Basta
D’autant plus qu’il n’a jamais été censuré sur twitter.<br /> Il a été bannis car il est responsable de la mort de plusieurs personnes avec son appel à renverser le capitole…<br /> Il devrait être poursuivi en justice pénale pour ça.
Bombing_Basta
Tu ne connais pas encore Benben et son objectivité ?<br /> T’inquiètes tu vas vite le cerner.<br /> Mais en résumé, le régime totalitaire chinois, pour lui, c’est la perfection.<br /> Il passe son temps ici à nous propagander cette supériorité.
benben99
Et bien on ne vit pas dans un monde binaire ou tout est noir ou blanc… C’est possible de reconnaître que Trump fait des bons coups tout comme la Chine parfois
benben99
Heureusement que je t’ai comme fanboy
benben99
C’est quand même inquietant qune plate-forme puisse unilatéralement censurer un president qui était en fonction.<br /> On sait que Twitter et les gafams sont plus de gauches
Martin_Penwald
Inquiétant ? Pourquoi ? Il y a des conditions d’utilisation sur Twitter, Facebook, etc qui disent explicitement qu’on peut être banni si on ne les respecte pas.<br /> Or, justement, il a été maintes fois reproché à Twitter de ne pas avoir pris de mesures à l’encontre de Trump bien qu’il ait explicitement contrevenu aux dites conditions. Raison invoquée : ”aah ben oui, mais c’est le président des États-Unis.”<br /> Donc non, Trump a largement bénéficié de la clémence de Twitter. Il n’a été banni qu’après un événement assez grave. Et d’ailleurs, c’est son compte personnel qui a été banni, pas celui du président.<br /> Et d’ailleurs, il était le président des États-Unis : pourquoi aurait-il besoin de Twitter pour s’exprimer ? Il a à sa disposition toute une équipe de relations publiques.
Bombing_Basta
Étant donné que les personnes comme toi sont une menace pour la démocratie et les libertés vu le type de dirigeant dont elles sont fan, il est nécessaire de leur répondre.<br /> Ne confond pas donc mon obligation morale de répondre à ta propagande, avec du fanboyisme, je sais qu’un régime totalitaire peux corrompre la perception du monde de ses sujets, mais à ce point, quand même…
benben99
Haha
benben99
Pourquoi? Parce que de nos jours, la plupart des gens lisent les nouvelles sur les réseaux sociaux aux USAs.<br /> Ce n’était pas n’importe qui, mais le président. Et Twitter n’est pas un tribunal pour juger arbitrairement de qui peut parler. Ce devrait etre fait de façon indépendante
_Troll
Qu’elle est l’adresse du site de ce resaeu social ?
_Troll
Si plus personne ne nourrit les trolls, les forums vont se vider, ce qui n’est pas une bonne chose. En ce qui me concerne, j’ai toujours ete tres bien nourrit, je n’ai pas a me plaindre, j’espere que ca va continuer.
Voigt-Kampf
Attention faudrait pas que tu manges après minuit
HAL1
C’est important de rappeler, comme l’a fait @Martin_Penwald ci-dessus, que ce n’est pas le président des États-Unis qui a été banni de Twitter, c’est Donald J. Trump. Celui-ci aurait parfaitement pu continuer à « gazouiller » en se servant du compte officiel P.O.T.U.S. (President of the United States), seulement il a choisi dès le départ de ne pas s’en servir.<br /> En résumé : la personne Donald J. Trump a été banni de Twitter, après avoir reçu plusieurs avertissements, car il n’a pas respecté les règles d’utilisation de ce service, tout comme d’autres avant lui et d’autres après lui. Le président des États-Unis n’a pas été banni de Twitter.<br /> P.S. : Twitter n’est pas parfait, de loin pas même, et il y a forcément des exemples de comptes problématiques n’ayant pas été bannis ou pas suffisamment vite, mais il est évident qu’il faut prendre en compte l’impact et la visibilité d’un utilisateur. L’entreprise va se pencher bien davantage sur un compte ayant des dizaines de millions d’abonnés par rapport à un autre qui est suivi par 12 personnes.
Bombing_Basta
Tout-à-fait
cid1
" mais il sera néanmoins interdit de le critiquer …"<br /> je me suis arrêté là, ça va être un fameux repaire de couillons en tout genre ce truc.
pecore
Ce sera tout simplement la nouvelle tribune de Trump pour diffuser ses idées et sa version de la vérité. Le reste n’est que fioriture.<br /> Bof, de toutes façons il est fini, même son propre parti n’en veut plus. Ce n’est pas un réseau social qui changera grand chose. Avec un peu de chance cela pourra même nous faire rire.
pecore
Martin_Penwald:<br /> Vas-y, maintenant explique-nous comment les pauvres petits conservateurs sont persécutés par les méchants Big Tech.<br /> Génial, très instructif, merci pour tes recherches.
HAL1
pecore:<br /> Bof, de toutes façons il est fini, même son propre parti n’en veut plus.<br /> Ouh là, non, de loin pas !<br /> L’emprise de Donald J. Trump sur le parti Républicain américain reste extrêmement forte, on l’a encore vu récemment avec la motion de censure à l’encontre de Liz Cheney et Adam Kinzinger car ils « osent » siéger dans une commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021, ou encore la décision du parti de qualifier ces mêmes événements, y compris l’assaut du Capitole, d’« expression politique légitime ».
Feladan
Bah en fait… Non. C’est même plutôt rassurant que personne ne soit intouchable.<br /> Il a été prévenu, il a continué, il est sanctionné.<br /> En quoi c’est inquiétant ?<br /> Mais bon, mon petit doigt me dit que ton discours changerait en fonction de qui est la cible, pour Trump, s’est « inquiétant », mais pour un autre, ça sera « rassurant ». Non ? <br /> Sinon pour la news, je suis quand même sidéré de la naïveté des gens. Quelque chose qui se proclame « vérité » jusqu’au nom « Truth Social », a bien plus de chance de prêcher le faux, que de dire la vérité.<br /> Après tout, c’est peut être de là que vient l’expression « plus c’est gros, plus ça passe »…
tfpsly
benben99:<br /> une plate-forme puisse unilatéralement censurer un president qui était en fonction.<br /> Inexact, le compte présidentiel n’a jamais été censuré. Son compte privé oui. Donc ce n’est pas le président qui a été censuré, c’est la personne privée.
pecore
En effet, Trump pourrait jouer les faiseurs de roi s’il était un peu plus malin et un peu moins mégalo. Mais lui veut le poste de maitre du monde ou rien et ça je ne crois pas qu’il lui reste assez de poids même pour être le candidat désigné, sans même parler d’être élu. Mais c’est vrai que « fini » était sans doute exagéré de ma part.
ZiwiPeak
On compte ce qu’on a pas le droit de critiquer sur les autres réseaux ou pas ?
HAL1
pecore:<br /> […] et ça je ne crois pas qu’il lui reste assez de poids même pour être le candidat désigné, sans même parler d’être élu.<br /> La prochaine élection présidentielle aura lieu dans plus de 2 ans et demi, il est encore très tôt pour savoir qui sera le candidat des Républicains à ce stade, mais pour ma part, à moins qu’il ait de sérieux ennuis de santé (ce qui n’est de loin pas impossible), je pense que Donald J. Trump parviendra à maintenir son influence sur le parti et être désigné candidat.<br /> À ce niveau, les élections de mi-mandat de novembre prochain seront un bon indicateur de la « popularité » de l’ancien président au sein de son parti. Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui il n’a aucun rival sérieux.
HAL1
Quel est le rapport ?
cid1
citation de Bombing Basta:<br /> Il a été bannis car il est responsable de la mort de plusieurs personnes avec son appel à renverser le capitole…<br /> Il devrait être poursuivi en justice pénale pour ça.<br /> Tout à fait d’accord avec vous.
benben99
tfpsly:<br /> Inexact, le compte présidentiel n’a jamais été censuré. Son compte privé oui. Donc ce n’est pas le président qui a été censuré, c’est la personne privée.<br /> Quand à moi cette distinction n’a aucune importance. On parle du président et il n’utilisait pas la plateforme pour envoyer des messages à sa famille mais pour faire des annonces officielles et faire son boulot. Donc, ca ne doit pas être traité comme un compte privé<br /> Il faudrait au minimum passer par un tribunal pour avoir le droit de museler un président en fonction. Ce n’est pas à une compagnie privée de décider.
benben99
Selon la loi des états-unis, non, un président n’est pas coupable au criminel. Comme l’a dit Trump lui même, il aurait pu tirer quelqu’un sur la 5ième avenue, qu’il n’aurait pas été coupable.<br /> Bon, c’est peut-être exagéré, mais ca reste qu’il n’est pas coupable tant que les tribunaux ne l.ont pas conclu. Ceux qui sautent aux conclusions avant le tribunal ne connaissent pas grand-chose à la loi. Et la protection présidentielle, a un grand rôle a jouer.
tfpsly
benben99:<br /> il n’utilisait pas la plateforme pour envoyer des messages à sa famille mais pour faire des annonces officielles et faire son boulot.<br /> Ce qu’un président ne doit surtout pas faire ! La Maison Blanche a son canal de communication officiel, c’est celui-ci que doit utiliser un président et surtout pas un média social d’une entreprise privée.
cid1
et il n’a pas été jugé car le congrès ou je ne sais plus quel organisme s’est déclaré non compétent.<br /> De toute façon si vous lisez bien mon com, nulle part je ne dit qu’il est coupable de quoique ce soit.
benben99
tfpsly:<br /> Ce qu’un président ne doit surtout pas faire ! La Maison Blanche a son canal de communication officiel, c’est celui-ci que doit utiliser un président et surtout pas un média social d’une entreprise privée.<br /> Ca c’est un autre débat.
tfpsly
Non c’est le même point d’accroche : Twitter est une entreprise privée et fait ce qu’elle veut chez elle. La Maison Blanche n’a pas à y avoir de passe-droit.
benben99
cid1:<br /> et il n’a pas été jugé car le congrès ou je ne sais plus quel organisme s’est déclaré non compétent.<br /> Il y a bien des gens sur l’internet qui se prennent pour des juges. Ils n’ont pas étudié la constitution et la loi des USAs et peuvent faire un jugement avant tout le monde depuis leur fauteuil pour dire que Trump est coupable .
cid1
mon com dit, je suis d’accord avec bombing basta, je ne me prend pas pour un juge, arrêter de troller.
ZiwiPeak
Juste que s’il n’y a que ça, ça vaut déjà mieux que les réseaux actuels et que c’est même limite une bonne nouvelle en fait ^^’
spleck
Trump aime tout controler, donc la y va pouvoir controler le reseau. Les utilisateurs pas d accord vont se faire bannir assez vite. J ai bien hate de ne plus entendre parler de lui.
Martin_Penwald
Tu ne lis pas les réponses qui te sont faites. Et tu n’as toujours pas répondu à ma première interrogation : QUEL message conservateur ne passe pas ? Les personnages que j’ai mentionnés sont des adeptes du capitalisme dérégulé, sont ouvertement misogynes, homophobes, transphobes, parfois en même temps, et ne sont pas censurés malgré leurs opinions non progressistes et très à droite.<br /> Il n’y a qu’à aller voir les vidéos de Shapiro sur Youtube (donc, Google) pour le voir exprimer des opinions très à droite, voire haineuses, sans souffrir la moindre censure. Et les commentaires sous ses vidéos sont des nids à fachos qui s’expriment en toute liberté.<br /> Donc j’aimerais VRAIMENT avoir un exemple de censure de la pensée conservatrice sur ces plateformes. Même les contenus haineux (souvent liés à des mouvements dits conservateurs) restent sans que quiconque ne s’en offusque.
HAL1
benben99:<br /> On parle du président et il n’utilisait pas la plateforme pour envoyer des messages à sa famille mais pour faire des annonces officielles et faire son boulot. Donc, ca ne doit pas être traité comme un compte privé<br /> Il n’utilisait absolument pas Twitter pour « faire son boulot ». Aucune décision présidentielle n’a jamais été actée du simple fait d’avoir été postée sur le compte Twitter personnel d’un président .<br /> Un président américain a le droit de s’exprimer, que ce soit oralement ou via Twitter, pour dire ce qu’il pense, mais ça ne signifie en aucun cas que cela a une quelconque valeur officielle.<br /> benben99:<br /> Il faudrait au minimum passer par un tribunal pour avoir le droit de museler un président en fonction.<br /> Ça tombe bien, le président n’a absolument pas été muselé, le compte P.O.T.U.S. n’ayant jamais été banni de Twitter.<br /> Dire que Donald J. Trump a été muselé car son compte Twitter personnel a été banni, ça revient à dire qu’il a été muselé parce qu’il a insulté un journaliste et que ce dernier a décidé de ne plus faire d’article sur lui.<br /> benben99:<br /> Selon la loi des états-unis, non, un président n’est pas coupable au criminel. Comme l’a dit Trump lui même, il aurait pu tirer quelqu’un sur la 5ième avenue, qu’il n’aurait pas été coupable.<br /> Non, ce n’est pas ce qu’il a dit, et ce n’était pas dans le cadre de ses fonctions de président.<br /> Ce qu’il avait déclaré, c’est :<br /> I could stand in the middle of Fifth Avenue and shoot somebody and I wouldn’t lose voters.<br /> Et c’était en janvier 2016, une année avant qu’il ne devienne président. Le fait de « ne pas perdre un seul électeur » n’a rien à voir avec le fait d’être reconnu coupable.
Martin_Penwald
Ah si, Mitch McConnell, chef des sénateurs républicains, a clairement dit qu’il pensait que Trump aurait dû être destitué pour les événements du 6 janvier, mais il a préféré jouer pour le parti plutôt que pour le peuple et choisi d’acquitter.
HAL1
Ah bon ? Un réseau social qui se présente comme « sans censure » mais qui interdit de critiquer le propriétaire, c’est mieux qu’un autre qui met en place des règles claires s’appliquant à tout le monde et visant à éviter les débordement de haines et leurs conséquences ?<br /> Dis donc dis donc, voilà une vision intéressante…
Martin_Penwald
Je n’ai pas vraiment fait de recherche. Que ce soit sur les dernières 24 heures, la dernière semaine ou le dernier mois, ce sont quasiment toujours les mêmes qui reviennent : Ben Shapiro, Dan Bongino souvent. Parfois, on va trouver Rachel Maddow pour le côté libéral/progressiste, mais ce n’est pas tous les jours.<br /> Prétendre que les conservateurs sont muselés par les gafam est un mensonge très en vogue chez les conservateurs, ça conforte l’idée qu’ils sont persécutés par les méchants communistes. Le fait qu’une recherche de 2 secondes permette de démontrer le contraire n’est pas pertinent comme on l’observe ici avec benben99.
Bombing_Basta
Martin_Penwald:<br /> Le fait qu’une recherche de 2 secondes permette de démontrer le contraire n’est pas pertinent comme on l’observe ici avec benben99.<br /> Le syndrôme platiste.<br /> Toute les preuves sont là pour leur prouver qu’ils ont tors, mais rien n’y fait, ils « savent »…<br />
pecore
Martin_Penwald:<br /> Prétendre que les conservateurs sont muselés par les gafam est un mensonge très en vogue chez les conservateurs<br /> C’est comme chez nous lorsque certains partis accusent les médias de ne pas les inviter et c’est tout aussi faux.
maxxi
On va y retrouver tous les bas du plafond, les racistes, les nazis, les complotistes, les suprémacistes, les platistes, Qanon … belle brochette soutenue par les troolls Russe, qui feront un coup d’état en 2024 pour leur Dieu Trump ! l’avenir des USA est sombre.
Blackalf
HAL1:<br /> L’emprise de Donald J. Trump sur le parti Républicain américain reste extrêmement forte<br /> Personnellement, je me suis toujours demandé pourquoi. ^^<br /> Il n’est pas des plus intelligent. Il ne fait pas partie des plus riches ni des plus influents. Et côté appuis politiques, il ne faut perdre de vue sa carrière politique, tout le monde ayant compris qu’il n’était pas fiable :<br /> -Parti démocrate avant 1987.<br /> -Parti républicain de 1987 à 1999.<br /> -Parti de la réforme (à mi-chemin entre les républicains et les démocrates) de 1999 à 2001.<br /> -retour chez les démocrates de 2001 à 2009.<br /> -retour chez les républicains en 1999.<br /> Bref, il n’hésite pas à retourner sa veste, à manger à tous les râteliers et n’avoir aucune constance dans les idéaux.
HAL1
Je pense que si on peut reconnaître une qualité à Donald J. Trump, c’est d’avoir su avec brio capitaliser sur des frustrations et des désirs inavoués de toute une partie de la population américaine.<br /> Avant son arrivée dans la course à la primaire républicaine, ce parti axait énormément son discours sur les valeurs conservatrices, telles que la lutte contre l’avortement, le droit de porter une arme ou l’orthodoxie budgétaire. Donald J. Trump a compris que ces sujets n’étaient pas « sexy ». Qu’ils étaient importants pour une partie de l’électorat républicain, mais qu’ils n’enthousiasmaient pas les foules pour autant. Ils leur a donc donné le « déclin de l’Amérique », les risques immenses découlant de l’immigration (non-blanche), et les Démocrates corrompus qui ne se soucient que des questions de race et de genre, en ignorant les préoccupations de l’homme de la rue.<br /> Et ça a marché parfaitement. Ce que ses adversaires n’ont pas compris, c’est que ça ne servait à rien de débattre contre lui et chercher à prouver que le moitié de ce qu’il disait était soit des mensonges soit des simplifications ineptes. Opposer une approche intellectuelle au registre émotionnel n’a fait que conforter bien des gens dans leur idée que les politiciens ne les comprenaient pas.<br /> Quant à la question « pourquoi Donald J. Trump et pas quelqu’un d’autre ? », je pense que la direction du parti, des gens comme Mitch McConnell, n’a jamais pu le saquer, mais qu’ils ont vite compris l’opportunité qu’il représentait et qu’ils s’en sont d’autant mieux accommodés que Donald J. Trump n’a pas particulièrement de valeurs, et donc qu’il peut facilement être influencé dans une direction ou une autre.
Blackalf
HAL1:<br /> mais qu’ils ont vite compris l’opportunité qu’il représentait et qu’ils s’en sont d’autant mieux accommodés que Donald J. Trump n’a pas particulièrement de valeurs, et donc qu’il peut facilement être influencé dans une direction ou une autre.<br /> A vrai dire, je pense la même chose. Il n’a jamais été un vrai leader, mais plutôt un homme de paille choisi pour promouvoir certains intérêts, et manipulé dans ce sens…plus l’ego d’une personne est démesuré et plus c’est facile. ^^
ZiwiPeak
Euh c’est pas parce que les règles sont claires que ce n’est pas de la censure. Il n’y a pas que les propos haineux ou d’incitation à la haine (sujet assez subjectif au passage) qui sont interdits sur twitter, youtube &amp; co
benben99
Si tu veux des exemples, il y en a plein. Google News est ton ami.<br /> Ben Shapiro, il est intéressant à regarder. Il dit des sottises et est religieux, mais ils sort quand même quelques bon points et en général il est un peu plus éduqué que l’Américain moyen.<br /> Bon la droite américaine ne se résume pas à ce type que tu as vu sur Youtube. Faut aussi ouvrir des journaux et comprendre l’histoire des états-unis.<br /> Et il y a énormément de sottises qui se disent aussi du côté démocrate.
benben99
Effectivement, un réseau contrôlé par les conservateurs va encourager la diversité d’opinion. Les démocrates ont déjà Facebook, Twitter etc.
Martin_Penwald
Et ? Toujours pas de réponse sur le sujet.
HAL1
ZiwiPeak:<br /> Euh c’est pas parce que les règles sont claires que ce n’est pas de la censure.<br /> Rassure-moi, tu comprends la différence entre de la modération basée sur des règles claires et de la censure arbitraire, n’est-ce pas ?<br /> Mais sinon, la question n’est même pas là. Twitter, Facebook et YouTube ne se présentent pas en disant : « Sur notre plate-forme vous êtes libre de dire tout ce que vous souhaitez ! ». Or c’est ce que fait Truth Social… sauf qu’il est interdit d’y critiquer Donald J. Trump. <br /> Mais j’imagine qu’il n’y aura aucun problème pour y critiquer le parti Républicain, les mouvements conservateurs, la religion chrétienne, la constitution américaine, les personnes qui s’opposent à l’avortement, etc. ? Pas vrai ?
pecore
On ne peut pas parler de censure lorsqu’on te bloque juste sur un seul support. La censure consiste à bloquer certaines idées, certaines opinions, tous supports confondus. A en empêcher la diffusion sous toutes ses formes. C’est ce que pratiquent la plupart les régimes autoritaires ou totalitaires.<br /> Lorsque c’est juste un site ou un réseau qui bloque certaines paroles ou écrits on parle de modération, en particulier lorsque les règles d’utilisation sont clairement définies à l’avance. C’est la personne ainsi modérée qui est fautive de n’avoir pas respecté les règles du site/réseau d’une part et d’autre part rien ne l’empêche d’exprimer ses idées par d’autres moyens.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Top 5 des applications Android à installer sur son smartphone ce week-end
Samsung Pay retirée des smartphones non Samsung ?
Top 5 des applications Android à avoir sur son smartphone ce week-end !
Après WhatsApp et Telegram, c'est au tour de Snapchat de proposer une offre premium
TikTok affirme vouloir vous divertir, contrairement à Facebook qui, lui, veut vous connecter
Shazam : vous pouvez enfin consulter votre historique de reconnaissance depuis le centre de contrôle iOS
Vous devriez supprimer d'urgence ces 11 applications si elles sont sur votre smartphone Android
Google Tasks déploie une nouvelle fonctionnalité importante sur smartphone et ordinateur
Vous pouvez désormais épingler jusqu’à 3 posts ou Reels sur votre profil Instagram
Haut de page