Redevance audiovisuelle : la Suède devance la France et fait payer tout le monde

Par
Le 03 janvier 2019
 0
suède télévision plateau.jpg

La Suède élargit à l'ensemble de ses habitants le paiement d'une redevance pour l'audiovisuel public. Le schéma intéresse la France, qui n'exclut pas cette possibilité.

Au mois de septembre 2018, dans un passé pas si lointain, celle qui était encore ministre de la Culture du gouvernement français, Françoise Nyssen, avait fait part de sa volonté d'imposer la redevance audiovisuelle non plus à celles et ceux qui déclarent posséder une télévision, mais à tous. Après l'adoption par le Parlement en novembre, la Suède vient de devancer la France avec l'entrée en vigueur, ce 1er janvier 2019, du tout nouveau régime de financement de la télévision locale de service public.

Ceux qui possèdent déjà un téléviseur paieront moins cher

Toute personne qui réside en Suède, qu'elle possède un téléviseur ou non, ne peut plus échapper à la redevance audiovisuelle. Chaque Suédois se verra désormais ponctionner 1 % de son revenu mensuel imposable, automatiquement prélevé par le service des impôts. Le montant maximal annuel de la contribution à l'audiovisuel public a été fixé à 123 €, plafond qui sera atteint du moment que le contribuable perçoit une rémunération mensuelle supérieure à 1 320 €.

Si ce régime fait grincer des dents une partie de la population qui ne payait rien autrefois, il avantage au contraire ceux qui possédaient déjà un téléviseur. En effet, jusqu'à la fin de l'année 2018, chaque foyer qui détenait un téléviseur devait s'acquitter d'une contribution de 233 €. La disposition est donc favorable aux personnes seules qui utilisent une télévision. Celles qui ne sont pas imposables sur leurs revenus, elles, sont exemptées de cette taxe, ce qui n'est pas toujours le cas en France.

De plus en plus de Suédois privilégient d'autres appareils pour regarder la télévision

En Suède, près d'un million et demi de personnes (le pays compte 10 millions d'habitants) regardent la télévision via un canal autre que le téléviseur : avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Le réseau SVT, le France Télévisions local, a salué la réforme, indiquant qu'elle est « un bon moyen de réaffirmer notre indépendance. Avec la nouvelle méthode de prélèvement, il sera plus dur pour certains de faire croire qu'on essaie d'influencer le contenu de nos programmes ». Il n'est pas certain que les dires de la télévision publique suédoise fassent mouche auprès de ceux qui avaient décidé de se passer du petit écran.

La « redevance pour tous » est en tout cas une idée qui a le vent en poupe. Une mesure similaire est déjà appliquée en Allemagne, alors que du côté du Danemark, on entend supprimer la redevance en 2022 pour l'inclure dans le budget du pays. Avant la France ?

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top