Garmin suspend ses services suite à une panne informatique

24 juillet 2020 à 18h15
0

Le fabricant de montres connectées américain est totalement paralysé ou presque alors qu'il serait victime d'une cyberattaque de type ransomware.

Fin de semaine difficile pour Garmin. Le géant américain fabricant de smartwatches et de systèmes de navigation a été contraint de fermer plusieurs services essentiels à son activité, en raison, officiellement, d'une « panne informatique », qui doit le contraindre à afficher un message de maintenance notamment sur son site internet. La société serait vraisemblablement victime d'un rançongiciel.

De nombreux services Garmin à l'arrêt

Face à l'ampleur de l'attaque, Garmin a été contraint de fermer à la fois ses centres d'appels, son chat en ligne, sa messagerie, son site internet dédié aux activités Garmin Connect ainsi que l'application mobile du même nom. D'autres services sont aussi à l'arrêt, depuis le jeudi 23 juillet et ce, potentiellement, pour plusieurs jours, à l'image de certaines de ses lignes de production en Asie.

Garmin a communiqué, jeudi, sur les problèmes dont elle est victime. « Nous subissons actuellement une panne informatique qui affecte Garmin Connect ». Sans évoquer de piratage de manière officielle, l'entreprise américaine indique ne plus être en mesure de « recevoir d'appels, d'e-mails ou de converser via le chat en ligne », comme nous le précisions, tout en indiquant s'efforcer à « résoudre au plus vite ce problème », qui semble colossal.

Les employés confirment la thèse du ransomware

Un tel incident entraîne des conséquences fâcheuses pour l'entreprise et ses services, et provoque par la même la grogne, l'étonnement de certains de ses utilisateurs qui n'ont pas hésité à monter au créneau sur les réseaux sociaux pour faire part de leur impossibilité à synchroniser leurs données de course par exemple, d'autres pointant la communication peu réactive de la compagnie.

Ce vendredi après-midi, plusieurs accès Garmin étaient encore inaccessibles. Notons aussi que flyGarmin, le service qui permet d'acheter des bases de données aéronautiques, a également été touché, des pilotes n'ayant pu télécharger une version de la base de données aéronautique Garmin sur leur système de navigation d'avion Garmin, comme le précisent nos confrères de ZDNet.

Plusieurs employés ont, malgré le communiqué officiel de l'entreprise, confirmé que celle-ci est actuellement bien touchée par un ransomware, forcément très gourmand puisque Garmin rassemble de nombreuses données de santé et de tracking, qui se revendent à prix d'or sur le dark web. Le ransomware, baptisé WastedLocker, serait issu du groupe Evil Corp, bien connu puisqu'il serait actif depuis 2007 sur la toile.

Source : ZDNet

Modifié le 27/07/2020 à 09h20
33
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top