Alors, on regarde ? Black Widow

08 juillet 2021 à 08h55
0

Disponible en salles depuis ce 7 juillet 2021, après moults reports pour cause de situation sanitaire, Black Widow peut enfin ouvrir la phase 4 du MCU sur le grand écran (même si l'honneur de l'inauguration revient finalement à WandaVision sur petit écran). Que vaut donc cette aventure solo de Natasha Romanoff ?

En plus de cette chronique, garantie sans spoilers excessifs en dehors de ce qui est déjà montré dans les trailers, notez que nous avons également mis à jour notre dossier pour regarder les films et séries du MCU dans le meilleur ordre possible.

Black Widow : le tour de piste que Natasha méritait

Si cela n'était pas clair dans les trailers, l'intrigue de Black Widow se déroule chronologiquement juste après Captain America : Civil War. Natasha Romanoff est donc en fuite, et si vous ne savez pas pourquoi, ce n'est finalement pas très grave. En effet, l'objectif de ce long métrage est surtout d'offrir une aventure solo un peu à part à l'héroïne habituée aux seconds rôles depuis de nombreux films, en explorant sans trop en faire son passé et une partie de ses origines, rapidement évoquées jusqu'ici.

Black Widow © Marvel

Le film, qui par moments rappelle des œuvres d'espionnage comme les James Bond ou même The Americans, évite d'ailleurs de tomber dans le piège de la préquelle à rallonge, finalement peu intéressante. Au-delà d'offrir un divertissement finalement assez à l'écart du reste du MCU, Black Widow est également et surtout très utile pour introduire de sympathiques nouveaux personnages, que l'on reverra (peut-être) dans le présent de l'univers Marvel. La scène post-générique permet même de lier le film aux séries Disney+, mais je n'en dirai pas plus.

Quand Marvel croise (et explose) James Bond

Black Widow est doté de - très - nombreuses scènes d'action percutantes et bien chorégraphiées ; si elles ne réinventent pas la roue, à l'instar de la musique de Lorne Balfe, classique mais efficace, on a plaisir à les retrouver sur un grand écran. Le film en abuse peut-être un peu, mais cette surenchère, comme dans Falcon and the Winter Soldier, est notamment compensée par quelques scènes plus posées et intimes, où les personnages féminins, jusqu'ici opprimés peuvent évoquer quelques sujets de fond.

Black Widow © Marvel

On sent en effet que Black Widow a (enfin) été réalisé par une femme, à savoir Cate Shortland, qui sait de quoi elle parle (même si ce sont des hommes qui restent au scénario, mais passons). Le film dénonce sans trop de clichés ou de maladresses la pression des hommes sur les femmes, et voir ici ces dernières se libérer et botter des culs est assurément plaisant. Le nouveau casting, réunissant notamment la pétillante Florence Pugh et le sympathique David Harbour, est également très convaincant et jouit de quelques scènes assez savoureuses.

Alors, on regarde ?

Si vous êtes allergique à Marvel ou aux films chargés d'actions, Black Widow n'est assurément pas pour vous. En revanche, que vous aimiez le personnage porté par Scarlett Johansson, que vous souhaitiez voir des femmes prendre les commandes de leur histoire, que vous soyiez curieux de voir un peu d'espionnage dans votre MCU, ou que vous recherchiez tout simplement un film d'action pour retourner en salles avec la manière, le long métrage de Cate Shortland vous tend les bras.

Vous utilisez Google Actualités ? Suivez Clubic pour ne rien rater de l'actu tech ! google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet