Le gouvernement lance un microcrédit pour rendre la voiture électrique accessible aux ménages modestes

19 mars 2021 à 08h15
13
microcrédit véhicules propres © Gouvernement
© Gouvernement

L'État propose aux ménages à faibles revenus un crédit pouvant atteindre jusqu'à 5 000 euros pour faciliter l'acquisition de véhicules propres.

Si vous estimez que votre véhicule pollue trop, qu'il vous revient trop cher et que vous souhaitez vous en séparer pour faire l'acquisition d'une voiture propre, il se peut que vous puissiez prétendre au microcrédit « véhicules propres », lancé cette semaine par le gouvernement. Le but premier est d'aider les ménages à faibles revenus, qui ne disposent pas des garanties financières nécessaires, à mener à bien leur projet. Outre le fait d'être garanti par l'État à hauteur de 50%, ce nouveau dispositif est cumulable avec la prime à la conversion et le bonus écologique.

Un crédit à rembourser sur cinq ans, financé par le Plan de relance

Le crédit pourra atteindre 5 000 euros, selon les revenus. Remboursable sur une durée maximale de cinq ans, il se destine avant tout aux personnes dites « exclues » du système bancaire traditionnel, c'est-à-dire aux ménages à faibles revenus ou aux individus à la situation professionnelle fragile.

Financée dans le cadre du Plan de relance à hauteur de 1,9 milliard d'euros, cette aide concerne aussi bien l'achat que la location longue durée ou la location avec option d'achat d'un véhicule d'occasion peu polluant, ou d'un véhicule neuf. Le microcrédit concerne ainsi :

  • les voitures à deux ou trois roues et quadricycles à moteur électrique,
  • les voitures particulières et camionnettes Crit'Air 0, et ce qu'elles soient électriques ou hybrides rechargeables,
  • et les voitures particulières et camionnettes thermiques classées Crit'Air 1 dont le taux d'émission de CO2 est inférieur ou égal à 123 g/km, ou 109 g/km si immatriculé avant mars 2020.

Cumuler le crédit avec la prime à la conversion et le bonus écologique, c'est possible

Certains d'entre vous se demandent peut-être comment prétendre à ce microcrédit. C'est en réalité très simple : il suffit de s'adresser à un service d'accompagnement social, qui étudiera rapidement votre projet pour vous aider à montrer votre dossier. Une fois tous les éléments réunis, votre dossier sera soumis à une banque agréée.

Le service d'accompagnement social en question vous aidera dans toutes les démarches administratives. Il peut s'agir par exemple de la Croix-Rouge française, du Secours catholique, de l'Association nationale des directeurs de mission locale, des chambres régionales du surendettement social (CRESUS), de l'Union nationale des associations familiales (UNAF), de l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (UNCCAS) ou des différentes structures locales d'accompagnement.

Comme ce crédit est cumulable avec le bonus écologique et la prime à la conversion, il pourrait être possible pour certains de faire l'acquisition d'un véhicule sans avoir à avancer une partie de la somme. Une personne qui roule en Clio essence de 2005 et qui achète une Renault Zoé d'occasion à 9 000 euros peut bénéficier d'une aide à l'achat de 6 000 euros, grâce aux 5 000 euros de la prime à la conversion et aux 1 000 euros du bonus écologique. Les 3 000 euros restants pourront être comblés par le microcrédit véhicules propres. Il ne restera à cette personne qu'à rembourser, sur cinq ans, les 3 000 euros empruntés à l'État.

Source : communiqué de presse

Modifié le 19/03/2021 à 09h20
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Coincée au Canada depuis 3 ans, la directrice financière de Huawei va enfin rentrer chez elle
Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
Haut de page