Deux anciens de WhatsApp lancent HalloApp, un réseau social pour de vrais amis

20 juillet 2021 à 11h15
16
HalloApp © HalloApp
© HalloApp

Neeraj Arora, l'ancien directeur commercial de WhatsApp , a annoncé le lancement de sa nouvelle société et application : HalloApp. Il désire créer un réseau social « simple, sûr et privé où les gens peuvent se connecter et partager ce qui compte vraiment ».

Depuis ce lundi, tout le monde peut télécharger et s'inscrire à HalloApp sur l'App Store d'Apple et sur Google Play pour les appareils Android.

Un WhatsApp en plus privé ?

Les deux fondateurs d'HalloApp, Neeraj Arora et Michael Donohue, sont des anciens de WhatsApp. Ils ont tous deux travaillé pour l'entreprise avant et après son rachat par Facebook pour 22 milliards de dollars. Jusqu'en 2018, Arora était le directeur commercial de WhatsApp et un élément essentiel de la négociation de l'accord avec Facebook. De son côté, Donohue a été directeur de l'ingénierie de WhatsApp durant près de neuf ans, avant de partir en 2019.

Comme WhatsApp, HalloApp est une application destinée aux discussions de groupe ou individuelles avec des amis proches et de la famille. Pour trouver une personne, vous devez obligatoirement posséder son numéro de téléphone. Toutes les discussions sont cryptées de bout en bout. Il est indiqué que personne en dehors de vos discussions ne peut les lire.

Ce nouveau réseau social se considère comme « l'antidote aux médias sociaux traditionnels ». Ainsi, la volonté de ses fondateurs est de le rendre plus sain et moins dépendant à l'engagement. De nombreux choix forts ont été effectués dans ce sens : il n'y a pas de publicité, pas de bots, pas de système de « likes » ou de « followers ». Sur le site officiel, on peut lire qu'il n'y a pas « d'algorithme », pas d'influenceurs, aucun filtre photo ni même de « désinformation ».

Une interface intuitive et des idées pour l'avenir

L'application HalloApp se compose de quatre onglets principaux : le flux d'accueil des publications de vos amis, les discussions de groupe, les discussions individuelles et les paramètres. Comme dit précédemment, aucun algorithme n'est utilisé pour trier les messages ou les conversations de groupe.

HalloApp Interface © HalloApp
L'interface de HalloApp

Pour le moment, HalloApp se focalise sur la confidentialité de ses utilisateurs. L'entreprise indique ne recueillir, ne stocker et n'utiliser aucune information personnelle. Il est donc impossible d'identifier le lieu de résidence, de travail ou les habitudes de consommation d'un internaute.

Le modèle économique du projet va se diversifier à l'avenir. Aucune date n'a été annoncée, mais quelques grandes lignes sont déjà établies. La promesse des fondateurs, c'est de ne jamais recourir à la publicité. L'inscription est gratuite, mais à terme, certaines fonctionnalités supplémentaires seront proposées pour un prix « modique », sans plus d'informations. Cela ressemble à la façon dont WhatsApp s'est monétisé avant son rachat par Facebook…

Bien que le SMS subsiste, nombreux sont les utilisateurs à se tourner vers des applications de messagerie instantanée. Moins coûteuses, plus rapides et multifonctionnelles, elles outrepassent bien souvent leur simple statut de messagerie textuelle.
Lire la suite

Sources : HelloApp , The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Marre de rayer l'objectif photo de votre smartphone ? Samsung va utiliser le Gorilla Glass DX pour le protéger
Google dévoile accidentellement de nouvelles fonctionnalités de son application photo
OnePlus Nord 2 officiel : le retour musclé du
L'OPPO Watch 2, sous ColorOS, sera annoncée le 27 juillet
Les batteries MagSafe d'Apple peuvent être utilisées pour charger les AirPods
Samsung Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : c'est confirmé, la conférence aura lieu le 11 août prochain
Un smartphone Google avec zoom optique x5 ? C'est vers le Pixel 6 XL qu'il faudrait se tourner selon cette dernière rumeur
Samsung Galaxy Z Flip 3 : des specs fuitent sur Geekbench
Samsung Exynos 2200 : une bombe graphique propulsée à l'AMD RDNA2 6 cœurs
Xiaomi remplace Apple au deuxième rang des constructeurs de smartphones
Haut de page