La NASA, une cible privilégiée pour les hackers en 2011

05 mars 2012 à 12h43
0
00C8000001777750-photo-nasa.jpg
Quelques jours après le vol d'un ordinateur contenant les codes de contrôle de la Station spatiale internationale, La National Aeronautics and Space Administration (NASA) a reconnu devant le Congrès américain avoir été victime de 13 importantes intrusions durant l'année 2011. Des données sensibles auraient alors été manipulées.

La NASA serait-elle un vrai gruyère ? C'est en tout cas ce que laisse penser les récentes déclarations de l'agence spatiale. Reçu par le Congrès américain la semaine dernière, Paul K. Martin, inspecteur général de la NASA, a mis en avant un constat alarmant : par 47 fois en 2011, l'agence a été attaquée informatiquement et dans 13 cas, des hackers ont eu accès aux serveurs de l'agence, et ont pu récupérer des informations diverses comme des documents liés à des projets anciens, actuels ou futurs de la NASA, ou encore plus de 150 identifiants d'employés de l'organisme.

Le rapport (PDF) explique que les hackers avaient non seulement accès aux informations mais pouvaient également les modifier, les copier et même les supprimer des serveurs. La possibilité de modifier les logs des serveurs permettaient aux intrus d'effacer les traces de leur passage.

Pas que des intrusions...

Le document évoque également des vols d'ordinateurs ayant eu lieu ces dernières années à la NASA, et si celui d'un portable contenant des codes de contrôle de l'ISS a fait parler de lui la semaine dernière, ce n'est pas un cas isolé. Entre avril 2009 et avril 2011, 48 ordinateurs portables intégrant des données sensibles ont disparu dans la nature. Là encore, les informations étaient en lien avec des projets de la NASA (les programmes Constellation ou Orion) ou avec ses employés (numéros de sécurité sociale, etc.).

Ce n'est pas la première fois que les failles de sécurité de la NASA sont pointées du doigt : un rapport de l'Office of the Inspector General soulignait déjà le problème l'année dernière. Outre le danger que peut représenter la fuite de données, elle a également des conséquences financières importantes pour la NASA qui aurait dépensé 7 millions de dollars entre 2010 et 2011 pour régler quelques 5 408 incidents liés à des intrusions. Une facture qui pourrait être revue à la hausse cette année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top