TRUTH Social, le réseau de Donald Trump, va devoir convaincre Google et Apple pour exister

07 février 2022 à 19h15
45
Donald Trump

Le réseau social de l'ex-président américain Donald Trump sera lancé dans les prochaines semaines auprès du grand public, après une ouverture avortée en version bêta en novembre dernier. Il ne tient qu'à lui de ne pas se mettre à dos les géants Google et Apple et leurs boutiques d'applications.

Donald Trump s'apprête à lancer sa propre plateforme sociale, baptisée TRUTH Social, dans les prochaines semaines, peut-être même avant la fin du mois de mars, la date du 21 février un temps annoncée ayant été repoussée. Et la tension monte du côté de Trump Media & Technology Group (TMTG), qui vante le réseau social comme une ode à la liberté d'expression, quand d'autres redoutent qu'il constitue un outil qui va davantage nourrir la désinformation et la haine.

L'App Store et le Play Store, telle une épée de Damoclès

Plus d'un an après avoir disparu des écrans radars de Twitter – qui a définitivement suspendu son compte après des incitations à la violence dans le cadre de l'assaut du Capitole du 6 janvier 2021 – Donald Trump va faire son grand retour dans le monde du microblogging. L'ex-président, qui brigue d'ores et déjà un deuxième mandat à la Maison-Blanche, travaille avec ses équipes au lancement grand public de son application TRUTH Social.

Si le nouveau réseau social veut démarrer paisiblement sa vie (celui-ci évoquant la barre des 75 millions d'utilisateurs lors de son lancement, soit 74 millions de plus qu'à la fin de l'An I de Facebook), il va lui falloir convaincre Google et Apple. Les deux entreprises, avec le Play Store et l'App Store, ont comme une sorte de droit de vie ou de mort sur une application qui ne respecterait pas vraiment ses politiques, compte tenu de leur part de marché dans le téléchargement des applications.

Et alors que TRUTH Social promet une « expérience engageante et sans censure » qui laissera ses utilisateurs parler des vaccins contre la Covid-19 et des résultats de la dernière élection présidentielle américaine, il lui faudra pourtant opérer une certaine modération, pour s'assurer de ne pas être expulsé des boutiques de Google et Apple.

TRUTH Social va vraiment devoir faire des efforts de modération

Il existe une vraie jurisprudence en la matière. En janvier 2021, le réseau social Parler fut dépublié des plateformes Play Store, App Store et Amazon. Le même sort fut réservé à Gab, les deux plateformes ayant vu les utilisateurs des réseaux traditionnels basculer chez elles. Google et Apple étant des plateformes totalement souveraines, rien ne les empêche de faire de même avec la nouvelle application de TMTG.

Le directeur de TMTG, Devin Nunes, accessoirement ancien membre républicain du Congrès américain (de 2003 à cette année), a d'abord confirmé auprès de nos confrères de Reuters que le lancement de l'application devrait se faire d'ici la fin du mois de mars. L'ex-élu a indiqué également redouter que TRUTH Social soit l'objet de cyberattaques dès son lancement officiel. Il espère, d'ici-là, enrôler des forces cyber pour parer à toute éventualité fâcheuse.

TMTG a fait appel à la société de modération de contenus Hive, qui utilisera l'IA pour signaler les contenus à caractère sexuels, ceux liés à l'intimidation, violents et haineux. La plateforme n'a pas le choix, puisque l'App Store impose à tous les développeurs de doter leurs applications d'un système de signalement de contenu et de supprimer les contenus litigieux le plus rapidement possible.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
45
28
pecore
Si les appels à la haine et la désinformation sont modérés, je ne vois pas très bien de quoi ils vont pouvoir parler sur le réseau social des truffes.<br /> Mais je ne m’en fais pas, la modération sera certainement plus de façade que réelle. Combien de temps il faudra alors au réseau pour se faire bannir des stores, là est la seule inconnue.
Khris1295
Fin Mars vous dites ? Faudra avoir du pop-corn Après GoFundMe ce week-end, la probabilité est forte qu’il y ait du spectacle.
v1rus_2_2
Ça c’est si les gus derrière Mastodon ne décide pas de poursuivre avant
ar-s
Faudrait qu’il se renomme en Bullshit Social. Ce serait déjà plus raccord.
Squeak
Il ne lâchera jamais l’affaire lui. Il n’empêche que ce genre de réseau peut être pratique pour ficher plus aisément les gens qui ont des idées un peu trop extrêmes, s’ils croient que la NSA va se gêner d’aller fouiner là dedans…
pkmnlio
Pas besoin d’une app.<br /> Ils peuvent très bien n’avoir que un site web ou créer une webapp qui simule une app sans passer par les stores google et apple.
Duben
S’ils veulent toucher un maximum, être présent sur ces stores, c’est indispensable
mcbenny
Vous avez remarqué que «&nbsp;TRUTH&nbsp;» c’est le mélange de «&nbsp;TRUMP&nbsp;» et de «&nbsp;TRUTH&nbsp;» ?<br /> Un peu comme LREM c’est «&nbsp;Les Républicains d’Emmanuel Macron&nbsp;» ?
HAL1
pkmnlio:<br /> Ils peuvent très bien n’avoir que un site web ou créer une webapp qui simule une app sans passer par les stores google et apple.<br /> Il n’y a aucune chance qu’un nouveau réseau social puisse avoir du succès dans application mobile dédiée à ce stade.<br /> Sinon, autant je souhaiterais que Donald J. Trump disparaisse le plus possible de la vie politique américaine, autant je trouve très problématique qu’Apple et Google aient à ce point entre leurs mains le succès ou l’échec d’un service technologique. Je pense qu’on ne se rend pas encore suffisamment compte des dangers que cela représente.
vinicss
On a surtout remarqué que TRUMP et TRUTH c’est un peu comme de l’eau et de l’huile.
benben99
Et apres Si Trump se fait réélire il pourra redonner une leçon d’humilité a c’est compagnies
pecore
Mais ce n’est pas tant l’article qui reconnait l’importance de l’App Store et du Play Store dans la survie d’une application, c’est le réseau social de Trump, en se mettant en adéquation avec leurs critères.
steeven_eleven
A quelle vitesse certains se sentent supérieurs intellectuellement à d’autres ça fait peur. Même dans les commentaires “truffiers” de Clubic. Ce n’est absolument pas normal que deux boîtes privées contrôlent qui dis quoi et qui fait quoi. Il n’y a rien à rajouter.
Peggy10Huitres
Google et Apple. Les deux entreprises, avec le Play Store et l’App Store, ont comme une sorte de droit de vie ou de mort<br /> Pourquoi «&nbsp;une sorte&nbsp;» ?, c’est carrément un droit de vie ou de mort !<br /> La vraie dictature ( qui pourtant ne semble déranger personne ) est là, et pas ailleurs !
pecore
Dans ce cas tu peux rajouter Clubic dans la liste des «&nbsp;pas normal&nbsp;» car là aussi il y a un contrôle de qui dit quoi. Je pense d’ailleurs qu’il doit en aller de même sur la plupart des forums de discussion qui ne veulent pas tourner à la foire d’empoigne. Est-ce «&nbsp;anormal&nbsp;», là encore.<br /> Pareillement, Apple et Google sont des sociétés privées qui ont tout à fait le droit de fixer les règles qui leur conviennent quant à l’emploi de leurs services. La liberté c’est aussi, voire surtout, de pouvoir faire ce qu’on veut chez soi.
gothax
Personnellement je suis choqué que notre liberté soit tributaire de … deux stores … americains. L’écosystème des téléphones est donc limité a deux systèmes. Wahou quelle avancée démocratique!<br /> Trump est infecte pour l humanité, donc son cas m’importe peu<br /> Mais clubic et autres média devraientt tiquer sur l’effet très restreint qui est proposé.
steeven_eleven
Allons, allons, c’est juste parce que ça t’arrange.
malak
Bof, les deux ne font que se mettre en conformité avec les nombreuses lois existantes… refuser une application contenant des propos haineux, c’est le truc de base.<br /> Et cette application sera bien présente sur chacun des stores si son contenu n’enfreint pas ces règles.
malak
Vite, une vérité dérangeante stp! Balance! ça fera notre journée
HAL1
pecore:<br /> Pareillement, Apple et Google sont des sociétés privées qui ont tout à fait le droit de fixer les règles qui leur conviennent quant à l’emploi de leurs services. La liberté c’est aussi, voire surtout, de pouvoir faire ce qu’on veut chez soi.<br /> Mais Apple et Google ne sont pas «&nbsp;chez elles&nbsp;» sur les appareils des utilisateurs. Ce sont des produits achetés, et non pas loués. Le propriétaire est l’utilisateur, pas le fabricant ou l’éditeur du système d’exploitation.<br /> Le souci n’est pas qu’Apple et Google puissent décider ce qui est proposé sur leurs boutiques applicatives, mais bien que ces dernières soient :<br /> Totalement obligatoire dans le cas d’Apple.<br /> Quasiment incontournable pour ce qui est de Google.<br /> C’est bien là que se situe le noeud du problème. Si d’autres canaux de distribution d’applications mobiles pouvaient exister (sans que ce soit réservé aux technophiles comme sur Android), même si les boutiques pré-installées captaient la majeure partie du trafic, alors il n’y aurait pas à s’alarmer. Mais dans la situation actuelle, ça doit interroger.
HAL1
malak:<br /> Bof, les deux ne font que se mettre en conformité avec les nombreuses lois existantes… refuser une application contenant des propos haineux, c’est le truc de base.<br /> Non. Si ce n’était que cela, alors il n’y aurait bien évidemment rien à y redire.<br /> Seulement, Apple et Google ajoutent leurs propres règles à la loi. L’érotisme et la pornographie sont par exemple autorisés dans mon pays. Pourtant, impossible de trouver une application coquine sur l’App Store et le Play Store.<br /> Et Apple est clairement pire que Google, puisqu’elle interdit certains services qui sont en concurrence avec elle, typiquement ceux de jeux vidéo comme xCloud. Et, contrairement à Android, sur iOS impossible de contourner l’App Store pour installer une application.
malak
Côté Google, tu fais ce que tu veux sur ton appareil, le store est facultatif.<br /> Côté Apple, faut espérer que ça bouge… mais les clients sont souvent au courant des fortes limitations.
blueamrtini
L’état profond nous cache que tu ne peux pas faire le tour de la terre puisqu’elle est plate.
FrancisMcKraken
Bien sûr on peut se passer d’app store sauf que le public de Trump c’est pas le plus technophile et ils risquent d’avoir du mal à s’y retrouver sans leur application.<br /> Un accord a été trouvé avec Mastodon ?
HAL1
malak:<br /> Côté Google, tu fais ce que tu veux sur ton appareil, le store est facultatif.<br /> Non, il n’est pas «&nbsp;facultatif&nbsp;», il est quasiment incontournable dans la situation actuelle. Un développeur qui n’y est pas présent n’a presque aucune chance de connaître le succès. Et un utilisateur qui choisit de s’en passer doit faire une croix sur beaucoup d’applications. Sans parler du fait qu’il est impossible d’installer un APK sur Android sans modifier les réglages de sécurité de son appareil, ce qu’aucun utilisateur lambda se risquera à faire.<br /> malak:<br /> […] mais les clients sont souvent au courant des fortes limitations.<br /> Hors du milieu des technophiles ? Clairement pas. L’immense majorité de la population n’a aucune idée des limitations imposées par Apple.
Urleur
simple, si c’est un oui : le chèque à été très généreux en chiffres, si c’est un non c’est une décision sur l’avenir misant du fait qu’il ne seras pas président une seconde fois. Tout n’est que politique avec des chiffres, la moral … ils s’en foutent.
Martin_Penwald
TRUTH Social promet une « expérience engageante et sans censure »<br /> Mouwahahaha !!<br /> Et moi je suis la reine d’Angleterre. Si, si, juré craché …<br /> Tiens, tiré des conditions d’utilisation du site<br /> truthsocial.com<br /> Terms of Service<br /> Truth Social is America’s “Big Tent” social media platform that encourages an open, free, and honest global conversation without discriminating against political ideology.<br /> Article 7 Comportements prohibés<br /> Point 23 ”[it’s forbidden to] disparage, tarnish, or otherwise harm, in our opinion, us and/or the Site.”<br /> De vrais rebelles libres-penseurs, non ?<br /> Après, en effet, c’est un problème que Google et Apple aient autant de pouvoir sur la vie d’une application, mais il reste possible de déployer une plate-forme sans avoir besoin de passer par elles.<br /> Encore faut-il rappeler, une fois de plus, que Trump et sa clique de républicains luttent depuis des années pour autoriser les homophobes et transphobes de tout poil à refuser de servir des minorités sexuelles au nom de la ”liberté” de religion. Leur argument massue : une entreprise privée a le droit de faire ce qu’elle veut et si t’es pas content, tu vas voir ailleurs. Ce qui est ce que font Apple et Google : si tu respectes pas les règles, tu dégages. On se demande alors pourquoi là, ça leur pose problème à ces hypocrites.
Martin_Penwald
Un accord a été trouvé avec Mastodon ?<br /> On notera que d’après les conditions d’utilisation dont j’ai donné le lien plus haut, article 2 droits relatifs à la propriété intellectuelle :<br /> «&nbsp;Unless otherwise indicated, the Site is our proprietary property and all source code, databases, functionality, software, website designs, audio, video, text, photographs, and graphics on the Site (collectively, the “Content”) and the trademarks, service marks, and logos contained therein (the “Marks”) are owned or controlled by us or licensed to us, and are protected by copyright and trademark laws and various other intellectual property rights and unfair competition laws of the United States, foreign jurisdictions, and international conventions.&nbsp;»<br /> Néanmoins, il faut reconnaître qu’il y a un lien vers une archive de Mastodon, même si il n’est pas clair qu’il s’agit du logiciel qui fait tourner le site.
Martin_Penwald
Au risque de frôler le hors-sujet, il est important de mentionner que Trump n’est que le dernier symptôme de la déliquescence morale du parti républicain. Celui-ci est devenu le bras politique des théocrates chrétiens qui veulent supprimer toute idée contraire à leurs croyances.<br /> Exemple récent en Oklahoma : le projet de loi 1470 déposé par le sénateur Standridge, qui permettrait à des parents de poursuivre à titre personnel pour 10.000 dollars tout•e enseignant•e qui enseignerait à leurs enfants des trucs qui va à l’encontre de leurs croyances.<br /> Alors ’faut pas se leurrer, on parle ici surtout d’interdire l’enseignement de la théorie de l’évolution. Il serait même interdit aux professeurs de faire appel aux dons pour payer les dommages.<br /> Certes, il est probable que la loi soit retoquée, mais ça nous donne une bonne perspective de l’état d’esprit de ce qu’est aujourd’hui le parti républicain : censure de tout ce qui va à l’encontre de la vision du monde étriquée des chrétiens locaux, selon l’idée idiote que ”si on n’en parle pas, ça n’existe pas”.<br /> Truth social, c’est supporté par ce genre d’individu. Le parallèle avec les chemises brunes est trop souvent saisissant.
benben99
Le problème est su côté d’Apple qui n’accepte pas de magasins alternatif.
Khris1295
Le problème est quand, à teneur ‹&nbsp;haineuse&nbsp;› égales, des propos sont acceptés (voire encouragés) ou censurés selon les auteurs et/ou le destinataire.<br /> Les lois n’ont pas grand-chose à voir là-dedans.
Khris1295
@Martin Penwald,<br /> il n’y aurait que quelques mots à changer pour dénoncer la déliquescence de l’autre bord. L’exemple serait juste à choisir dans une liste plus longue et conséquente.
Martin_Penwald
Ben vas-y.<br /> Attention, la difficulté est de ne pas faire de désinformation.
EnLighter
Ce qui est drôle c’est que seul les téléphones Huawei pourraient facilement se passer des magasins de Google et Apple ^^<br /> Bon sinon je vois dans pas mal de commentaires une grande amplitude du lavage de cerveau habituel décrivant TRUMP comme le grand méchant etc. Jugez les gens sur leurs actes les mecs, pas sur leur coupe de cheveux !<br /> J’ai des membres de ma famille à qui il m’est impossible d’expliquer qu’Obama a été l’un des pires présidents des USA et qu’il a même été l’un des plus sanguinaires en autorisant l’usage de Drones dans à plus de 100 pays en dehors de tout cadre légale international. C’est pourtant lui qui a eu un prix Nobel de la paix : cherchez l’erreur.<br /> En opposition, un mec comme TRUMP, qui s’est fait pourrir comme jamais personne auparavant durant tout son mandat, n’a déclenché aucune guerre, a réussi à rapprocher Israël et certains pays arabes, a relevé l’économie en quelques années, tout le monde trouve normal qu’il se fasse déconnecté des réseaux alors qu’il était encore président de la première puissance.<br /> Alors personnellement, j’espère qu’il va réussir à imposer son réseau social, juste pour faire les pieds aux GAFAM. Mais je reconnais que ce sera compliqué de faire sans eux. Peut être le laisseront ils un peu tranquille quand ils se rendront compte qu’il a toutes ses chances aux prochaines élections.
EnLighter
Alors pour le coup, je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Le parti républicain a beaucoup de nuances en son sein : des Redneck jusqu’au RINO (Republican In Name Only). De fait TRUMP a su rassembler dans son parti car il est pile au milieu.<br /> TRUMP est un symptôme de la déliquescence des sociétés occidentales qui sont parasitées et corrompues de tous les côtés. La tentation populiste vient uniquement de là et pas qu’aux USA.<br /> Tu ne peux pas juger un parti politique aussi grand par la lentille d’un exemple, fut-ce t’il extrême.
Martin_Penwald
Trump n’a pas eu à relever l’économie, celle qui venait d’Obama était saine. On ne peut pas en dire autant de ce dont avait hérité Obama.<br /> Et Trump n’a pas fait grand’chose pour changer les crimes commis par les États-Unis sous Obama. Les politiques de déportation n’ont pas changé, les politiques d’assassinat en territoire étranger non plus, les crimes de guerre de la machine de guerre étasunienne ont même été récompensés (pardon de Gallagher par exemple). Sans parler des arrangements entre copains comme les pardons de Bannon et Stone. Pas que les démocrates soient mieux, mais Trump s’est complu dans les marais qu’il était censé drainer.
HAL1
EnLighter:<br /> TRUMP […] n’a déclenché aucune guerre […]<br /> Militairement, c’est exact. Cela n’empêche pas qu’il a sciemment fortement accru les divisions dans son propre pays, qu’il a sapé la confiance de ses alliés (l’Europe en premier chef, mais pas que) et qu’il a dégradé l’image des États-Unis dans le monde comme jamais auparavant dans l’ère moderne.<br /> EnLighter:<br /> […] a réussi à rapprocher Israël et certains pays arabes […]<br /> … en rendant furieux d’autres pays arabes. Ça serait bien de le préciser.<br /> EnLighter:<br /> […] a relevé l’économie en quelques années […]<br /> Il n’a absolument pas «&nbsp;relevé&nbsp;» l’économie, car il a hérité de l’administration Obama d’une situation économique excellente. Par contre, il a laissé à Joe Biden une économie sinistrée, en bonne partie du fait de sa gestion désastreuse de la pandémie, qu’il n’a cessé d’ignorer puis de minimiser.<br /> EnLighter:<br /> […] tout le monde trouve normal qu’il se fasse déconnecté des réseaux alors qu’il était encore président de la première puissance.<br /> Oui, mais non. Le président Donald J. Trump ne s’est pas fait «&nbsp;déconnecté des réseaux&nbsp;». Les comptes au nom du président (P.O.T.U.S. - President of the United States) n’ont jamais été censurés ou bloqués. Sauf que Donald J. Trump avait fait le choix de ne pas les utiliser, en sachant très bien les contraintes qui y étaient liées, et se servait de ses comptes personnels, en jouant sur l’ambiguïté «&nbsp;je dis des choses en mon nom personnel, ce n’est pas une communication officielle du président des États-Unis, mais – hé les gars ! – vous savez qui je suis, mmmhhh ?!&nbsp;».
Fatima
«&nbsp;outil qui va davantage nourrir la désinformation et la haine&nbsp;»<br /> Traduction : empêcher les peuples de se passer du filtrage ,censure et désinformation des médias et réseau sociaux
Fatima
Je ne comprend pas , l’application est déjà accessible sur le store!<br /> Pourquoi dire qu’il sortira en mars ?
sandpiper2055
Bien oui Trump c’est un bon diable. Essayer de voler les élections, il a inciter un coup d’état au capitole.<br /> Mais les méchants ce sont les gafa qui vont oser lui demander d’avoir des modérateurs.<br /> Vous n’avez pas compris a quel point c’est un danger même pour mon pays qui est juste au nord.<br /> On a des manifestations a Ottawa qui sont en partie financer par des don de l’extrême droite Américaine.<br /> Vous avez votre Poutine, je sais qu’il est aussi gentil et qu’il est même prêt à vous garder au froid cette hiver avec son gaz.<br /> Pourtant les gafa en Russie ne brasse pas trop fort.
Popoulo
Si les apps devaient être bannies à cause de contenu haineux, ça fait longtemps que twitter et fb n’existeraient plus. Mais voilà…
cid1
Ce type n’a pas sa place sur un réseau social quel qu’il soit, et oui il est profondément asocial, quand on pense qu’il a osé appelé à la révolte et à la violence les partis d’extrême droite pour essayer de reprendre le pouvoir, ce mec est un dictateur en puissance et s’il n’a pas commencé de guerre…c’est pas faute d’avoir essayé et on doit la paix car son entourage l’en a empêché.<br /> Au pays des fous dirigeants, ce sont les cinglés qui font loi.
pecore
Il ne s’agit pas d’excuser quoi que ce soit, car là on entre dans les domaines de la morale, du bien, du mal et cela devient extrêmement subjectif. Il s’agit de savoir s’ils ont le droit de le faire au regard des lois telles qu’elles sont à l’heure actuelle et la réponse est oui.<br /> Ce sont ces même lois qui permettent à des sociétés privée comme Twitter ou Facebook de modérer puis de bannir le Président du pays le plus puissant du monde sans que celui-ci ne puisse y faire quoi que ce soit, ni pendant, ni après.<br /> On peut toujours s’en indigner si on veut mais cela ne changera pas tant qu’on ne créera pas un statut spécifique et des lois spécifiques pour les réseaux sociaux et les plateformes de téléchargement, ce qui n’est pas pour tout de suite.
EnLighter
Martin_Penwald:<br /> Trump n’a pas eu à relever l’économie, celle qui venait d’Obama était saine. On ne peut pas en dire autant de ce dont avait hérité Obama.<br /> HAL1:<br /> Il n’a absolument pas « relevé » l’économie, car il a hérité de l’administration Obama d’une situation économique excellente.<br /> C’est dingue comme tout le monde a exactement la même image en tête. À croire que le côté sympathique de quelqu’un entraine un oubli plus rapide des conséquences négatives de ses actes.<br /> France Culture<br /> Obama qu'as-tu fait de la crise financière?<br /> Arrivé au pouvoir en pleine tempète financière et sociale, Barack Obama affiche un bilan contrasté. Les indicateurs macro-économiques sont bons, les Américains sont mieux protégés mais dans le fond, la finance n'a pas été mise au pas, et la pauvreté...<br /> Ceci est le bilan le plus neutre que j’ai pu trouver pour illustrer mon propos. Vous pouvez aussi vous référer aux explications de Charles GAVE dans ses interviews sur Youtube pour compléter si vous avez un moment (et je ne parle même pas ici du Obama Gate !).<br /> Quand on dépense 10 000 Milliards de dollars pour retrouver une croissance normale, ce n’est pas du génie mais de l’auto sabordage à moyen terme. Il a réglé les problème des banques après les Subprimes en enterrant le Glastigal Act qui devait pourtant garantir la séparation nette entre banques de dépôts et banques d’investissement. La classe moyenne normale et inférieure a purement disparue aux USA … d’où l’élection d’un certain Donald Trump à l’élection suivante d’ailleurs.<br /> HAL1:<br /> … en rendant furieux d’autres pays arabes. Ça serait bien de le préciser.<br /> En fait je dirais pour vraiment être précis qu’il a rendu furieux les pays musulmans d’origine ou d’influence persique (généralement Chiites), ce qui était inévitable et surtout à anticiper au vu de sa détestation de l’Iran.<br /> HAL1:<br /> Par contre, il a laissé à Joe Biden une économie sinistrée, en bonne partie du fait de sa gestion désastreuse de la pandémie<br /> Je ne suis pas d’accord avec ce point mais c’est un peu long à expliquer donc ce sera en MP si tu es intéressé par cette discussion.<br /> HAL1:<br /> Les comptes au nom du président (P.O.T.U.S. - President of the United States) n’ont jamais été censurés ou bloqués. Sauf que Donald J. Trump avait fait le choix de ne pas les utiliser, en sachant très bien les contraintes qui y étaient liées<br /> Nous sommes d’accord sur ce point. Il a joué sciemment avec le feu car cela ne lui permettait pas de déployer sa stratégie de communication/manipulation à grande échelle. Cependant, il y a bien des comptes qui méritaient de se faire sanctionner avant le sien … le parti pris était alors visible.
HAL1
EnLighter:<br /> À croire que le côté sympathique de quelqu’un entraine un oubli plus rapide des conséquences négatives de ses actes.<br /> Qu’est-ce que le côté « sympathique » (ou non) vient faire ici ? On peut reprocher de nombreuses choses à Barack Obama (en premier lieu la manière dont il a géré la crise syrienne), mais le fait est qu’il a hérité de l’administration précédente d’une situation économique mauvaise et qu’il en a laissé à la suivante une bien meilleure.<br /> Est-ce que tout était parfait à la fin de ses deux mandats (car il est resté président pendant 8 ans, donc faire un bilan en 2017 n’a que peu de sens), fin 2020 ? Bien sûr que non.<br /> Est-il l’unique responsable des améliorations économiques ? Non plus.<br /> Mais cela n’enlève rien à ses actions, d’autant plus en sachant que le Congrès (avec une majorité de Républicains dès 2010) l’a empêché de faire pas mal de choses (on peut par exemple penser à la fermeture de Guantanamo).<br /> EnLighter:<br /> […] (et je ne parle même pas ici du Obama Gate !).<br /> Le délire total de Donald J. Trump comme quoi Barack Obama aurait tenté d’entraver sa présidence, sans bien sûr (comme d’habitude avec le personnage) apporter la moindre preuve ? C’est en effet préférable de ne pas en parler.<br /> EnLighter:<br /> La classe moyenne normale et inférieure a purement disparue aux USA …<br /> Purement et simplement. Rien que ça. <br /> EnLighter:<br /> […] ce qui était inévitable […]<br /> Donald J. Trump a fait un choix clivant, comme très souvent. Il n’y avait rien « d’inévitable », simplement il a choisi de se positionner du côté d’Israël et, par conséquent, de rendre furieux d’autres pays. J’ai un peu de mal à voir comment on pourrait considérer cela comme un succès pour la situation dans cette région du monde…<br /> EnLighter:<br /> Je ne suis pas d’accord avec ce point […]<br /> Avec quoi n’es-tu pas d’accord ? Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé dans le monde, et de loin (un tiers de morts de plus que le Brésil, pays en deuxième position, dont il y aurait beaucoup à dire sur le président actuel). Le port du masque et le vaccin sont devenus des actes politiques, en grande partie à cause de Donald J. Trump, ce qui est totalement aberrant. Les états gérés par des Républicains purs et durs sont les plus touchés par le virus.<br /> EnLighter:<br /> Cependant, il y a bien des comptes qui méritaient de se faire sanctionner avant le sien …<br /> Des comptes avec des dizaines de millions d’abonnés, qui diffusaient des incitations à la haine et de la désinformation ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Meta s'endette de 10 milliards de dollars pour ses projets
Après avoir « disrupté » l'e-commerce, Amazon s'attaque au paiement en caisse
Ce smartphone est à prix cassé chez Cdiscount !
Voilà une offre à ne pas manquer ! Ce superbe écran de 32
Profitez de vos morceaux préférés avec l'enceinte sans fil Bose à prix réduit
Redonnez une seconde jeunesse à votre Mac à petit prix grâce à cette solution dédiée
Apple : l'iPad Pro et sa puce M1 profite d'une belle remise
Cette vidéo TikTok veut vous montrer comment éviter de payer les frais d’excès de bagage en avion
Dernières mesures Intel : l'Arc A750 (un tout petit peu) plus rapide que la RTX 3060 en jeu vidéo
MSI présente la MEG Ai1300P : première alimentation ATX 3.0 avec connecteur 600 W PCIe 5
Haut de page