Il y a peut-être une seconde planète autour de Proxima Centauri !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
16 janvier 2020 à 17h45
0
Proxima_Centauri_b_cropped_1334x1058
Vue d'artiste de la seule planète confirmée dans ce système, Proxima Centauri B

Selon une équipe d'astrophysiciens italiens, l'étoile la plus proche de notre Système Solaire abriterait une seconde planète, plus imposante que la première découverte en 2016.

C'est encore fragile

Y a-t-il une exoplanète « Proxima C » ? L'article scientifique publié dans Science Advances ce 15 janvier reste prudent et demande que des mesures supplémentaires viennent confirmer la découverte. En effet, la présence d'une nouvelle planète autour de Proxima Centauri, l'étoile la plus proche de la Terre à « seulement » 4,2 années lumières, était jugée peu probable après différentes campagnes de mesures réalisées ces dernières années.

L'étoile, une naine rouge, est particulièrement observée, et plusieurs équipes de recherche ont déjà prévenu que sa surface non uniforme (elle a des taches) pouvait induire en erreur la découverte d'exoplanètes...


Du monde chez les voisins

Pourtant selon l'équipe italienne, l'activité de Proxima Centauri à elle seule ne peut expliquer leurs résultats. Supposant la présence d'une nouvelle planète, les chercheurs seraient parvenus à la trouver grâce à l'étude de la vélocité radiale (observée précisément, une étoile « tremble » lentement sous l'action, même minime, de l'orbite de ses planètes).

En s'aidant des données du catalogue du télescope européen Gaia, Mario Damasso et ses co-auteurs ont ainsi pu calculer que cette planète devrait orbiter à environ 1,5 fois la distance Terre-Soleil de Proxima Centauri, et que sa masse doit être équivalente à 0,5 Neptune.
À l'inverse de Proxima B qui avait fait couler beaucoup d'encre en 2016, cette nouvelle exoplanète, si elle est confirmée, n'est pas située dans la zone habitable de son étoile : sans atmosphère, la température à sa surface doit avoisiner les -200°C.

C'est beau mais c'est loin

Confirmé ou non, cet article scientifique ranimera sans doute le débat sur l'envoi potentiel d'une mission vers Proxima Centauri, même si technologiquement un tel projet n'a pas lieu d'être aujourd'hui. L'initiative « Breakthrough Starshot » (BSI) souhaitait envoyer un minuscule robot-capteur dans sa direction pour, après quelques centaines d'années de trajet, que ce dernier puisse produire une image du système planétaire. D'ici là et plus sérieusement, de nombreux télescopes vont scruter Proxima Centauri...

Source : Universe Today
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top