Sa mission terminée, Bolloré quittera Canal+

Thomas Pontiroli
24 juin 2016 à 12h12
0
En quelques mois, Vincent Bolloré est entré chez Canal+ comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Estimant avoir remis le groupe en piste, il quittera bientôt le conseil de surveillance.

Après avoir fait un nettoyage de printemps chez Canal+ en remplaçant tout l'état-major et en passant la quasi-totalité de la chaîne en crypté, avec au passage le départ d'animateurs emblématiques dont Yann Barthès du Petit Journal, Vincent Bolloré quittera la présidence du conseil de surveillance du groupe cet été, annonce Le Figaro.

« À Dieu ne plaise, mais notre activité de fabrication de chaînes ne marche pas et cela pourrait s'arrêter. » Vincent Bolloré, ne mâchait pas ses mots lors de l'assemblée générale de Vivendi du 21 avril, menaçant de la fermer si les finances, en perte de 400 millions, ne revenaient pas à l'équilibre. Mais comme le révélait BFM Business, les comptes 2015 du groupe affichaient à l'inverse un bénéfice opérationnel de 64 millions d'euros.

En proie à une fonte de son parc d'abonnés, dont 218 000 sont partis en un semestre, Canal+ misera sur le payant pour attirer des clients, mais pas sur la diffusion exclusive de BeIN Sport, comme Vincent Bolloré le souhaitait. Dans son audition au Sénat cette semaine, il s'est montré confiant. « Vous allez être surpris par la remontée du nombre d'abonnés à Canal », a promis Bolloré dont le fils, Yannick, entrera au conseil cet été.


08421218-photo-vincent-bollor-guignols-de-l-info.jpg
Les Guignols de l'Infos sont passés en crypté suite à l'arrivée de Bolloré, qui a validé les auteurs et relit les textes...


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top