L’imprimante 3D à domicile, une fausse vision du futur ?

18 octobre 2015 à 11h19
0
La progression de l'impression 3D ne signifie pas que sa croissance sera infinie. Les spécialistes s'interrogent sur l'avenir de la technologie et redoutent la déception du grand public.

Le secteur de l'impression 3D continue sa croissance. Il adopte de nouveaux matériaux à mesure que les machines se miniaturisent. Ouvert traditionnellement aux industries lourdes, le marché tente de mettre un pied auprès du grand public. L'objectif de certains spécialistes est de pouvoir installer une imprimante dans chaque foyer, notamment pour les besoins courants.

Une assertion encore difficile à vérifier. Invitée à l'occasion du salon 3D PrintShow 2015, le Dr Ludmila Striukova, conférencière à l'University Collège de Londres estime qu'en 2030 seulement, les particuliers utiliseront la 3D à domicile pour imprimer des objets du quotidien. Un horizon encore lointain dans la mesure où les besoins en matière d'impression 3D pour les foyers ne sont pas correctement définis.

La spécialiste précise : « l'impression 3D fait des déçus et la courbe d'adoption peut être revue à la baisse dans la mesure où la croissance du secteur sera non-linéaire. Tout le monde ne va pas interpréter cette technologie de la même manière. Les personnes de nature enthousiastes seront peut-être prêtes à faire le pas mais pas les pragmatiques. Nous risquons donc de voir un écart se creuser entre ces populations, limitant l'impact de la 3D ».

0258000008209906-photo-3d-printshow.jpg

Besoin d'un boost, « comme Internet pour le PC »



Pour que l'impression 3D connaisse une croissance, un impact notoire dans les foyers, il est nécessaire que d'autres technologies viennent s'y greffer. Thierry Rayna, professeur d'économie explique : « je vois dans ce marché de nombreuses ressemblances avec celui des PC. L'arrivée des imprimantes et d'Internet a permis à ce secteur de faire des bonds et d'entrer massivement dans les foyers. Il y a donc à mon sens un besoin fort d'accompagnement pour que l'impression 3D progresse ».

A présent, le responsable estime que le secteur de l'impression 3D devrait s'inspirer du bio-mimétisme pour élaborer de nouveaux procédés de fabrication. En simplifiant et en rendant plus rapides ces processus, il entrevoit une meilleure attractivité du secteur.

0258000006142558-photo-logo-impression-3d.jpg

Un son de cloche entendu par Frédéric Vacher, directeur du marketing stratégique chez Dassault Systèmes. Le leader français du progiciel explique : « la numérisation de l'Homme et de la vie sont les prochains enjeux du secteur. De nombreux progrès ont déjà été réalisés mais un bond en avant est encore nécessaire ».

Le spécialiste note cependant un autre écueil au développement de l'impression 3D, en particulier auprès du grand public. « Pour concevoir ou personnaliser un produit, même basique, il faut être tout de même un peu designer. Mais tout le monde ne l'est pas. C'est un peu comme la photographie, tout le monde possède un super appareil mais nous ne sommes pas tous photographes. Pour que l'impression 3D progresse encore, la question des compétences va donc se poser ».

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
Une étude montre que les cyclistes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top