Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion

26 mai 2020 à 20h27
0
© Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Emmanuel Macron a présenté, mardi, un plan massif de 8 milliards d'euros, destiné à relancer mais surtout à transformer le secteur automobile, en poussant les consommateurs vers l'électrique et l'hybride.

En visite dans une usine de l'équipementier Valeo à Étaples, dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a détaillé, mardi 26 mai, un plan qu'il annonce comme « historique » destiné à secourir voire à sauver des eaux la filière automobile, qui comme le tourisme ou l'aérien, est particulièrement impactée par la crise du coronavirus. Le président de la République a dévoilé le montant de l'enveloppe allouée au secteur : 8 milliards d'euros.

Une prime à l'achat rehaussée, avec l'inclusion des véhicules hybrides

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, avait prévenu : le plan devra être tourné vers les technologies vertes. Les grandes lignes de ce dernier, détaillées par Emmanuel Macron mardi, confirment la philosophie du ministre. Le chef de l'État a tout d'abord annoncé une hausse du bonus écologique pour tout achat d'un véhicule électrique neuf.

Celui-ci sera de 7 000 euros pour les particuliers (contre 6 000 euros au maximum actuellement) et de 5 000 euros pour les professionnels. Autant dire que le rabais sur la facture sera non-négligeable. Emmanuel Macron a même annoncé la création d'un nouveau bonus, d'un montant de 2 000 euros, destiné aux véhicules hybrides rechargeables.

Une prime à la reconversion élargie aux « trois-quarts des Français »

Deuxième grande annonce incluse dans ce vaste plan de relance : le renforcement de la prime à la conversion, ou prime à la casse. Pensons qu'aujourd'hui, celle-ci ne s'applique que dans le cas où vous remplacez votre ancien véhicule. Et bien Emmanuel Macron a confirmé que le gouvernement réfléchit à étendre son attribution pour certains travaux d'entretien ou de réparation, s'ils ont pour but de diminuer l'empreinte carbone du véhicule.

Concernant le remplacement de votre ancien véhicule par un véhicule neuf, le montant de la prime à la conversion, aujourd'hui de 1 500 euros, pourrait être réévalué à 2 000 pour les ménages modestes. Les ménages très modestes, eux, pourraient bénéficier d'une prime qui grimperait de 3 000 à 4 000 euros. Et pour ces derniers, les véhicules anciens Crit-Air 3 pourraient être compris dans la transaction. Emmanuel Macron a précisé lors de son discours que les « trois-quarts des Français seront éligibles », puisque le nouveau revenu fiscal plancher devra être inférieur à 18 000 euros.

Avec ce plan XXL, qui compléterait un prêt de 5 milliards d'euros garanti par l'État (mais loin d'être finalisé) proposé à Renault, l'État espère maintenir la filière automobile française à flot en relançant les ventes par le prisme de marchés (électrique et hybride) qui feront l'automobile de demain et « faire de la France la première nation productrice de véhicules propres en Europe en portant à plus d'un million par an sous cinq ans la production de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hybrides ». Reste à voir si les Français seront prêts à relever le défi, qui s'annonce immense.

Source : Franceinfo

Modifié le 27/05/2020 à 08h49
40
29
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
L'Etat suspend temporairement la prime à la conversion électrique
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
scroll top