Après Spotify et Netflix, au tour de Tinder de se passer de Google Play pour ses abonnements

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 juillet 2019 à 14h01
0
Tinder
© Tero Vesalainen / Shutterstock.com

Pratique pour les utilisateurs, la possibilité de s'abonner à différents services via Google Play et l'App Store représente une épine de plus en plus grosse dans le pied des éditeurs d'application.

Cherchant, comme ses petits camarades Netflix et Spotify à se défaire des importantes commissions prélevées par Google lorsqu'un abonnement est souscrit par son biais, Tinder fait désormais passer toutes les nouvelles souscriptions par sa propre application.

Objectif : maximiser les revenus

La stratégie de Match Group — l'éditeur de Tinder — est claire comme de l'eau de roche. La première année, Google (comme Apple d'ailleurs) s'octroie 30% des revenus générés par les abonnements souscrits via le Play Store. Une rente qui tombe à 15% après un an, mais qui représente malgré tout un important manque à gagner pour les éditeurs d'applications.

Exactement comme l'ont fait Netflix et Spotify par le passé, Tinder ne permettra plus, à l'avenir, de s'abonner simplement via son compte Google. Pour toute nouvelle souscription, l'utilisateur se verra demander ses informations bancaires directement dans l'application. La gestion de l'abonnement passera aussi intégralement par Tinder, sans possibilité d'administration depuis Google Play.

Une démarche visiblement bien accueillie. D'après Bloomberg, qui relaie la découverte de l'institut Macquarie, le titre de Match Group a grimpé de 5% lorsque la note de l'analyste Ben Schachter a été publiée.

Coup dur pour Google

Pour l'heure, Match Group n'a pas fait part de ses intentions en ce qui concerne l'App Store. Mais étant donné que le magasin d'applications d'Apple affiche les exactes mêmes conditions d'utilisation aux éditeurs, nul doute que Tinder finira par suivre le même chemin que pour le Play Store.

Aussi, il va sans dire qu'en voyant l'une des applications les plus populaires au monde sortir de son escarcelle, Google doit s'attendre à une baisse notable de ses revenus. Ajoutée à la perte déjà effective de Netflix, Spotify et — pire — de Fortnite, disponible exclusivement via l'Epic Store sur Android, l'économie de l'abonnement sur le magasin de Google est en berne.

Signe que ce modèle économique, en vigueur depuis nombre d'années, nécessite d'être réformé en profondeur ? La révolte rampante des éditeurs d'applications semble en tout cas être un signal d'alarme qu'il est difficile d'ignorer.

Source : Bloomberg
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Le Raspberry Pi 4 peut désormais booter via USB
scroll top