Renault, Nissan et Mitsubishi vont intégrer Android dans leurs véhicules

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
19 septembre 2018 à 16h27
12
Renault

L'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui vend dans le monde plus de voitures que tout autre constructeur, a signé un partenariat avec Google afin d'équiper ses véhicules avec Android, le système d'exploitation du géant de Mountain View.

Signé le 18 septembre 2018, ce partenariat entre l'alliance des trois constructeurs et Google prévoit d'équiper la majeure partie des véhicules Renault, Nissan et Mitsubishi avec les services intelligents Android.

Des millions de voitures équipés avec Android d'ici 2021

De nombreux modèles pourront donc bénéficier de l'écosystème Google à compter de 2021. Les automobilistes auront ainsi accès aux services multimédias de Google via le Play Store, à Google Maps, mais aussi à l'interface vocale Google Assistant qui permettra de gérer les appels téléphoniques, l'envoi de SMS, la recherche d'information, ou encore la gestion des fonctionnalités du véhicule.

Selon Hadi Zablit, directeur du Business Development pour l'alliance, « De plus en plus de clients souhaitent une continuité digitale entre leur téléphone et leur voiture, c'est ce que nous voulons leur proposer en intégrant le système d'exploitation le plus répandu au monde ».

Toutefois, l'alliance, qui a vendu près de 10,6 millions de véhicules l'an dernier, souhaite « garder la possibilité de proposer sa propre interface et des fonctionnalités uniques sur la base de cette plate-forme commune », ce qui parait logique puisque nombreux sont les utilisateurs d'iOS, mais aussi, car dans certains pays comme la Chine où Google est interdit, les constructeurs seront forcés de s'adapter en proposant une alternative.

Quid des données personnelles ?

Cela fait plus de 10 ans que Google tente de s'immiscer dans le secteur de l'automobile. Avant de signer ce partenariat avec le trio de constructeurs, le géant de la tech a essuyé quelques revers, notamment car les constructeurs automobiles qui avaient été approchés jugeaient dangereux de laisser Google s'emparer des données des utilisateurs. C'est par exemple pour cette raison que Mercedes-Benz et BMW ont préféré créer leur propre interface GPS, plutôt que de laisser Google équiper leurs véhicules.

Cependant, la filiale d'Alphabet jouit d'une popularité sans commune mesure, le rapprochement avec l'industrie automobile ne pouvait que se faire tant il est difficile et coûteux pour les constructeurs de proposer un système d'infotainment à bord de leur véhicule.

Concernant la collecte des données personnelles, Kal Mos, directeur véhicules connectés pour l'Alliance, a tenu a rassurer en précisant qu'il faudra d'abord que l'utilisateur donne son autorisation à Google avant que le géant ne collecte les données générées par les applications.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
0
KlingonBrain
Je serais les constructeurs, je ne ferais pas cela.<br /> Android est un Os conçu pour des smartphones à faible durée de vie, pas pour des systèmes à durée de vie longue. Cet os n’intègre pas le modèle de compatibilité sophistiqué des Os PC et leurs couches d’abstraction (Bios, UEFI) qui permettent d’installer un Os tout frais sur un PC de 10 ans d'age.<br /> Le problème, c’est qu’une automobile, ça dure beaucoup plus longtemps qu’un smartphone.<br /> Qu’en sera t’il des mises à jour quand les véhicules auront 10 ans d’age(et plus), ce qui est quand même assez courant.<br /> Si le système a vocation à être changé souvent, on peut réellement se poser la question de la pertinence de son intégration dans le véhicule lui même.
CypElf
“…souhaitent une continuité digitale…”<br /> Désolé de faire la personne casse couille qui vient vous corriger, mais on dit numérique, pas digitale :v c’est une erreur faire très souvent et qui me fait toujours bizarre… Ça ne se dit pas
KlingonBrain
@CypElfVu qu'ils citent une personne, c'est logique de rapporter ses propos sans les corriger. Parfois on se demande si dans les grand groupes ils ne touchent pas une prime à chaque anglicisme débité.
marcopolyo
Enfin ils ont compris qu’ils étaient incompétents en informatique et qu’ils feraient mieux de laisser ça aux professionnels et de se reconcentrer sur leur coeur de métier (qu’ils ont déjà bien du mal à bien faire). OUF! Il ne leur a fallu que 10 ans pour comprendre. (Que d’intelligence dans le monde de l’automobile!).
Faisduvelo
Il n’y a plus d’intelligence dans le monde automobile depuis longtemps, plus que des financiers :<br /> pourquoi Tesla a-t-il eu un tel boulevard pour sortir ses voitures électriques?<br /> comment Toyota a-t-il pu garder une telle avance sur l’hybride parallèle alors que l’hybride série aurait dû lui damer le pion très rapidement ?<br /> comment expliquer d’une DS soit plus spacieuse que n’importe quelle voiture actuelle de taille similaire ?<br /> comment expliquer que la 2CV n’ait aucune descendance avec le même cahier des charges basique : 4 personnes à l’abri à 60 km/h partout.<br /> Malgré tous les progrès techniques, on sait en mettre beaucoup plus, mais pas forcément plus efficace, ni plus confortable et les nouveaux modèles perdent au passage certaines caractéristiques qui étaient l’argument de vente du modèle précédent !<br /> Qu’apporte l’affichage sur le pare-brise, sinon la preuve d’une mauvaise ergonomie pour l’afficheur principal ?<br /> Qu’apporte un témoin d’angle mort de plus qu’un miroir convexe ?<br /> Qu’apporte un écran tactile, sinon la nécessité de quitter la route des yeux pour l’utiliser ?<br /> Si on faisait l’effort de simplement mettre ensemble les technologies existantes, on serait à 2l/100 dans des voitures inusables et évolutives…<br />
Nmut
Tu sais, ça fait des décennies que les constructeurs automobiles ne conçoivent plus rien dans une automobiles, à part quelques fois le moteur. Ce sont juste des designers, des créateurs de spécifications et des intégrateurs. Et encore dans toutes ces tâches ils se font aider. Ce n’est pas pour rien que les équipementiers comme Bosh, Valéo, Continental, … sont maintenant aussi puissants que les constructeurs et qu’ils sont les innovateurs de l’industrie automobile.
Flemmard
R-Link2 n’est pas déjà un dérivé d’android? Au vu d’un build.prop, ca y ressemblait beaucoup (~ Android 4.0) …
BetaGamma
Android sans Google ou Android entièrement Google ?<br /> Si c’est le deuxième cas… autant donner les clés directement à Google et la NSA
Giani
Vu que la cartographie ne sera plus Tomtom mais Google maps, ça sera à parier du full Google…
Momozemion
Quand on traduit les propos de quelqu’un qui s’est exprimé en anglais, on peut le faire correctement.
Momozemion
Tu te rends compte si Musk de son côté admettait que l’industrie c’est un métier Tesla serait une vraie marque de bagnole ?
Momozemion
Automobile et intelligence ?<br /> Amusant.<br /> 2l aux 100, ce serait toujours 95% d’énergie gaspillée. En électrique, “seulement” 90%.<br /> Top.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google annonce la fin de l'application YouTube Gaming
Les VM Ubuntu encore plus simple et intégrées à Windows
Bon plan : La carte graphique GeForce GTX 1070 de Gigabyte à 359€ (au lieu de 479€)
AMD dévoile un Athlon 200GE destiné aux PC de bureau et embarquant un GPU Vega 3
Le Pocophone F1 est aussi peu cher qu’il est résistant
Bon plan : Le serveur de stockage NAS Synology DS218j à 159€ (au lieu de 190€)
Pour les 24 ans de la PS1, Sony en sort une version miniature
L'exploit WannaCry continue de toucher de grandes entreprises
Google Assistant désormais interfacé avec Google Family Link
SpaceX n'exclut pas développer des armements spatiaux pour les Etats-Unis
Haut de page