Meta n'a pas oublié le metaverse, oh non : elle entame même sa relance en France !

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
07 septembre 2023 à 18h30
12
© Meta
© Meta

Le géant américain lance une nouvelle campagne en France et aux États-Unis pour vanter l'impact « réel » du metaverse. Mais c'est sous un nouveau prisme que l'entreprise tente d'en faire la promotion.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée redéfinissent divers secteurs en France, sous l'impulsion d'acteurs comme Meta, la maison mère de Facebook, qui lance une nouvelle campagne sur le sujet. La firme nous montre aujourd'hui que ces technologies ont un impact réel, et que le metaverse, un peu barré dans l'actualité par les IA génératives et ChatGPT, n'est pas mort. Elles irriguent des domaines tels que la médecine, le sport, l'industrie, l'aviation, l'éducation et la recherche scientifique, ce qui leur permet d'offrir de nouvelles opportunités et d'ouvrir des perspectives parfois fascinantes.

Le metaverse aide les chirurgiens à s'exercer

« Imaginez si les médecins pouvaient s'exercer à la chirurgie de manière réaliste et sans risques. Grâce à la réalité virtuelle, c'est déjà possible, et cela se passe aujourd'hui », nous explique Meta. Le groupe californien annonce la couleur en expliquant être en train de révolutionner la formation des chirurgiens en France. Aujourd'hui, plus de 5 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à une chirurgie sûre, principalement en raison d'une pénurie de professionnels qualifiés.

La réalité virtuelle offre une solution permettant aux chirurgiens de s'exercer dans un environnement virtuel réaliste et sans danger. Un bon point pour le metaverse. Par exemple, la plateforme d'apprentissage virtuel Fundamental Surgery a considérablement amélioré la qualité de la formation et des résultats pour les patients, grâce aux ingénieurs de Meta.

De manière plus large, les athlètes de tout niveau en France adoptent la réalité virtuelle pour s'entraîner de manière plus précise et efficiente. En utilisant des technologies immersives, ils peuvent analyser leurs mouvements et leurs compétences cognitives en profondeur, renforçant leur confiance et leurs performances. Rezzil, l'entreprise d'IA qui se développe en collaboration avec des joueurs et entraîneurs de football, a constaté une amélioration significative de la réaction à l'environnement et des réponses en temps réel à des scénarios de stress élevé. Ces avancées transforment non seulement les performances sportives, mais aussi la manière dont les athlètes se préparent mentalement.

© Nanome / Suffolk University
© Nanome / Suffolk University

Des métiers réinventés, grâce à la réalité virtuelle

Les métiers irrigués par la réalité virtuelle et soutenus par Meta, qui consent à de lourds investissements dans le metaverse, ne manquent pas. On peut aussi évoquer l'exemple des soudeurs virtuels, qui peuvent tester des applications qui atténuent le stress lié aux erreurs professionnelles et permettant aux étudiants de s'exercer dans un environnement virtuel réaliste.

L'aviation, domaine de pointe, profite aussi du metaverse. Certaines compagnies aériennes du groupe Lufthansa utilisent la réalité virtuelle et mixte pour développer des produits, accompagner des formations ou des ventes. La formation des équipages ou celle des mécaniciens sur des modèles de moteurs virtuels profitent de cette technologie. « Nous touchons beaucoup plus de personnes dans un temps plus court qu'avec les méthodes classiques, et nous améliorons leur expérience », explique la vice-présidente senior en charge de l'expérience client du groupe allemand, Heike Birlenbach.

Enfin, le metaverse aide aussi des étudiants, qui utilisent la réalité augmentée et la réalité virtuelle pour mieux comprendre les molécules. La société Nanome, par exemple, leur permet de s'immerger dans les données moléculaires et à s'y intéresser à un tout autre niveau, grâce à la modélisation des structures en 3D.

Les technologies immersives ont déjà un impact positif en France, et de nouvelles opportunités émergent pour maximiser les avantages de ces innovations. Les professionnels et les étudiants tirent parti de ces avancées pour améliorer leurs compétences et transformer leurs secteurs respectifs. Le metaverse promet un avenir passionnant où les frontières entre la réalité et la virtualité continueront de s'estomper, offrant de nouvelles perspectives pour l'ensemble de la société française. Et qui sait, peut-être finirons-nous tous par travailler dans le metaverse ?

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM), pour écrire, interroger, filmer, monter et produire au quotidien. Des atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la prod' vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et Koh-Lanta :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (12)

Arthur_12
Quand tu as brûlé 40 milliards dans un truc, c’est difficile de se dire que c’est à fonds perdus, pourtant ils devront bien se rendre à l’évidence, la vision de Zuck, c’était du flan…
v1rus_2_2
Il me semblait que Meta avait tiré la plug là-dessus
wackyseb
Citation de Jeff Tuches :<br /> On peux relancer 1 projet 1 fois mais pas 2.<br /> On peux relancer 1 projet 2 fois mais pas 3…<br /> Ça ne marchera jamais son truc.<br /> De base, mettre un casque sur la tête. Mais non !<br /> La VR, l’AR, on a testé et franchement c’est comme feu la TV3D, c’était mort né !!!
bizbiz
" De manière plus large, les athlètes de tout niveau en France adoptent la réalité virtuelle pour s’entraîner de manière plus précise et efficiente. "<br /> Et concrétisé aux mondiaux d’athlétisme le mois dernier où les deux petites médailles gagnées auraient pu tout aussi bien être virtuelles elles aussi.<br /> Vivement les mondiaux de pétanque .<br /> Je dis ça…
kroman
On n’a pas attendu Meta pour sur balader dans des usines, avions etc en 3D et suivre la construction de barrages et autres en BIM (Building Information Modeling)
molotofmezcal
Leur dernière campagne de spots TV était tout de même affreuse.
Feunoir
On s’y perd un peu, le metaverse c’est pas de base ce machin " Horizon World " ?<br /> Ici on a une sorte d’amalgame VR = metaverse assez étrange<br /> Dit autrement, ils se félicitent de truc qui ne sont pas dans ce super metaverse, ce sont simplement des logiciel VR
Micky_35
Le metaverse, pour l’instant c’est plutôt ça : https://www.youtube.com/watch?v=LNLh_bv4vHw
AlexLex14
C’est même pire,<br /> On a eu qu’une seule médaille aux Mondiaux, celle décrochée en 4x400. Et elle n’était pas forcément prévue On a frôlé la loose historique <br /> On a vraiment très bien préparé nos JO d’un point de vue sportif
twist_oliver
Ça ne marchera jamais son truc.<br /> De base, mettre un casque sur la tête. Mais non !<br /> Arf, on est bien tous passés aux emails, aux téléphones portables etc. Il manque «&nbsp;juste&nbsp;» à Mark l’application que tout le monde doit/veut utiliser pour que cela décolle.
wackyseb
On pourra en reparler d’ici quelques années.<br /> On nous a vendu les TV 3D, les écrans stéréoscopiques type DS, les TV incurvées.<br /> Ça n’a pas marché.<br /> Je suis loin d’être contre la technologie. C’est ma passion.<br /> Mais les casques, j’y crois pas 1 seconde.<br /> Comme les tapis pour les FPS vu dans des salons.
ABC
Le metaverse a un avenir tout tracé dans des niches professionnelles. L’erreur a été de vouloir présenter ça comme un truc universel et grand public, notamment avec des images qui ont provoqué la risée, plus proches des Sims du début que d’une technologie de pointe.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet