Plus de bonus écologique en 2020 pour les voitures électriques à plus de 60 000 € ?

Alexandre Boero Contributeur
26 novembre 2019 à 16h25
0
Nissan Leaf First
Nissan Leaf First (© Nissan)

Les conditions d'attribution du bonus écologique vont être revues à la baisse pour les véhicules les plus coûteux, et ce dès le 1er janvier 2020.

Le gouvernement profite des discussions autour du projet de loi de finances pour 2020 pour revoir les conditions d'accès au bonus écologique. Le dernier passage du texte dans la navette parlementaire a abouti, le 21 novembre, à son adoption par l'Assemblée nationale. Le texte, qui est désormais dans les mains de la Commission des Finances, prévoit de revoir à la basse, et ce dès le 1er janvier 2020, le bonus écologique pour l'achat d'un véhicule électrique.

La frontière des « 45 000 », bien tracée par le gouvernement

Les acheteurs d'un véhicule 100 % électrique dont la valeur est inférieure à 45 000 euros continueront de bénéficier d'un bonus écologique de 6 000 euros. Une bonne nouvelle, donc.


Les véhicules dont le prix sont situés entre 45 000 et 60 000 euros ne pourront, en revanche, profiter que de la moitié de ce bonus, qui se voit être divisé par deux, tombant de 6 000 à 3 000 euros.

Il pourrait y avoir des effets pervers à ce plafond souhaité par le gouvernement. En effet, les véhicules qui flirtent avec la barre des 40 000 euros, comme la DS 3 Crossback E-Tense (39 100 euros), la Nissan Leaf (35 400 euros) ou le Hyundai Kona Electric, peuvent permettre à leur propriétaire de prétendre au bonus écologique maximal. Mais pour peu que vous décidiez d'y ajouter quelques options et équipements, la facture grimperait au-dessus des 45 000 euros, et amputerait ainsi votre bonus de moitié.

Les constructeurs français lèvent le pouce vers le haut

Qu'en est-il des véhicules dont le tarif dépasse les 60 000 euros, comme l'Audio e-tron ou les Tesla Model X et Model S, pour ne citer qu'eux ? Pour ces derniers, ce n'est pas compliqué : le bonus éco disparaît purement et simplement. Le gouvernement insiste ne pas vouloir discriminer ou catégoriser les acheteurs de véhicules plus coûteux, mais affirme « garantir une aide incitative pour le financement de véhicules dont la performance écologique n'est pas remise en cause par la taille de la batterie ».


Alors à qui profite le crime cette fois ? À Volkswagen notamment, dont les deux versions ID.3 (batterie 45 kWh ou 58 kWh) sont plus ou moins en-deçà de la barre des 45 000 euros, et aux constructeurs français, comme Renault, avec Zoé, et Peugeot, avec sa nouvelle e-208.

De manière générale, de nombreux constructeurs ne doivent pas grandement apprécier la mesure voulue par l'État. Peut-être seront-ils poussés à revoir les tarifs de certains modèles à la baisse, ou à développer des modèles à plus bas coût.

Que pensez-vous de ce coup de rabot sur le bonus écologique ? Les débats sont ouverts !

Source : Le Parisien
Modifié le 27/11/2019 à 07h59
47 réponses
26 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top