Grève : Alliance Autocar lance le "Bus Working", destiné aux travailleurs bloqués en gare

13 décembre 2019 à 18h11
4
bus-working.jpg
© Alliance Autocar

Pour affronter les grèves et perturbations annoncées des prochains jours, le spécialiste de la réservation de transport de groupes a décidé de venir en aide aux usagers bloqués dans les gares.

Après les fortes mobilisations des 5 et 10 décembre, plusieurs syndicats, parmi lesquels la CGT, FO, la FSU, la CFDT, la CFTC ou l'Unsa, ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation et de grève nationale et générale pour le mardi 17 décembre 2019. Sans surprise, les transports devraient sérieusement être perturbés partout en France. En prévision d'une nouvelle semaine qui s'annonce difficile, Alliance Autocar lancé le premier Bus Working en France.


Une solution de coworking gratuite

La centrale de réservation d'autocars a annoncé, jeudi, qu'un de ses bus serait positionné le 20 décembre devant une gare pilote, celle de Versailles Chantiers, afin de se transformer en véritable lieu - gratuit, il est important de le préciser - de coworking, similaire aux espaces de travail communs que l'on peut retrouver près de chez soi.

En attendant leur train ou autre, les salariés, patrons ou étudiants bloqués par la grève pourront profiter des nombreuses commodités proposées par le Bus Working, à savoir une connexion internet, une prise électrique, une prise USB, du café, une tablette pour installer son ordinateur ou, bien entendu, du chauffage qui sera le bienvenu.

D'autres Bus Working pourraient être déployés en cas de succès

« Nous cherchons simplement à travers ce nouveau concept de Bus Working, à rendre service aux salariés bloqués par la grève qui souhaitent travailler. Nous transportons toute l'année des milliers d'entreprises donc nous sommes très satisfaits de pouvoir les aider en permettant à leurs salariés de travailler à distance », a déclaré le directeur général d'Alliance Autocar, Alexandre Wong.

Le compagnie a d'ores et déjà indiqué que, selon le succès de cette initiative (une bien belle opération de communication au passage), elle pourrait déployer rapidement d'autres Bus Working partout en France, pour soutenir les usagers victimes des grèves.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
keyplus
manque une masseuse
Alexandre_Lamarre
Il y a trop de grève en France. C’est mauvais pour l’économie et ça fait peur aux entreprises étrangères qui voudrait s’installer. Au Canada, ce type de grève est rapidement réglée par une loi spéciale de retour au travail. Les médecins, les infirmières, les pompiers n’ont pas le droit de grève. Dans le transport en commun ce droit est limité. Il y a des services qui sont essentiels. Si ça dure trop, alors on passe une loi spéciale pour terminer la grève.
keyplus
c est grace aux greves qu on a eu nos acquis sociaux
KlingonBrain
C’est mauvais pour l’économie et ça fait peur aux entreprises étrangères qui voudrait s’installer.<br /> Mouais, descendre sa culotte pour attirer les entreprises, on voit ou ça nous a mené. Accepter toujours plus, gagner toujours moins. Race to the bottom… jeu de dupes.<br /> Et si on réalisait que c’est exactement le contraire qu’il faut faire. Un pays, possède des millions de consommateurs. A nous de poser nos conditions pour les entreprises qui souhaitent avoir accès à ce marché.<br /> Une entreprise ne veut pas respecter nos droit sociaux… dehors.<br /> Au Canada, ce type de grève est rapidement réglée par une loi spéciale de retour au travail.<br /> En France, on ne veut pas de ça. Et pour de bonnes raisons…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan RingVPN : protégez votre navigation pour 2,58€/mois
Le Microsoft Surface Hub 2X pourrait tourner sous Windows 10X
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
The Expanse, la saison 4 débarque sur Amazon Prime
LomoMod No.1 : carton photographique
C'est Noël chez Boursorama, jusqu'à 110 € offerts pour l'ouverture d'un compte bancaire
Altice revend la moitié de sa fibre localisée au Portugal pour renflouer les caisses
BMW i3 : la citadine électrique continuera d'être produite au moins jusqu'en 2024
Un premier client pour le gros lanceur orbital OmegA de Northrop Grumman
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Haut de page