Avec Android 11, Google veut limiter l'usage des apps photo tierces pour protéger vos données

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
21 août 2020 à 16h22
2
Le Pixel 4a. © Gabriel Manceau pour Clubic

Google annonce qu’Android 11, la prochaine mise à jour majeure de son système d’exploitation mobile, forcera les applications tierces à utiliser l’application Caméra de série.

Une décision motivée, explique Google, par une volonté de protéger les données de ses utilisateurs. Notamment celles liées à la géolocalisation.

Des limitations aux contours flous

« Nous pensons que c’est le bon compromis pour protéger la confidentialité de nos utilisateurs », résume un développeur sur le support d'Android. En filigrane, l’objectif est surtout d’éviter que des acteurs malveillants puissent récupérer les données relatives à votre position via les métadonnées EXIF de vos clichés.

Pourtant, il ne faut pas comprendre qu’Android 11 mettra des bâtons dans les roues de toutes les applications vous permettant de prendre des photos. Dans un article dédié, The Verge confirme que les cas de figure suivants ne seront pas perturbés :

  • Ouvrir une application photo tierce depuis la page d’accueil du smartphone (par exemple Lightroom, VSCO, FaceApp, etc.) ;
  • Prendre des photos avec des applications comme Instagram, WhatsApp, TikTok ;
  • Si votre smartphone vous permet de configurer un raccourci, vous pourrez toujours l’utiliser pour lancer l’application photo de votre choix ;
  • Les applications pourront toujours vous demander quelle application photo vous souhaitez utiliser pour prendre un cliché, mais ne pourront importer aucune photo ou vidéo par ce biais.

Mais alors, qu’est-ce qui change, au juste ? C’est simple : si une application tierce veut utiliser votre appareil photo, et qu’elle ne dispose pas d’une fonction photo intégrée (comme Instagram ou TikTok par exemple), ce sera l’application de base installée sur votre smartphone qui sera utilisée et aucune autre, peu importe vos préférences. 

Google joue la prudence, mais déplaît aux développeurs

Dans son guide à destination des développeurs, Google explique s'inquiéter que des applications accèdent malhonnêtement à vos photos afin de vous géolocaliser via leurs métadonnées.

Une crainte qui ne part pas de rien : en 2019, rappelle The Verge, l’application Shutterfly avait été prise en flagrant délit alors qu’elle récoltait les coordonnées GPS des clichés de ses utilisateurs, même s’ils ne lui avaient pas accordé l’accès à leur géolocalisation.

Toutefois, cette nouvelle barrière fait déjà grincer des dents les développeurs d’applications dédiées à la photographie. Dans son article, The Verge est allé interroger les créateurs de certaines des applications photo les plus populaires du Play Store. Pour Flavio Gonzales, développeur de Camera FV-5, une application à plus de 10 millions de téléchargements, cette décision est vécue comme un énième obstacle dans un marché où il est de plus en plus difficile d’obtenir ne serait-ce que l’accès aux différents objectifs intégrés sur nos smartphones.

Ce changement, embraye-t-il, « va définitivement impacter notre application, et toutes les applications tierces, en cela qu’il réduit notre visibilité et ajoute une contrainte inutile pour l’utilisateur qui veut simplement utiliser une application tierce comme la nôtre ». Stratos Karafotis, co-fondateur de l’application Footej Camera, s’accorde également à dire que la décision de Google « n’a aucun sens ». Il estime néanmoins qu’elle aura un impact très limité sur ses affaires.

En sous-texte, c’est surtout l’étau que resserre Google sur un écosystème présenté depuis longtemps comme ouvert qui interroge. Étonnant, a fortiori à l’heure où Apple se décide — enfin — à lâcher du lest sur la possibilité de choisir l’application d’e-mailing ou de navigation par défaut.

Source : The Verge, Google

Modifié le 21/08/2020 à 16h34
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top