Après Spotify et Netflix, au tour de Tinder de se passer de Google Play pour ses abonnements

Pierre Crochart Contributeur
22 juillet 2019 à 14h01
0
Tinder
© Tero Vesalainen / Shutterstock.com

Pratique pour les utilisateurs, la possibilité de s'abonner à différents services via Google Play et l'App Store représente une épine de plus en plus grosse dans le pied des éditeurs d'application.

Cherchant, comme ses petits camarades Netflix et Spotify à se défaire des importantes commissions prélevées par Google lorsqu'un abonnement est souscrit par son biais, Tinder fait désormais passer toutes les nouvelles souscriptions par sa propre application.

Objectif : maximiser les revenus

La stratégie de Match Group — l'éditeur de Tinder — est claire comme de l'eau de roche. La première année, Google (comme Apple d'ailleurs) s'octroie 30% des revenus générés par les abonnements souscrits via le Play Store. Une rente qui tombe à 15% après un an, mais qui représente malgré tout un important manque à gagner pour les éditeurs d'applications.

Exactement comme l'ont fait Netflix et Spotify par le passé, Tinder ne permettra plus, à l'avenir, de s'abonner simplement via son compte Google. Pour toute nouvelle souscription, l'utilisateur se verra demander ses informations bancaires directement dans l'application. La gestion de l'abonnement passera aussi intégralement par Tinder, sans possibilité d'administration depuis Google Play.

Une démarche visiblement bien accueillie. D'après Bloomberg, qui relaie la découverte de l'institut Macquarie, le titre de Match Group a grimpé de 5% lorsque la note de l'analyste Ben Schachter a été publiée.

Coup dur pour Google

Pour l'heure, Match Group n'a pas fait part de ses intentions en ce qui concerne l'App Store. Mais étant donné que le magasin d'applications d'Apple affiche les exactes mêmes conditions d'utilisation aux éditeurs, nul doute que Tinder finira par suivre le même chemin que pour le Play Store.

Aussi, il va sans dire qu'en voyant l'une des applications les plus populaires au monde sortir de son escarcelle, Google doit s'attendre à une baisse notable de ses revenus. Ajoutée à la perte déjà effective de Netflix, Spotify et — pire — de Fortnite, disponible exclusivement via l'Epic Store sur Android, l'économie de l'abonnement sur le magasin de Google est en berne.

Signe que ce modèle économique, en vigueur depuis nombre d'années, nécessite d'être réformé en profondeur ? La révolte rampante des éditeurs d'applications semble en tout cas être un signal d'alarme qu'il est difficile d'ignorer.

Source : Bloomberg
5 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top