Mini critique Falcon et le Soldat de l'Hiver S01E01

05 novembre 2021 à 11h58
2

Avec un épisode de mise en place plus profond et ancré dans l'humain que ce à quoi l'on pouvait s'attendre, Falcon et le Soldat de l'Hiver promet un reste de série assez prometteur.

Cette introduction n'oublie également pas l'action punchy et littéralement aérienne, bien évidemment.

Falcon et le Soldat de l'Hiver : une série plus classique que WandaVision, mais non moins efficace

J'espère que vous avez vu certains films du MCU avant de vous lancer dans la série Falcon et le Soldat de l'Hiver. Les deux derniers films Avengers et Captain America : Le Soldat de L'Hiver (dont on retrouve d'ailleurs le compositeur Henry Jackman) sont, je pense, un minimum. Il en allait cela dit de même avant de regarder WandaVision.

Car même si cette deuxième série Marvel signée Disney+ explique rapidement quelques éléments historiques à propos de nos deux héros du jour, il est préférable d'être un peu au fait de leur passé pour pleinement profiter de l'action dans le présent (rappel : la mini-série Les Légendes sur Disney+ propose des récapitulatifs sur chaque personnage en quelques minutes). D'autant que cette rapide chronique va évoquer quelques événements des films tout juste cités.

Falcon et le Soldat de l'Hiver © Disney+
© Marvel / Disney

Falcon et le Soldat de l'Hiver (ré)introduit ses héros

Pendant 45 minutes, Falcon et le Soldat de l'Hiver montre aux spectateurs où en sont Sam Wilson (Anthony Mackie) et Bucky Barnes (Sebastian Stan) après les événements d'Avengers: Endgame. Chacun essaye d'avancer dans sa vie à sa manière, et c'est l'occasion pour les scénaristes d'explorer différentes thématiques.

Le premier doit notamment retrouver sa place dans le monde après avoir disparu pendant cinq ans durant le « Blip », mais aussi gérer l'ombre massive laissée par Steve Rogers lorsqu'il lui a confié le bouclier de Captain America. Avec le personnage de Falcon, il est ainsi question d'héritage, de responsabilités, ou encore de famille.

Du côté du Soldat de l'Hiver, toujours hanté par les actions qu'il a perpétrées quand il était malgré lui au service d'Hydra, il essaye aujourd'hui de se racheter. Très peu social et pas toujours très fin dans ses actions, Bucky doit se reconstruire et faire avec un PTSD encombrant et une conscience lourde.

Falcon et le Soldat de l'Hiver © Disney+
© Marvel / Disney

Si elle n'oublie pas l'action convaincante (Hollywood oblige, le début de l'épisode est explosif), cette introduction ne réunit même pas encore nos héros, et ne présente pas non plus son grand méchant. Il restera donc cinq épisodes pour cela, en espérant que le show n'ira pas trop vite en besogne et n'abandonnera pas en passant cet aspect psychologique inattendu, mais assurément bienvenu.

Alors, on regarde ?

Si vous avez aimé le ton, les personnages et les thèmes notamment présents dans Captain America : Le Soldat de L'Hiver, nul doute que vous devriez apprécier Falcon et le Soldat de l'Hiver. En tout cas son premier épisode, sur les six prévus.

Sans surprise ponctué de scènes d'action efficaces, le show propose jusqu'ici d'explorer avec une certaine justesse les durs événements qui ont affecté et affectent encore ses héros. Ces derniers, profondément humains avant d'être des super-héros, doivent non seulement gérer leur passé, mais également faire avec un monde post-Thanos au fonctionnement déséquilibré.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
v1rus_2_2
Une chose qui est sur, personne n’a dit à George St-Pierre qui devrait arrêter de dire ses répliques comme si il avait un balais dans l’c**
pecore
J’avais beaucoup aimé la manière dont on avait traité, par exemple, le personnage d’Iron-Man, en mettant l’accent sur l’homme derrière l’armure plutôt que l’homme en armure. Cette série semble vouloir faire pareil.<br /> Mais attention car parfois cette recette ne marche pas et parfois elle est mal faite. Que les super-héros soient des humains faillibles avec des soucis comme vous et moi, soit, mais il ne faut trop pousser non plus, cela reste des super-héros. Certains films aussi montrent trop l’homme ou la femme derrière le masque et pas assez le super-héro et ça aussi peut être fatiguant. Je pourrai donner en exemple Spider-Man: Homecoming et Black Panther. J’espère que cette série ne tombera pas dans ce piège.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Matrix Resurrections s'amuse à brouiller les pistes dans un nouveau trailer
Une série Voyage au Centre de la Terre se prépare
Un film d’animation sur le groupe Gorillaz est en préparation chez Netflix
Les meilleures bandes originales de séries TV
La sympathique série Superman & Lois arrive avant Noël en France
Star Trek: Discovery : finalement, la saison 4 sera de retour à l'international
Consécration pour le Futuroscope, qui remporte un prix international de prestige pour son dernier spectacle
Gaming et challenge : le Téléthon 2021, ça se passe aussi en ligne
Arcane : qui l'eût cru ? Une saison 2 est déjà en cours de production
Matrix Resurrections affiche son casting
Haut de page