La capsule New Shepard réalise son 12e voyage à la frontière de l'espace... Toujours personne à bord

3
New Shepard 12
La capsule New Shepard s'envole de Van Horn (Texas)

Pour son troisième et dernier décollage de l'année, le petit véhicule New Shepard a réussi un nouveau vol parabolique à plus de 104 km d'altitude.

Une réutilisation record... Mais pour l'instant sans astronautes.

Du brouillard au Texas

Retardé d'une journée, puis décalé de quelques heures à cause d'une visibilité nulle, due au brouillard, l'unique moteur de New Shepard s'est finalement allumé à 18h53 mercredi 11 décembre, pour une mission de dix minutes « tout compris ». Une accélération jusqu'à Mach 3, puis une séparation de la capsule, qui a profité de quelques minutes d'impesanteur en atteignant 104,5 km d'altitude, avant de redescendre et de se poser grâce à ses trois parachutes, en toute sécurité.

L'étage et son moteur fusée ont eux aussi atterri, avec une impressionnante maîtrise, sur la piste en béton aménagée sur place. Il s'agissait du 12ème vol de New Shepard depuis avril 2015, du sixième avec cette capsule et son étage propulsif, et du troisième cette année. Un vol sans surprises...


Des astronautes en 2020 ?

Blue Origin est très attendue sur l'évident sujet des passagers de son système New Shepard, qui devaient à l'origine voler dès 2018 et profiter des vols paraboliques dans la capsule prévue pour six personnes. Même si l'entreprise assure que « New Shepard est prêt » et tient à le prouver en montrant que l'exemplaire qui a fait son vol ce 11 décembre n'a subi aucune modification majeure, les « sauts » de la petite fusée sont très espacés : le dernier avait eu lieu au mois de mai. Et il resterait, toujours selon l'entreprise, un dernier vol de préparation avant de laisser les futurs touristes spatiaux et autres accompagnateurs d'expériences scientifiques grimper au sein de la capsule.

Pour des vols habités en 2020 (estimés à « plusieurs centaines de milliers de dollars ») l'entreprise n'a cependant déployé aucun des instruments marketing utilisés par son concurrent Virgin Galactic : pas de vente de tickets, de partenariat avec des marques de luxe, ni de spatio-port expérimental ou de combinaisons de vol « révolutionnaires »...

New Shepard ne vole pas à vide

Blue Origin a bien compris que l'échec concernant les vols habités était proscrit. Aussi l'entreprise prépare lentement le terrain, en testant par exemple ses procédures sur le pas de tir avec des employés... Ou encore tout simplement en faisant voler des expériences plutôt que des astronautes. La capsule embarquait 23 charges utiles au cours de ce vol, dont une pour l'Université de Columbia observant les effets de l'impesanteur au niveau cellulaire, l'expérience OSCAR de la NASA qui teste le recyclage de déchets pour générer du carburant, et un grand nombre d'initiatives pour « ouvrir l'accès à l'espace ». Parmi ces derniers on retrouve le projet Art In Space du groupe musical Ok Go et des centaines de cartes postales écrites par des enfants au sein de l'association Club For The Future, pilotée par Blue Origin et son patron multimilliardaire Jeff Bezos.

Source : Space News
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après le lancement du streaming, Plex rassure ses utilisateurs quant à l'utilisation de leurs données
Sony dévoile une technologie qui rend l'autofocus des smartphones plus rapide
Le jeu du moment sur Nintendo Switch : Ring Fit Adventure est disponible à 58,90€ sur Amazon
Half-Life: Alyx, pas de multijoueurs au programme selon Valve
The Witcher : le trailer de la série est enfin là !
Twitter veut faire des petits en développant un standard de réseau social open source
Les écouteurs Realme Buds Air seront compatibles avec la recharge sans fil
La prochaine génération de Core i5 bénéficiera de l'Hyperthreading
Idée cadeau de Noël : le jeu de société Monopoly Mario Kart à 18,67€ au lieu de 29,99€ sur Amazon
Haut de page