La NASA prépare une simulation dans laquelle un astéroïde menace de frapper la Terre

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
02 mai 2019 à 10h10
0
Un astéroïde passe à près de 6 millions de kilomètres de la Terre
© Corbis

Fort heureusement, il ne s'agit ici que d'une simulation portant sur un astéroïde fictif qui, s'il devait toucher notre planète, pourrait rayer de la carte une ville complète.

Organisé par la NASA, cet exercice de cinq jours se déroule dans le cadre de la Conférence sur la défense planétaire de l'Académie internationale d'astronautique (IAA) qui se tient actuellement non loin de Washington, à College Park dans le Maryland.

L'humanité est-elle prête à agir en cas d'impact avec un géocroiseur ?

C'est la question à laquelle tentera de répondre la NASA avec cette simulation digne d'un film de science-fiction. Écrit par le CNEOS (Center for NEO Studies) du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, le scénario fictif de cet exercice porte sur l'éventuel impact d'un géocroiseur nommé 2019 PDC.

Découvert le 26 mars 2019, cet astéroïde imaginaire aurait une largeur comprise entre 90 et 300 mètres et serait situé à environ 35 millions de kilomètres de notre bonne vieille Terre. Après plusieurs semaines de calcul, son hypothétique trajectoire représenterait un danger imminent pour la Terre, puisqu'elle aurait une chance sur 100 de croiser la route de cet objet d'ici 2027 !

Ce script doit permettre aux chercheurs de la NASA ainsi qu'à ses partenaires de définir des stratégies de défense planétaire, d'organiser des missions de reconnaissance, et décider de la manière la plus adéquate pour détourner l'astéroïde de sa trajectoire, ainsi que des mesures à prendre en cas d'impact.

La Terre est-elle réellement menacée par les astéroïdes ?

Si cet exercice n'a que pour but de vérifier la préparation et l'engagement des services d'urgences et de sécurité planétaire, ainsi que les agences spatiales, il n'en demeure pas moins que la question d'une menace réelle rode dans les esprits.

Paul Chodas, le directeur du CNEOS à l'origine de l'écriture de ce scénario, explique qu'aujourd'hui tous les astéroïdes de grande taille proches de notre planète ont déjà été découverts et ne représentent pas de danger imminent. Toutefois, il estime que les astéroïdes plus petits, comme celui de l'exercice, sont beaucoup plus nombreux et représentent un danger qui n'est pas encore quantifié : « La majorité de cette population d'astéroïdes n'a pas encore été trouvée ».

En attendant, le potentiel impact d'un astéroïde est un sujet pris très au sérieux par la NASA et les instances gouvernementales. Pour preuve, après avoir proposé l'augmentation du budget pour le programme de défense contre les astéroïdes, les américains devraient lancer d'ici 2021 la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) qui aura pour objectif, bien réel cette fois-ci, de détourner l'astéroïde Didymos de sa trajectoire.

Source : NPR.
11
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top