Baromètre des comportements routiers : vitesse excessive et téléphone au volant en nette hausse

04 juillet 2019 à 20h23
0
route-volant-telephone.png
©Pixabay

Le gestionnaire des autoroutes SANEF (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France) fait état d'une sensible hausse des mauvais comportements au volant en 2019.

Malgré le Code de la route, censé être la Bible du conducteur ; et les campagnes de sensibilisation multiples, les mauvaises habitudes au volant se multiplient et constituent autant un danger pour le conducteur que pour ses passagers ou les autres usagers de la route. Relayé par nos confrères d'Europe 1, l'observatoire annuel de la Sanef, la Société des autoroutes présente en Normandie, dans le Grand-Est et dans les Hauts-de-France, souligne une hausse des mauvais comportements au volant.

La vitesse en cause dans un accident sur sept sur autoroute

Dans son rapport, la Sanef multiplie les chiffres inquiétants. Sur le plan de la vitesse, on apprend par exemple que 43% des véhicules roulent au-dessus de 130 km/h sur l'autoroute. En 2018, ils n'étaient que 38% à dépasser ce cap. Ce chiffre est d'autant plus problématique qu'un accident sur sept sur l'autoroute est causé par une vitesse trop élevée. Les distances de sécurité (deux secondes ou 100 mètres avec le véhicule qui nous précède) ne sont pas non plus respectées. Et 29% des conducteurs n'utilisent pas le clignotant pour dépasser.

Concernant la circulation même sur l'autoroute, le gestionnaire nous informe que près de quatre conducteurs sur 10 (38%) se bornent à rouler sur la voie du milieu alors qu'ils pourraient très bien se rabattre. Pas si éloignés que cela, les poids-lourds gardent en partie l'habitude de déborder sur la bande d'arrêt d'urgence. Ils sont 21% à faire cet écart, ce qui met naturellement en danger toute personne qui se trouverait sur la « BAU ».

La manie du téléphone au volant ne disparaît pas

Outre l'alcool et, nous le disions, la vitesse, le téléphone au volant reste une arme létale, 30% des accidents mortels sur l'autoroute ayant été causés par inattention ou manœuvre brusque et dangereuse en 2018. 6% des conducteurs tiendraient toujours leur mobile en main en roulant. Cette pratique - à bannir - multiplie le risque d'accident par trois.

Enfin, on en parle peu souvent sans doute, mais le personnel autoroutier est parfois rudement secoué sur les autoroutes de France. La Sanef dénombre trois accidents par semaine, soit 132, uniquement l'année dernière. Une fois sur deux, ses accidents surviennent alors que l'agent autoroutier pose des balisages, et un sur trois - un comble - lorsqu'il porte secours à un usager accidenté.

Alors que débutent les grandes vacances d'été, on ne peut que vous inciter, à la rédaction, à faire preuve de la plus grande prudence sur la route, même s'il vous faut arriver un peu en retard à destination. Pensez à votre vie et surtout, à celle des autres.

Source : Sanef, Europe 1
Modifié le 04/07/2019 à 20h56
36
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top